~#PlusBelleLaVie#~Le RPG

Invité : 0
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Jeu 7 Mai 2009 - 15:56

Intrigue Luna-Benoit :


Mirta ne put s'empêcher de faire une drôle de tête en entendant la question de Benoit. Elle n'était pas au courant de ça!

Prise de court suite à la question de Benoit, Luna fût premièrement très émue qu'il craque ainsi, et surtout dans ses bras. Elle était aussi mal que lui, ou peut-être un peu moins véritablement, en tout cas elle n'était certainement pas la meilleure personne pour lui remonter le moral, du moins ils mettront pas mal de temps à reprendre une relation "saine" et par ailleurs fraternelle.

Mais le "tu as couché avec Aurélien Deschamps?" engageait obligatoirement une réponse de sa part. Ce n'était pas parce-qu'elle n'était officiellement plus avec Benoit qu'elle ne ressentait rien au fait de l'avoir trompé sans aucune gêne avec Aurélien qui avait eu le mérite et le bonheur d'avoir réussi à la mettre dans son lit. Le pire dans tout ça c'est qu'elle n'avait rien regretté. La seule chose regrettable pour elle c'était justement de ne pas être parvenue à l'avouer plus tôt à Benoit. Ce n'était en plus pas son genre de garder les choses pour elle. Encore une preuve de l'amour profond qu'elle portait et qu'elle porte toujours pour Benoit. Elle craignait de le faire souffrir, mais là pour le coup ça l'arrangeait bien puisqu'il souffrait déjà de toute façon. Elle le regarda donc dans les yeux, non sans difficulté, puis répondit :

« Je ne m'attendais pas à ce que tu me poses cette question là. Mais je vais quand même te répondre: oui, oui j'ai couché avec Aurélien. Je suis désolée mais sache que si je n'ai pas eu le courage de te le dire plus tôt c'est parce-que je t'aime plus que lui. Je te cache pas, et puis de toute façon à quoi ça servirait maintenant, que j'ai eu du plaisir avec lui, mais ça n'enlevait rien à mon amour pour toi. Voilà sur ce, je vais te laisser partir. Sinon tu vas réussir à me faire pleurer de nouveau et on n'y arrivera pas. »




Benoit écouta attentivement ce que venait de dire Luna mais il n'apprécia pas que Luna ait pu coucher avec Aurélien.

« Comment peux-tu dire que ça ne sert plus à rien? Tu m'as trompé alors qu'on était censé s'aimer toute la vie... Qu'est-ce que tu veux que je pense? Moi je t'aimais mais je constate que tu n'as pas été sincère avec moi. Oh tu as dû te dire. "Benoit va comprendre. Il m'a fait souffrir avant son mariage avec Ninon. Il me doit bien ça" Bref, tu ne peux pas savoir le mal que ça me fait qu'on se soit aimé alors qu'on est du même sang et qu'en plus, je suis le cocu de l'histoire. Comment tu as pu me faire ça? J'avais confiance en toi... Cherchais-tu à me faire dû mal pour une quelconque raison? Le chantage que j'ai pu faire à ta mère? »






De son côté, Luna avait beaucoup de mal à comprendre sa réaction. Certes elle n'aurait pas dû le lui cacher, certes elle devait bien se douter du mal que ça lui ferait de l'apprendre, mais penser qu'elle l'avait fait pour se venger la révulsait profondément. En tout cas, elle comptait bien se justifier..

Luna : « Je rêve là? Comment peux-tu penser des choses pareilles toi-aussi ? Je viens de te dire que si je n'ai pas continué avec lui, c'est parce-que mon amour pour toi était plus fort..Mais ça bien sûr tu t'en fiches .Ou alors tu fais bien semblant. Je peux comprendre que ça te fasses du mal, mais maintenant que nous ne sommes plus ensemble, malgré nous, ça ne sert vraiment à rien de me faire une scène. Je suis restée avec toi non ? Et j'ai été franche avec Aurélien, j'ai fait l'amour avec lui, et je ne regrette pas. Mais si je ne te l'ai pas dit, c'est parce-que je préférais vivre notre histoire plutôt qu'en entamer une autre avec un type que je connais à peine. Crois-moi, ça peut arriver d'avoir des pulsions et de ne pas les contrôler. Et heureusement pour moi ça m'arrive rarement. Alors maintenant s'il te plaît évite de parler sans savoir parce-que moi je n'ai rien à me reprocher. A part peut-être de ne pas te l'avoir dit au moment où j'aurais dû le faire. »






Benoit : Oui les pulsions cela arrive, mais tu vois, je ne pensais que ça t'arriverait à une femme intègre comme toi... Mais bon, je suis peut-être responsable. Si tu es allée voir ailleurs, c'est que sexuellement, tu n'étais pas satisfaite. Bref, je crois que je vais définitivement tourner un trait sur ma vie sentimentale. Elle n'en vaut plus la peine. Je serais mieux seul. Au fond si j'avais été prêtre, je ne serais pas malheureux...



Luna ne pût s'empêcher d'avoir un petit rire légèrement ironique..

Luna : « Tu dis n'importe quoi..Si j'en crois ce que tu dis, parce-que j'ai fait l'amour avec un autre homme que toi la terre devrait s'arrêter de tourner?! Je suis toujours intègre Benoit, je te l'aurai dit tôt ou tard, mais je ne pouvais pas deviner que nous en arriverions là. Et toi encore moi. C'est la faute à pas de chance et puis voilà ! Puis arrête de te dévaloriser sexuellement. Je ne suis pas du genre à faire semblant si tu vois ce que je veux dire. C'est arrivé qu'une fois Benoit...Là tu prends tout de travers parce-que tu es au plus mal. Et ça je peux le comprendre. Mais je n'accepte pas que tu dises des choses aussi ridicules, autant sur moi que sur toi. Tu es quelqu'un de bien Benoit, et tu mérites vraiment le bonheur. Sans vouloir être egoïste, je pense que moi aussi d'ailleurs. »




Benoit ne savait plus du tout où il en était. Le sort s'acharnait sur lui depuis son enfance... Il n'en pouvait et un jour ou l'autre, il allait craquer c'était certain. Pourtant, Benoit n'était pas suicidaire mais à l'instant-même il commença à déprimer totalement, désoeuvré, n'ayant plus goût à rien...

Benoit : Excuse-moi mais c'est plus fort que moi. Bref, je vais me retirer. Bonne soirée et à bientôt peut-être.

Il lança un sourire forcé à Mirta.

Benoit partit au sélect. Il commençait à se faire tard.






Luna approuva totalement ce que lui suggérait sa mère...Surtout qu'elle avait horreur de l'enfermement. Là pour le coup elle avait vraiment besoin de sortir de cette boutique.

Luna : Oui tu as raison..Allons euh...Bah après tout peu importe. Il est hors de question que je reste ici. Je vais fermer la boutique pour la journée tant pis. Imagine si je me mets à insulter tout le monde sans raison ? Parce-que vu l'état dans lequel je suis, j'en serais bien capable.


Mirta propose à Luna d’aller à l’hôtel.



Sourit, elle n'était pas étonnée de son comportement. Mais de toute façon elle ne comptait pas se laisser couler avec cette histoire. Après toutes les épreuves dramatiques qu'elle avait déjà vécues, elle se sentait capable de surmonter celle-ci. Elle n'arrêtait pas de se dire" avec le temps ça ira mieux".

« Je n'en doute pas une seule seconde! Mais évite de trop m'étouffer quand même, je sais que tu le fais divinement bien. Au fait en parlant de chambre, tu as toujours gardé la mienne ou pas ? »


Benoit finit par aller dormir de même que Luna et Mirta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Jeu 7 Mai 2009 - 15:57

Intrigue Luna-Benoit :


Le lendemain, sur la place du mistral, Guillaume Leserman annonce la mise en place d’une quarantaine suite au virus importé d’Europe de L’Est, par William Charvet. William Charvet étant mort, le virus est donc mortel.

Après une terrible journée la veille, entre la découverte sur son lien de parenté avec Luna et le fait que Clara soit enceinte de Raphael, Benoit vivait un terrible enfer. Il avait passé la nuit sur la plage du prado après avoir vu Luna et Mirta la veille au soir... En effet, Luna avait apporté la preuve à Benoit qu'elle était sa sœur. La réaction de Benoit avait été particulièrement violente... Il était très mal. Il revient au mistral complètement anéanti, une vraie loque...

Il aperçut tout le monde sur la place. Benoit était déjà au courant pour la quarantaine mais n'était pas en état d'éprouver une réelle compassion.


Benoit apprend à Guillaume qu’Agnès et Ninon avaient raison concernant l’article dans la presse. Guillaume est désolé pour son ami. Egalement présent, Malik Nassri était également triste.

Ninon sortait du loft, elle avait entendu vaguement qu’ guillaume annonçait que le quartier allait en quarantaine. Elle prépara le loft pour pouvoir accueillir du monde, elle n'avait pas entendu les révélations de Benoit... Quand elle arriva sur la place, elle le vit complètent anéanti, elle n'était pas si contente que ça, a un moment elle avait cru que de balancer l'info de cette façon l'aiderait a se sentir mieux mais en le voyant ainsi elle se sentie fautive... Elle savait qu'elle avait fait du mal autour d'elle, il fallait qu'elle se calme. Elle avait décidé de concentrer toute sont énergie sur la quarantaine qui allait surement s'étendre dans les longueurs...
Elle regarda du coin de l'oeil Benoit qui ne semblait vraiment pas dans son assiette et tenta de faire comme si de rien était, elle se contenta d'observer Guillaume et le jeune médecin, Victoire, a ses cotés.


Victoire prit le micro et explique le déroulement de la quarantaine, les interdictions des mistraliens comme ne pas sortir du quartier, pas fumer, essayer de ne pas gaspiller pour ne pas user les réserves de l'épicerie ...

Benoit avait besoin de parler à quelqu’un. Il se rendit chez Agnès.

Agnès est désolée pour Benoit mais Benoit réagit violent et dit à Agnès qu’elle a eu ce qu’elle voulait. Benoit n'était pas dans son état normal.

Il lança tout ce qu'il y a sur la petite table du salon parterre. Agnès tenta alors de le calmer et de le mettre dehors. Benoit ne se laissa pas faire. Il prit les clés d'Agnès et ferma la porte à clé. Il lança le trousseau par la fenêtre et coupa les fils du téléphone.




Benoit finit par défoncer la porte et quitta l'appartement d'Agnès.

Il monta sur le toit de l'immeuble et Agnès le suivit. Cela faisait un bon moment que Sybille n'était pas venue sa mère. Elle frappa d'abord à la porte, mais personne ne répondit. Alors, elle se permit d'entrer. Elle chercha dans toute l'appartement sa mère. Quelques secondes plus tard, elle vit que la porte du toit était ouverte, elle alla en haut et vit ses parents. Benoit demande à sa fille de ne pas rester là. Il s'approcha du bord.

Avait-il des envies suicidaires? Sybille resta sans voix voyant que son père s'approchait de plus en plus du bord. Elle tente de le convaincre de ne pas faire de bêtises pour elle et Raphael. Il doit penser à eux. Benoit pense que sa vie n’a plus de sens, qu’il a tout perdu et pense que tout le monde se portera mieux sans lui. Sybille tendit doucement sa main en s'approchant de son père sans faire de faux mouvements.


Benoit aimait ses enfants mais voilà ce qu'il venait de vivre avec Luna et sa violente dispute avec Raphael l'avaient complètement anéanti. Il se détestait lui-même, se dégoûtait. Il ne voulait plus vivre mais il savait qu'en sautant du toit, il briserait le coeur de ses enfants et c'est la dernière chose qu'il voudrait faire... Peu à peu, il retrouve la raison et se laisse convaincre par Sybille. Hélas, en voulant revenir vers l'intérieur, son pied bascula et il commença à tomber dans le vide... Sybille eut un léger sourire quand son père retrouver la raison, enfin qu'il se laisse convaincre. Mais son sourire s'effaca quand elle vit que le pied de son père bascula et commençait à tomber dans le vide. Aussitôt la dernière des Killer ou Cassagne, rattrapa de justesse la main de son père en agrippant très fortement sa chemise pour ne pas qu'il tombe dans le vide. Mais Sybille n'avait pas assez de force pour que son père soit sur la terre ferme. Si son père tomber dans le vide, elle aussi, car elle était légèrement comme le vent et il risquait de partir avec lui. Sybille demanda alors à sa mère d’appeler les pompiers. Benoit Il trembla de peur et regardant les gens qui se trouvèrent les bas.

Voyant que son père essayait de regarder en bas, quant à Sybille ferma les yeux pour ne pas regarder en bas. Son vide était sa plus grande phobie. Respirant lentement pour ne pas perdre son sang-froid, elle se mit à regarder son père dans les yeux en le tenant d'une main ferme.

Benoit suivit les conseils de sa fille. Pensant que s'en était fini pour lui, il repensa à la naissance de Sybille et à tous ses anniversaires... De moments magiques que Benoit n'oubliera jamais.

Syille se mit à penser elle-aussi aux moments bons passés avec son père. Même si durant son adolescence, elle menait pas une vie difficile. Elle se refusait catégoriquement de laisser passer des pensées horribles soit-disant que son père aller mourir.

Benoit pense qu’il va mourir mais Sybille veut le convaincre du contraire. Agathe qui avait eu une formation de secouriste avant de se prostituer arriva juste sous la fenêtre .Elle était tremblante, mais tenta de rassurer ceux qui se retrouvaient dans l'appartement. Elle savait quoi faire si Benoit tombait. Damien regarda la scène et pria pour que Benoît s'en sorte. Florian arriva aussi. Lui qui appréciait beaucoup Benoît, décida de se donner un peu en spectacle. Il retira son veston, et poussa Agathe. Si Benoît tombait, le veston de Florian amortirait le choc. Malik et Rudy tentent aussi de parler à Benoit. Benoit prenait conscience qu'il était en train de jouer avec la mort. Sa vie était à deux doigts de se terminer mais il se devait de garder confiance et qu'on le sortirait de là. Il ne pouvait pas tomber car beaucoup de gens tiennent à lui. Pour la première fois de sa vie, Benoit n'a jamais voulu se suicider. Trop d'événements venaient de se passer dans sa vie et il fallait bien que ça explose... Benoit essaya en vain de tenir la main d'Agnès mais Benoit ne put s'empêcher de regarder dans la vide et sa main commença à lâcher celle d'Agnès. Il demanda à Agnès de tirer fort. Benoit était terrifié. Il espérait que Luna n'assiste pas à ça et surtout qu'elle ne soit pas mise au courant. Il avait honte. Lui qui à la base s'occupe de la réinsertion des jeunes, se retrouver dans une telle posture, qui aurait pu le croire?
Benoit était toutefois touché que beaucoup de personnes viennent à son secours et surtout que certaines personnes avec qui il n'a pas toujours été en bon termes soit là, ça le surprend profondément. En outre Damien Mara. En tirant trop fort, Benoit perdit l'équilibre et entraîna Agnès. Ils se retrouvèrent tous les deux dans le vide, sur le point de tomber.


François arriva en bas. Il fut choqué par ce qui se passe. Florian retira aussi sa chemise et la passa à François, puis retourna à son veston. Malik aida Florian à tirer son veston.

Agathe prit la chemise de Florian et en fit prendre une partie à François, et tira la chemise. François tira la chemise comme convenu pour sauver Agnès et Benoit.

Ils mirent les chemises sur le sol. Florian mit ensuite avec Malik son veston sur le sol. Benoît et Agnès étaient en sécurité pour le moment où ils tomberaient. Malik eut peur pour Agnès et Benoît, que ça ne se passe pas comme prévu... Benoit s'en voulait d'avoir entraîné Agnès là-dedans mais il n'y avait plus le choix, il fallait qu'ils sautent.

Benoit donna un signal à Agnès. Ils sautèrent.


Guillaume regarda la scène. Quelque part ce qui arrivait était de sa faute. Il se sentait coupable. Sans lui déjà Luna ne l'aurait pas trompé avec Aurélien, même si Benoît n'était pas au courant...Il resta sur place. Rongé par un genre de culpabilité.

Florian fut fier de lui, son plan avait marché. Tout allait bien, Benoit et Agnès étaient sain et sauf. Benoit s'en voulait d'avoir mis la vie d'Agnès en danger. A présent, il voulut s'isoler. Il pensa à Ninon et au mal qu'il a pu lui faire et surtout pour rien. Il compta aller la voir mais attendre un petit moment avant de s'assurer que tout va bien et qu'Agnès n'a rien... Benoit se demanda si Luna avait vu la scène mais comme elle n'était pas sortie de l'atelier, Benoit pensa que Luna était encore couchée. Benoit apprend à François que Luna est bien sa demi-sœur.

Damien décida d'aller s'excuser auprès de Benoît. Il n'avait jamais vraiment rien eu contre lui, c'était après Luna qu'il avait voulu se venger. Il ne dit rien à Agathe sur la liaison Benoît-Luna, trouvant que son pardon était plus important. Benoit écouta ensuite Damien et ne s'attendait pas à de telles excuses. Cela n'avait plus aucune importance.

Benoit recommença alors à dire qu’il a tout perdu mais Agnès lui demanda de ne plus parler comme ça.

Benoit envoya un SMS à Sybille qui se trouvait chez Nathan.

Benoit dit alors à Agnès qu’il sa se concentrer sur quelque chose qui appartenait à sa mère. Il n'en parla pas davantage voulant rester le plus discret possible. En effet, Benoit envisagea d'essayer d'avoir l'hôtel sélect qui après tout appartenait à sa mère... Mirta avait reçu l'hôtel en héritage et donc Benoit estima que son héritage lui a été volé.

Agnès tente d’en savoir plus mais Benoit lui donne peut de détails. Ensuite Benoit pense qu’Agnès devrait aller voir ses enfants. Il lui demande aussi de faire une enquête sur le sélect. Benoit retourna ensuite avec les autres gens sur la place.



Luna, qui tout comme Benoit était malheureusement amenée à vivre un enfer, commença à sortir de la boutique, mal habillée, mal coiffée et mal maquillée. Elle avait décidé de fermer la boutique plus tôt et se dirigea vers la place. Ignorant totalement pour la quarantaine. Elle traina des pieds et laissa ses larmes aller là où elles voulaient sur son visage.

Luna croisa Raphael et lui apprend la nouvelle : elle est bien la demi-sœur de Benoit. Luna baissa la tête, et passa devant lui en le frôlant brutalement le bras. A cet instant elle pourrait faire n'importe quoi..Elle se demanda pourquoi le sort s'acharnait à chaque fois sur elle. Comment pouvait-elle penser autrement? Après tout ce qui lui était arrivé ? Raphael n’arriva pas à le croire.

Aurelien arrive sur le place et regarde Luna , qui paraissait tellement mal , il n'ose pas trop agir ...



Guillaume vit Luna attristée, il connaissait la nouvelle. Il alla vers elle. Il lui apprend la tentative de suicide de Benoit.

François approcha Luna et est aussi désolé pour elle. Il ne comprend pas que Mirta ne lui en ait pas parlé la veille même s’ils n’ont pas dormi ensemble. François tenta de la réconforter. Luna se demande si elle ne devrait pas partir mais François lui dit qu’elle ne peut pas tout claquer comme lui il a fait.

De son côté, Benoit rejoint Sybille au bar à qui il a donné rendez-vous par texto.

Aurélien retourne auprès de Luna et pense qu’il dérange. Luna lui demanda pourquoi. Aurélien est désolé pour ce qui arrive à Luna.

Luna était toujours aussi dégoûtée d’avoir fait l’amour avec son demi-frère.

Elle décida de rentrer à la boutique mais elle remarqua qu'Aurélien souhaitait encore lui parler, et elle lui adressa un sourire en rouvrant la boutique. Elle lui proposa d’entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Sam 9 Mai 2009 - 18:11

Intrigue de Benoit Keller (suite) :

Après avoir parlé de la quarantaine actuelle puis celle d’y il y a 4 ans, Luna et Aurélien parlent de ce qui s’était passé entre eux. Pour Luna, ce n’est pas son genre de coucher avec un homme qu’elle ne connait pas. Elle admet que même si c’était précipité, elle a bien aimé. Et Aurélien pense qu’il a été décevant techniquement.

Luna commençait tout juste à réaliser à quel point elle appréciait Aurélien..Ce n'était pas désagréable d'être en sa compagnie et elle lui souria donc, touchée par la proposition. En effet, Aurélien lui proposa une invitation à dîner. S'il y avait bien une chose qu'elle redoutait c'était de se retrouver seule à se morfondre.

Luna accepta. elle eut la surprise de remarquer le boxer qu'elle avait offert à Benoit pour la St-Valentin. Ca la coupa dans son élan.. Aurélien remarqua sa tristesse. Luna préféra nier..de toute façon si elle devait craquer elle ne le ferait pas devant Aurélien. Ce n'était qu'un excellent souvenir qui remontait à la surface avec ce boxer, mais il valait mieux qu'elle se retienne. Aurélien tenta d’insister mais Luna décide de prendre le boxer et de le mettre dans un coin bien isolé. Aurélien ne savait plus comment lui remonter le moral , il décide de tenter quelque chose d'assez stupide mais bon il se dit : qui ne tente rien n'a rien. Il lui proposa de le mettre. Luna ne s'attendait pas à rire mais c'est pourtant ce qu'Aurélien avait réussi à lui faire faire. Aurélien l’enfila. Décidément, Aurélien avait prouvé à plusieurs reprises qu'il était loin d'être pudique.. Luna riait beaucoup avec lui et ça lui faisait énormément de bien. Aurélien fait alors un streap-tease à Luna.

Ils se mirent ensuite à boire de la téquila et s’embrassent. Luna n'était pas consciente de ce qu'elle était en train de faire...La tequila avait été en quelque sorte un bonus pour Aurélien. Cependant, cette fois même si elle devait le regretter par la suite, elle n'aurait rien à se reprocher. Elle était célibataire à présent, et bien évidemment malheureuse de la situation avec Benoit.

Elle prolongea fougueusement en glissant une main dans les cheveux d'Aurélien..


Ils firent l’amour mais ensuite Luna explique à Aurélien qu’elle ne souhaite pas qu’ils se fassent des idées tous les deux. Elle était saoule. Aurélien prend assez mal la chose et considère que Luna s’est foutue de lui une fois de plus. Luna lui explique qu’elle était saoule et en sachant qu’elle a appris que Benoit était son demi-frère, elle n’est pas prête pour une nouvelle histoire. Aurélien accepte néanmoins son choix parce qu’il tient trop à elle. Il s’en va.



Pendant ce temps, Sybille rejoint son père au bar du mistral. Benoit demande à Sybille de revoir sa mère. Par surprise, Sybille fut d’accord. Ensuite, Benoit s’excusa auprès de Sybille pour le mal qu’il a fait et promet à Sybille de réussir à surmonter ce qu’il a appris et pour cela, il confie à Sybille qu’il va tout faire pour récupérer le sélect. Sybille est un peu surprise et espère qu’il ne va pas magouiller pour l’avoir. Benoit rassure sa fille qu’il agira en toute légalité. Agnès finit par arriver et Sybille est contente de la voir. Benoit était content qu'elles se revoient alors que quelques mois auparavant, Sybille en voulait à tort à sa mère... Benoit était à présent prêt à renoncer à son droit de garde pour qu'Agnès puisse revoir Sybille quand elle le souhaite. Benoit décide de les laisser.

Benoit arriva du bar du mistral. Son envie de récupérer le sélect l'obsédait. Il profita que la plupart des locataires soient à l'extérieur pour entrer dans la cave mais Mirta se trouvait dans sa chambre au même moment.

Benoit entra dans la cave avec une lampe torche. Il ne fut pas rassuré de voir cet endroit si sombre, rempli de toiles d'araignées. Il fut quand même surpris que Mirta ne fasse pas le ménage dans la cave. En arrivant au sous-sol, il trouva un carton plein de poussière. Il l'ouvrit et tomba sur des registres de l'hôtel de la fin des années 70. Il fit connaissance de l'écriture de sa mère... Peu à peu, il se familiarisa avec cette écriture lorsque soudain, il tomba sur une vieille photo de lui, de Luna étant tous petits, accompagnés de Mirta et Stéphanie. Benoit rencontra le visage de sa mère à travers une photo.


Après quelques minutes d'émotions, Benoit reprit ses recherches. Il voulait à tout prix trouver quelque chose qui pourrait l'aider à avoir le sélect. Benoit continua d'éplucher les archives mais il ne trouva rien de bien intéressant; que des vieux registres de réservation...

Ce que Benoit chercha c'était de vieux articles de journaux parlant du sélect mais il n'y avait rien dans la cave. Pourquoi?


Benoit arriva au bout de ses recherches. Il n'avait rien trouvé dans la cave. Il se demanda s’il ne devrait pas fouiller la chambre de Mirta. Mais comment faire, étant donné que Mirta y est souvent?

Le seul moyen qu'il trouva c'est de faire quelque chose pour que l'hôtel soit évacué une heure ou deux. Il pourrait profiter de la situation pour fouiller l'hôtel.


Mais il prit conscience qu'avec la quarantaine qui vient de s'installer puisque Guillaume l'avait annoncé il y a une heure ou deux, cela risqua de rendre les gens du quartier et surtout les clients de l'hôtel, paniqués.

Benoit avait toujours eu des valeurs mais il décida de les transgresser.

Benoit prit une pince et dévissa une vice du circuit. Le gaz commença à se propager. Il reprit les escaliers mais en ouvrant la il aperçut, Victoire, François, Mirta et Le Pape. Que faire?


Benoit resta caché dans la cave mais sa santé risquerait d'en pâtir... Il profita que tous aient le dos pour sortir et fait comme s'il rentrait dans l'hôtel.

Il dit à Mirta que ça sent le gaz. François le constate aussi et décide d’aller voir Guillaume qui saura sûrement quoi faire. Il part sur la place où Guillaume se trouve toujours avec une partie des mistraliens suite à l'annonce de la quarantaine. Benoit recommande à Mirta d’évacuer l’hôtel et Benoit fit semblant de se demander d’où vient la fuite. Il n’était pas fier de lui. Benoit fit évacuer l’hôtel. Benoit, Franck, Blanche et Noé descendirent avec les autres clients. Les pompiers arrivèrent et constatent qu’il s’agit d’un sabotage. Ils en informent Mirta. Mirta ne sait pas qui a pu faire ça et est abasourdie quand elle apprend que l’hôtel sera fermé toute l’après-midi. Elle rageait surtout parce que cela donnait une mauvaise image d'elle au Pape. Croyante comme elle l'était, elle n'imaginait pas décevoir ce grand homme. François comprenait la colère de Mirta mais les pompiers avaient l'air d'être sincère et pourquoi la fermeture de l'hôtel devrait être prolongée? Si les pompiers étaient compétents, il ne devrait plus y avoir de problèmes. Le pape fut déçut ce qui provoqua un malaise chez Mirta. Grâce à Victoire et aux pompiers, elle reprit connaissance. L’hôtel était à présent fermé jusqu’au soir.



N’ayant pas réussi à fouiller la chambre, Benoit se rendit au bar et tomba sur Quentin Deschamps. Quentin dit à Benoit que Sybille sera bientôt marraine. Benoit croit qu’il parle du futur bébé de Raphael. Le mot "marraine" ne plait pas à Benoit. Pour lui, le bébé de Raphael et Clara n'existait pas. Quentin apprend alors à Benoit qui et Elodie en attendent un. Benoit tomba des nues en apprenant ça. Il n'avait pas à dire son avis car Quentin n'était pas son fils mais il ne pouvait pas se taire. Benoit dit au jeune homme qu’il est trop jeune.

Puis Benoit dit à Quentin que son père ne doit pas profiter de Luna. Quentin ne comprend pas sa remarque mais Benoit lui donne des explications si bien que Quentin refuse de se mêler de ça. Benoit serait capable d'aller tout raconter à Florence. Quentin s’énerve car il n’a pas à mêler sa mère à ça. Quentin part et Barbara arrive. Elle confie à Benoit qu’elle veut être photographe. Puis Benoit lui apprend qu’il va changer de nom de famille tandis que Barbara dit à Benoit que ça ne changera rien au fait que c’est un oncle pour elle. Elle gaffa en ajoutant parrain. Benoit fut touché par ce que Barbara venait de dire. En effet, il restait un oncle pour Barbara et il ne s'attendait pas à une telle chose. Il serra Barbara dans ses bras. Lui aussi la considérait comme sa nièce... C'est vrai qu'ils n'avaient pas beaucoup passé de temps ensemble.

Mais lorsqu'elle parla de parrain, Benoit se posa des questions. Barbara lui dit que son père l’a inscrit sur son carnet de naissance.


Benoit s'en alla au sélect mais celui-ci était encore bloqué quelques heures. Il était donc impossible pour Benoit d'aller fouiller la chambre de Mirta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Sam 9 Mai 2009 - 18:13

Intrigue Benoit Keller (suite) :

Un peu plus tard, Benoit était sur la place. Il venait de vivre deux jours difficiles. De plus, il n'avait pas pu faire ce qu'il désirait à savoir fouiller la chambre de Mirta. Pour cela, il avait été jusqu'à provoquer une fuite de gaz. Par conséquences, l'hôtel avait été fermé toute l'après-midi. Il venait de rouvrir. Tout était rentré dans l'ordre. A la mi-journée, Benoit avait envoyé un SMS à Ninon pour qu'ils se retrouvent le soir-même. Benoit était un peu en avance. Il était 20H à sa montre. Il était dans ses pensées.

Ninon sorti du loft et se dirigea vers la place du Mistral. Elle apperçut Benoit au loin assis sur un banc. Elle se rapprocha . Il commençait légèrement a faire froid, elle ferma sa veste et 'arreta juste devant lui. Elle se sentait vraimetn coupable, elle était vraimetn mal a l'aise.



Benoit :

Bonsoir Ninon.

Il lui fit la bises.

Tu vas bien?! Je te remercie d'avoir accepté de venir. Après tout ce qui s'est passé entre nous, j'aurais pu comprendre que tu refuses. Mais ca me fait vraiment plaisir que tu sois là. Pour commencer, je regrette vraiment de ne pas t'avoir cru hier quand l'article a paru dans la presse... Tu as pourtant prétendu que c'était la vérité et j'ai failli m'en prendre à toi chez toi. Cette histoire a fait beaucoup de mal et surtout, je ne veux pas que tu sentes coupable. Tu as simplement voulu me rendre la monnaie de ma pièce. A présent, j'ai mérité de souffrir comme ça de ta part après l'humiliation que je t'ai infligé quand tu m'as surpris avant le mariage, en train de faire l'amour avec Lu... avec ma soeur.

Il regarda Ninon dans les yeux.

Si seulement, j'avais su avant ça qu'elle était ma soeur.

Il regarda en l'air.

Quel gâchi! Trois vies ont été gâchées : la mienne, la tienne et celle de Luna. Si seulement, je pouvais revenir en arrière et ne pas avoir couché avec Luna. Je suis persuadé qu'on serait encore ensemble aujourd'hui. J'aimerais qu'on reparte sur de bonnes bases. Accepterais-tu de me donner une autre chance? Quand j'aurais définitivement oublié Luna?

Il ne savait pas qu'elle s'était remise avec quelqu'un.




Ninon :

Je sais que tu t'en veux... Et tu n'as pas a te justifer... La fautive dans l'histoire c'est moi, j'aurais du annoncer ça en douceur... mais la vengence m'as complètement aveuglé... Et... Je ne sais pas ce qui m'as pris... J'ai gacher votre bonheur et même si il était de courte durée j'aurais pus annoncer la nouvelle avec plus de tact... et pas... par ce.. genre d'intérmédiare...
Je suis vraiment désolée pour tout, je sais il n'y a aucun mots pour qualifier ce que j'ai fait et j'en fait souffrir plus d'un dans l'histoire... Je ne sais pas comment tu fait pour réagir aussi calmement....


Elle se sentait de plus en plus mal surtout apres ses dernières paroles.

Je crois que pour nous deux... Il ne vaudrais mieux pas y repenser... Apres tout le mal que j'ai fait...






Benoit :

Ecoute, tu n'es pas coupable. Il est probable que j'aurais agi de la même façon si nos positions avaient été inversées. J'ai mérité ce que tu m'as fait, je te le jure, Ninon! J'ai brisé ton coeur sans aucun scrupules. J'ai honte de moi. Je ne me reconnais plus. Et puis, si tu n'avais pas publié cet article, il est possible qu'avec Luna, on n'aurait pas su la vérité. Tu nous as rendu un fier service et je t'en serais reconnaissant le reste de ma vie. Tu m'as empêché de vivre une histoire d'amour qui n'avait pas lieu d'être. Je t'ai trompé avec ma soeur et je ne sais pas si je pourrais me le pardonner un jour. La seule chose peut-être qui m'aiderait, ça serait qu'on se remette ensemble. Laisse-nous une chance s'il te plaît.

Il était vraiment sincère avec elle.




Ninon :

Ninon mis un temps avant de répondre... sachant que quelques heures plutot il avait tenté de se sucidé... ce n'était pas vraimetn le bon moment pour lui avouer ça, mais pourtant a restait le seul moyen...

écoute? je... Heu... Je ne pense pas etre prete pour revivre que quleque chose avec toi... Et ... Heu...

Elle se gratta la nuqe ne sachant plus vraiment ou se mettre.






Benoit :

Je comprend, je t'ai fait souffrir. Au fond, je mérite de finir seul. Je ne sais pas rendre les femmes heureuses... J'aurais mieux de me tourner vers les hommes.

Il essaya de plaisanter mais c'était tout le contraire. Des larmes coulèrent des yeux de Benoit.




Ninon :

Ninon ne savait plus trop quoi faire... quand elle vit des larmes couler le long de ses joues elle s'interdit de lui dire la vérité du moins pour le moment.

Mais non! Ne dis pas des choses comme ça! J'ai été très heureuse avec toi mais... ça devait surment se finir comme ça... Je suis sur que tu trouveras quelqu'un, elle surement la pas loin ... et elle ne le sait pas encore, elle ne sait pas que tout près d'elle se trouve un homme formidable qui comblera tout ses désirs!

Elle lui souria espérant lui rodonner quelque peut le sourire.




Benoit :

Ne me laisse pas Ninon. J'ai besoin de toi. Tu es la seule à pouvoir m'aider à remonter la pente. Pour l'instant, Luna ne peut rien pour moi...

Benoit s'approcha de son visage et tenta de l'embrasser.




Ninon :

Ninon tourna légèremetn la tête.

Non Benoit, ce... s'il te plait...

Elle se sentait aussi mal que lui a ce moment la... Comment avait elle pu en arrivé la...

je ne te laisserais pas je te le promet... mais jure moi que tu ne recommençeras pas a faire ce genre de choses... On peut... Enfin, on a qu'a rester amis...

La phrase bateau, mais c'était la triste réalitée...




Benoit :

Tu ne veux plus du tout de moi c'est ça? Je suis persuadé qu'il y a une autre raison. Tu t'es remis avec quelqu'un n'est-ce pas?

Il avait compris tout seul.

Je veux bien qu'on reste ami. Excuse-moi je n'aurais pas dû.

Il sècha ses larmes.

Si on est amis, pourras-tu m'aider pour une autre chose sur laquelle je vais me concentrer à présent?




Ninon :

Elle avait aquiècer de la tête ne sachant plus vraimetn ou se mettre...

Je suis désolée...

Elle n'aretait pas de répéter la même phrase mais c'était réelement la véritée... Il n'avait pourtant pas l'air très atristé par la nouvelle ce qui la réconforta légèrement...

Dis moi ce que je peut faire, et j'essarait de t'aider si je le peut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Sam 9 Mai 2009 - 18:15

Intrigue Benoit Keller (suite) :

Benoit :

Voilà j'ai l'intention de récupérer le sélect.. J'ai demandé à Agnès de chercher des informations mais en fait, je pense que tu es plus apte à m'aider, toi qui vit ici depuis plusieurs années maintenant. Je dois t'avouer que j'ai fouillé la cave ce midi et j'ai trouvé une vieille photo de ma mère, de moi et Luna... J'ai aussi pris connaissance avec son écriture sur des vieux registres. Mais tout ça ne me servira à rien. Il faut que je trouve quelque chose dans le passé du sélect qui pourra m'aider à le récupérer. Que peux-tu me dire sur cet hôtel?



Ninon :

Y'a pas mal de chose qui s'est passé avec cet hotel, bon comme tu le sais Mirta a récupéré l'hotel et depuis quelle le gère ça se passe plutot bien... Mais il y a quelqu'un dans les parages qui voulait a tout prix acheté l'hotel, je ne sais pas si tu le connait, c'est Charles frémont le prère de Céline, celle qui travail avec mon père a Phénécie...
Lui ce qu'il veux c'est faire raser l'hotel pour construire des appartements de luxe... Rien a voir avec le quartier mais bon... c'est un home assoiffé de pouvoir et d'argent... Enfin bref, il a faillit y parvenir mais je ne me rappelle plus comment a la dernière minutes tout a capoté et il s'est fait prendre a son propre piège... Bref, il tente toujours mais n'y arrive jamais...




Benoit :

Les mots de Ninon firent plaisir à Benoit. Allait-il trouver un allié pour récupérer l'hôtel?

Je te remercie beaucoup Ninon pour toutes ces informations. Effectivement, je l'ai déjà croisé ce Charles il me semble mais je peux me tromper en tout cas il me dit quelque chose. Tu penses que je pourrais lui demander des conseils pour récupérer l'hôtel?




Ninon :

Je ne pense pas que le mot "conseil" fasse parti de son vocabulaire... en général il ne fait jamais rien sans avoir quelque chose en retour... mais je pense que si ça concerne le Select... il verra peut etre les choses différement vu le mal qu'il s'est donner pour l'avoir...

Ninon le regarda intriguée.

Tu veux récupéré le Select?




Benoit :

Tu crois qu'il voudrait de l'argent? De toute façon, je serais dans l'impossibilité de la lui donner. Et dire qu'avec Luna, on a failli acheter un appartement... Financièrement, c'est un peu difficile pour ma part.

Benoit avait choisi de cacher ses réelles motivations. En effet, une fois qu'il aura récupéré le sélect, il le détruira et construira un foyer pour jeunes.

Je ne te cache pas que récupérer le sélect m'aidera à remonter la pente. Je pourrais oublier tout ce que je viens de vivre quand je l'aurais récupéré.




Ninon :

Oui mais Mirta tien a son hotel et je ne crois pas que tu arriveras a la faire changer d'avis...

Elle troiuvais ça bizarre qu'il veuille a tout prix cet hotel... Mais elle pensait que c'était du au fait d'avoir apris la véritée sur son passé et que ça lui passerais




Benoit :

Tu vois, je trouverais un moyen de lui faire changer d'avis. Cet hôtel était à ma mère. Elle a changé son testament après ma disparition. Mais si je n'avais pas disparu, j'aurais eu cet hôtel en héritage et donc il est hors de question que Mirta continue à être la gérante... J'étais vivant et donc cet hôtel est à moi.



Ninon :

Ninon était donc sur a présent.

Ben écoute je sais pas si le testament peut etre valide... mais en tout cas si tu as besoin d'aide je suis la!

Apres tout elle lui devais bien ça!




Benoit :

Merci Ninon! Tu sais où je pourrais contacter Charles Frémont?

Impatient de mener à bien son projet.

Tu es sûrement au courant de la fuite de gaz qu'il y a eu cette après-midi? J'en suis responsable...




Ninon :

Il passe souvent a Phénécie... Mais je sais pas du tout ou il habite.... Je peut te donner l'adresse de Céline ou de Juliette enfin celui de son fiancé mais je pense pas que ça va t'aranger...

Elle le regarde embétée... Elle lui proposait son aide et n'arrivait même pas a répondre a une simple question....




Benoit :

Je veux bien celui de Juliette mais elle pourrait refuser de me répondre après ce que je t'ai fait. Souviens-toi le jour du mariage...

Juliette était folle de rage ce jour-là contre Benoit.

Je ne sais pas ce que je ferais sans toi...

Et si y'avait pas cette foutu quarantaine... A moins que...

Il réfléchissa

Ce Frémont, il a des relations? Y'aurait-il un moyen qu'il parvienne à rentrer au mistral?




Ninon :

Frémont??? ça c'est possible... il arrive facielment a ses fins... C'est vrai que Juliette... ce n'est pas une bonne idée...

Elle réfléchi un instant...

Je vois pas comment tu pourrais le joindre... Peut etre par le bias de Phénécie?




Benoit suivit alors la proposition de Ninon. Il retourna au bar du mistral. Il commanda alors un café crème à Roland avec une petite tarte aux pommes, faite maison. Benoit regarda les clients du bar. Personne ne lui était familier. Il se demandait pourquoi Luna ne sortait plus de l'atelier. Etait-elle avec Aurélien Deschamps? Benoit ne préfèra pas le savoir, ça le rendait malade même si Luna était sa demi-soeur. Il n'avait pas toujours digérer cette nouvelle. Luna était encore pour lui la femme qu'il aimait mais le temps sera simplement son allié. Benoit ne se sentit pas prêt encore à tourner la page sur leur histoire d'amour et se dégoûtait d'avoir eu une relation incestueuse sans le savoir. C'est pourquoi, sa quête du sélect pourrait l'aider à aller mieux.

Benoit Keller appela Charles Frémont sur son portable. Il avait réussi à avoir son numéro par Vincent Chaumette mais en se faisant passer pour quelqu'un d'autre car si Vincent avait reconnu Benoit, il ne lui aurait pas donné le numéro de Charles...

Benoit : « C'est Benoit Cassagne enfin Benoit Keller. Vous vous souvenez, le compagnon de Luna Torrès. Enfin autant que vous le sachiez, Luna est ma demi-soeur... Voilà j'ai entendu parler que dans le passé, vous cherchiez à avoir l"hôtel sélect? c'est bien ça? »



Charles ne s'attendait pas à recevoir un coup de fil de Benoit Keller...Surtout que celui-ci lui parlait de choses que Charles avait occulter depuis un certains temps

Charles : « Oui je me souviens de vous maintenant...Je peux savoir d'ou vous tenez ce genre d'information en ce qui concerne mon intérêt pour le select ? Et surtout, en quoi cela vous regarde ? »


Benoit : C'est Ninon Chaumette qui m'en a parlé. Ne lui en voulez pas s'il vous plaît. Voilà ma mère était l'ancienne propriétaire du sélect et quand j'ai disparu à l'âge de 4 ans, ma mère ne l'a pas supporté. Elle a modifié son testament pour léguer l'hôtel à Mirta Torrès. Et elle s'est suicidée... Aujourd'hui, ma vie est un désastre complet. Je ne pourrais pas me remettre de ma relation incestueuse avec Luna et je pense qu'en récupérant l'hôtel, j'arriverais plus facilement à tourner la page. C'est pourquoi j'ai besoin de votre aide.

Charles riait légèrement...

Charles : « Ah les chaumettes...toujours à raconter les périphéties dans la vie des autres ! Vous souhaitez donc récupérer l'hotel le select. Fort bien ! Et en quoi suis-je concerné par ceci ? »


Benoit : « Monsieur Frémont, je sais que vous avez vous-même essayé d'avoir cet hôtel et donc je pense qu'on pourrait s'allier pour l'avoir ensemble et diriger ensuite cet hôtel... »

Benoit avait en tête d'y faire un centre pour jeune en difficultés mais préfèra ne pas en parler pour l'instant.




Charles : « S'associer ? ...Proposition plutot interessante..mais ce n'est pas le genre de décision que je peux prendre par téléphone. Peut-etre qu'il faudrait que nous nous rencontrions tous les deux... »

Benoit : « Oui c'est une bonne idée mais vous êtes sûrement au courant de la quarantaine mise en place hier. Mais je pense que vous pourriez trouver un moyen d'y entrer dans le quartier du mistral? Vous êtes un homme de pouvoir n'est-ce pas? »



Charles : « Ne vous en fait par pour cela...Je viendrais !

Ensuite ils mirent fin à cette conversation téléphonique. Victoire arriva alors au bar du mistral.

Benoit avoue à Victoire que c’est lui le responsable de la fuite de gaz au sélect. Benoit lui demanda alors de l’aide.

Ensuite, vu l’heure tardive, Benoit retourna au sélect dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Libourne
~La mère absente~
avatar
Messages : 2233
Popularité : 0
Date d'inscription : 27/07/2008
Tu es où au Mistral ? : Marseille
Humeur : Est contrainte de se strap-teaser dans une boîte de nuit et est en pleine crise de doutes avec Virginie. Celle-ci serait-elle encore amoureuse de Céline Frémont, son ex?

Identité
Amis: Estelle,Rudy,Luna,Florian,Damien
Ennemis: Mirta Céline Frémont
Amour: Virginie [Est contrainte de lui mentir pour protèger Nathan. SOphie est streap-teaseuse]

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Sam 9 Mai 2009 - 19:31

Intrigue Frémont-Chaumette-Farbery-Mirbeau :

Au restaurant, Virginie remercia Vincent pour l’invitation. Ils s'installèrent sur la terrasse, en plein soleil. Les oiseaux chantèrent et il y avait déjà pas mal de fleurs. La vue était magnifique.

Vincent avait dû mal à penser à autre chose qu’à Céline. Il fit part à Virginie qu’il avait peur que Céline l’envoie en prison. Virginie, elle, avait plutôt peur que Céline fasse un bêtise, mais comme celle qu'avait énoncé Vincent. Elle voulait être sûre qu'il ne lui arriverait jamais rien, mais étant donné les circonstances elle ne pouvait pas être à ses côté pour y veiller. Elle comprit Vincent. Néanmoins, elle ne voulait pas s'étendre avec Vincent sur son état d'esprit à propos de Céline, elle savait pertinemment que celui-ci lui redirait encore une fois qu'il fallait qu'elle tourne la page. Chloé avait finalement décliné l'invitation... Les deux sœur Frémont décidèrent d'aller manger quand même au restaurant vu que le frigo était a moitié vide et que aucune des deux n'avait envie de cuisiner. Elles tombèrent un peut par hasard sur un restaurant pas très loin. Apres avoir payé le taxi, vu que Céline ne démordait pas du fait qu'elle n’irait jamais a pied même pour faire 100 mettre, elles sortirent du taxi et entrèrent dans le restaurant...[/size]
Un serveur leur indiqua rapidement une table et elles prirent place. Juliette était bien traitée par le serveur. On la félicita même pour sa grossesse et Juliette était particulièrement touchée. Juliette enleva son grand manteau. Il fallait avouer que le manteau était assez immense pour qu'il puisse fermer avec le gros ventre de Juliette.


A l'autre bout, Vincent et Virginie étaient en train de dîner mais Juliette ne les ait pas vu.

A leur table, Virginie et Vincent venait de se décider sur le menu.

Vincent crut reconnaître Chloé, une fille qui était passée à Phénicie et qui cherchait Charles mais il se trompa. Virginie lui posa des questions sur cette fille et Vincent repensa à cette conversation et au fait qu'il avait pris un malin plaisir à l'envoyer à un mauvais endroit. A leur table, après une discussion sur la nourriture, Juliette sentit les jumeaux bouger et dit « Alors comme ça on embête maman avant qu'elles ne mangent? Ce n'est pas gentil! Maman aimerait manger pour que vous soyez bien en forme. "

Virginie et Vincent se firent servir. Vincent commença à manger. Soudainement, il ne se sentit pas bien.

Il courut rapidement aux toilettes.

Il ne passa pas très loin de la table de Céline et Juliette. Mais il ne les avait pas vues. Juliette regarda autour d'elle au restaurant et aperçut Vincent courir vers les toilettes.


Virginie était surprise. ils étaient tout deux en train de manger quand en une fraction de seconde, Vincent se mit à courir sans dire pourquoi...Virginie regarda alors son assiette puis celle de Vincent. Après un court instant de réflexion, elle se mit à rire et dit à haute voix pour elle même :

- Bah voilà ! Fallait choisir l'escalope Vincent !

Elle préféra tout de même cesser de manger, du moins attendre que Vincent revienne, par politesse.
Elle croisa les bras et se retourna légèrement sur sa chaise à attendre que Vincent fasse son grand retour. Elle se remit à rire tout seul en imaginant l'état dans lequel il se trouvait. Vincent était tombé malade. Il se demanda si ce n'était pas dû à la sauce qui se trouva dans son assiette. Après avoir passé plusieurs minutes, la tête au dessus des WC, Vincent finit par sortir et passa son visage sous le lavabo. Il se sentit flagada mais il ne voulait pas rester plus longtemps aux WC car Virginie se trouvait toute seule à table. Alors il sortit des WC et retourna vers sa table mais choisit un autre chemin. Et passa directement devant la table de Céline et Juliette!! Il salua Céline en la nommant « la pyromane ».


Céline demanda à Juliette si elle était sûre que c’était Vincent. Elle se retourna et constata que Juliette disait vrai quand Vincent lui parla. Juliette n'était pas enchantée du tout de voir celui qui s'est acharné sans aucun scrupule sur sa sœur. Elle allait enfin pouvoir lui dire ce qu'elle pense de lui et ne comptait pas s'en priver... Vincent était là donc il fallait en profiter. Elle jubila de répondre à l'ennemi de la famille. Elle lui fait comprendre qu’il se trompe de cible. Mais elle savait qu'il parlait de Phénicie et Juliette avait de sérieux doutes. Elle avait vraiment dû mal à accorder le bénéfice du doute à sa sœur mais se devait de cacher ses soupçons car Céline le prendrait mal surtout si elle n'avait rien à voir là-dedans. Vincent constata que la petite Frémont avait bien choisi son camp mais il se demanda pourquoi elle chercha à tout prix à défendre sa sœur d'autant plus qu'elle est enceinte.

Il lui conseilla pour son bien de rester en dehors de cette histoire. Puis Vincent se retourna vers Céline et lui demanda si les bidons d’essence n’étaient pas lourds. Il lui fit comprendre qu’elle allait payer très cher.

Céline commençait a perdre son calme... Elle se leva et fit face a Vincent. Elle le regarda d'un œil noir. Elle lui sortit que c’était lui le coupable de l’incendie pour se faire de l’argent. Juliette en profita pour dire à Vincent qu’elle avait peur que Ninon prenne le même chemin que lui. Juliette n’a pas l’intention de laisser quelqu’un s’en prendre à sa sœur.

Virginie commençait à s'impatienter de l'absence de Vincent, il faut dire qu'elle avait super faim et manger une escalope froide n'était pas des plus agréable. Elle allait finalement se décider à attaquer sans lui quand des voix commençaient à s'élever non loin de leur table. Elle reconnut très vite Vincent.

Elle se leva de sa chaise pour comprendre ce qu'il se passait quand d'autre voix familière vinrent à son oreille. S’ il s'agissait bien des personne qu'elle pensait, cela ne sentait rien de bon pour la suite des évènements. Elle décida alors de rejoindre Vincent ou il se trouvait et arriver à destination, son cœur loupa un battement en voyant Céline présente au restaurant.
Elle s'approcha un peu plus de la table et donc de Vincent qui faisait face à Céline. Virginie avait ainsi tout le loisir de la contempler. Elle se rendit compte que ces deux là étaient en train de se prendre la tête et que la sœur de Céline y participait également. Elle décida de prendre la parole et s'adressa à Vincent. Elle lui reprocha de faire un scandale PUIS Salua Juliette et Céline.


Vincent se demanda comment Céline osa telle l'accuser d'avoir mis le feu à sa propre entreprise... Son visage était rempli de colère. Au moment où Céline sortit cette affirmation, Vincent faillit exploser mais il retint sa colère quelques secondes. Et ensuite, c'était autour de Juliette de s'en prendre à lui... Décidément, les deux sœurs Frémont c'était donné le mot. Vincent ne comptait pas se laisser faire par deux femmes qui pour lui, n'en valaient pas la peine. Et puis, il n'avait pas du tout peur d'une femme enceinte. Par contre, il n'était pas aussi rassuré face à Céline. Elle pouvait tellement déraper psychologiquement à n'importe quel moment. Vincent se méfia des couteaux qui se trouvèrent sur la table...
Il espère même que Céline ne pète pas les plombs comme il y a 4 ans quand elle avait tiré sur Charlotte.

Au moment où Vincent s'apprêta à répondre aux deux sœurs Frémont, Voilà que Virginie arriva. Vincent avait conscience qu'il l'avait laissé seule pendant quelques minutes mais ce n'était pas volontaire.


Vincent dit à Céline que si elle pense que c’est lui le coupable, c’est qu’au fond, elle sait très bien que c’est elle qui a mis le feu. Elle veut simplement lui faire porter le chapeau. Il lui ajouta qu’elle a raté son coup puisqu’il n’y a pas grand-chose qui a brûlé et puis il n’aurait jamais pris le risque de mettre des gens au chômage. Vincent demanda ensuite à Juliette de laisser Ninon en dehors de ça.

Céline enrageait... La patience qu'elle tentait d'afficher commençait a s'effacer pour faire place a une haine complètement démesurée... Elle était prête a tout pour prouver son innocence... Elle n'avait rien a perdre alors que lui avait beaucoup plus de choses a caché... Elle profita de cette "petite faille " pour continuer dans son histoire. Elle allait répliquer mais Virginie fit son apparition... Elle ne s'attendait pas du tout a la voir ici... Si elle comprenait bien, Vincent et Virginie déjeunait en tête a tête?? Elle commençait a croire que Virginie lui avait totalement joué la comédie.

Céline savait qu’il n’était peut-être pas aussi dingue mais pensa qu’il est prêt à tout pour Phénicie. Elle annonça à Vincent qu’elle a un alibi. Elle mentait et s'enfonçait de plus en plus dans son mensonge. Elle préféra ignorer Virginie... Elle commençait a avoir de sérieux soupçon sur leur relation.

Virginie commença à perdre patience avec Vincent. Elle lui avait pourtant dit de faire attention. Elle répliqua alors une nouvelle fois. Elle ne pensait pas Céline capable d'une telle chose, mais elle ne pouvait pas changer sa version des faits, qu'elle avait proclamé à Vincent le matin même à Phénicie pour qu'il arrête d'accuser Céline. Elle s’énerva et demanda à Vincent si elle a écoute ce qu’elle lui a dit. Virginie ajoute que Juliette peur confirmer l’alibi de Céline. Virginie espérait que Juliette et Céline comprennent son mensonge pour innocenté cette dernière. Non pas qu'elle la croyait coupable, pour Virginie c'était inconcevable. Mais c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour faire en sorte que Vincent ne se focalise plus sur Céline comme étant l'unique responsable. Virginie dit à Juliette qu’elle est désolée qu’elle et Céline aient discuté aussi tard.

Juliette ne savait pas quoi répondre en voyant à quel point prendre la défense de Céline mais Juliette savait que ce que Virginie venait de dire n'était pas très juste. Céline et Virginie n'avaient pas discuté tard et à l'heure du sinistre, Céline n'était sûrement plus chez elle et Pascal alors Juliette douta sérieusement de l'innocence de sa sœur mais devant Vincent, il fallait bien sûr la défendre.

Pour Juliette, c’est injuste d’accuser sa sœur sans preuves. Mais elle ajouta qu’elle aurait été ravie de voir Phénicie en cendre. Elle ordonna à Vincent de laisser sa sœur tranquille. Elle commença à s'énerver ce qui n'était vraiment pas bon pour sa grossesse. Céline ne s'attendait pas du tout a ce que Virginie la couvre... Elle la regarda complètement étonnée... Juliette en rajouta une couche, solidarité entre Frémont oblige... Vincent n'avait donc plus aucune preuve contre elle... Cependant, Céline savait que sa soeur avait des soupçons maintenant... Quand a Virginie elle ne savait pas trop . Croyait-elle vraiment en son innocence au point de lui donner un faux alibi? Ou alors ça rapport a ce qu'elle avait dit Hier... Elle tenait a elle et en ce moment même elle le lui prouvait. Elle jeta un rapide coup d'œil a sa soeur et a Virginie espérant leurs faire comprendre qu'elle les remerciaient pour leurs aide. Puis elle s'asseya avec rage sur la chaise en prenant bien soin de tourner le dos a Chaumette.

Vincent répondit en disant qu’il n’était pas content que deux idiotes la défendent puis furieux qu’elle lui tourne le dos, Vincent lui versa la carafe d’eau sur la tête.

Virginie regarda Vincent, surprise par les termes qu'il avait employé. Cela ne lui plaisait pas du tout et elle allait lui faire comprendre. Seulement voilà, Il l'avait devancé en renversant la carafe d'eau sur Céline. Elle allait l'en empêcher mais trop tard.
Par réflexe, Virginie attrapa Céline par le bras pour la lever, et une fois fait elle piqua les serviettes qui se trouvaient sur la table d'à côté pour essuyer Céline. Cependant, elle n'osa pas la toucher non plus, n'ayant pas réellement l'autorisation de l'aider. Elle prit une des serviettes et tamponnait légèrement le dos de son chemisier avant de tendre le reste des serviettes à Céline, n'osant pas aller plus loin avec elle, de peur de se faire rembarrer.


Elle s'adressa ensuite a Vincent avec colère:

- Non mais ça va pas ?!....Ça y'est t'es content ? tu te sens mieux maintenant ? Le mâle dans toute sa splendeur. C’est vraiment ridicule comme comportement. Mais ce que je dois dire, ca t'intéresse pas plus que ça apparemment, vu que je suis qu'une idiote ?!


Elle était plus qu'énerver contre Vincent. Elle se demandait vraiment comment elle pourrait lui pardonner ce genre de chose. Ils se faisaient tous remarquer, et elle n'aimait pas ce genre de scandale en public.

Juliette était très remontée contre le père de sa meilleure amie.

Juliette attrapa une tomate et lui lança en pleine face mais elle le rata et toucha un autre client du restaurant. Juliette se sentit très gênée et alla s'excuser... Le client prit ça avec humour et heureusement pour Juliette. Elle retourna vers sa table et attrapa le bras de Vincent puis une fourchette de l'autre main!

Elle lui ordonna de s’en aller et de ne plus approcher un membre de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Libourne
~La mère absente~
avatar
Messages : 2233
Popularité : 0
Date d'inscription : 27/07/2008
Tu es où au Mistral ? : Marseille
Humeur : Est contrainte de se strap-teaser dans une boîte de nuit et est en pleine crise de doutes avec Virginie. Celle-ci serait-elle encore amoureuse de Céline Frémont, son ex?

Identité
Amis: Estelle,Rudy,Luna,Florian,Damien
Ennemis: Mirta Céline Frémont
Amour: Virginie [Est contrainte de lui mentir pour protèger Nathan. SOphie est streap-teaseuse]

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Sam 9 Mai 2009 - 19:33

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery :

Soudainement, Juliette lâcha la fourchette et toucha son ventre. Elle fut victime d’une contraction. Céline était en train d'éponger son gilet qui était complètement trempé... Elle remercia d'une petite voix Virginie qui était en train de s'énerver sur Vincent. Elle ne l'avait pas entendue. Céline enrageait... Elle allait lui répondre mais sa soeur se mit à son tour a lui crier dessus. Quand elle la vit prendre la fourchette elle écarquilla les yeux *Oh non elle ne va pas faire ça quand même??*. Mais plus elle y pensait plus elle se disait qu'elle aussi aurait fait la même chose...
Alors qu'elle était prête à lui hurler dessus à son tour, sa soeur se tient le ventre en faisant une grimace. Céline aperçut tout de suite la flaque aux pieds de Juliette. Elle constata que sa sœur était en train de perdre les eaux. Ce n'était pas du tout bon signe... surtout qu'elle n'était qu'a 6 mois de grosses... Céline s'en voulait tout ça était de sa faute, elle aurait du hurler sur Vincent la place de sa soeur... mais la c'était trop tard... Elle commençait à paniquer, la colère qu'elle avait contre Vincent le l'aidait pas a rester calme comme il aurait fallu qu'elle soit face a cette situation. Elle rejeta la faute sur Vincent.


Elle sortit immédiatement son portable pour appelé le samu... Mais ... plus de batterie. Elle pris Juliette et tenta de l'assoir ou du moins de l'allonger.. Ne sachant pas vraiment quoi faire de plus pour l'aider.

Virginie commença à paniquer également. Tout ça ne se serait sans doute pas passé si tout le monde avait mangé tranquillement dans son coin.
Elle Vit Céline prendre son portable et se raviser. Apparemment plus de batterie. Comprenant l'état d'urgence. Virginie prit alors son portable et composa le numéro du Samu.


Elle attendit que quelqu'un décroche et regardait très inquiète la soeur de Céline, elle ne savait pas si tout ceci était normal. Elle ne semblait pas s'attendre à accoucher tout de suite.
Quelqu'un répondit enfin à l'autre bout du téléphone.


On lui répondit alors de se calmer et de donner l'adresse exact du restaurant. Virginie leur donna, ensuite la personne au bout du fil commença à expliquer que tout allait bien se passer qu'il ne fallait en aucun cas paniqué. Afin d'avoir plus de précision sur l'état d'avancement de la jeune, on lui demanda alors de combien de mois était enceinte la personne, si sa grossesse était arrivé à terme.

Céline était tout a fait paniquée... *ça ne doit pas se passé comme ça... ça ne devrais pas se passé comme ça!!* Elle s'en voulait vraiment... tout c'était a cause d'elle, encore et toujours... Elle avait les yeux remplis de larme, si sa sœur perdait les bébés elle n'y survivrait pas...
Elle répétait a sœur que tout allait bien se passé mais au fond d'elle même elle n'y croyait même pas....
En entendit vaguement virginie appelé le samu mais ne faisait pas vraiment attention a ce qu'il se passait autour d'elle. Elle fixait sa soeur avec un air de panique qu'elle tentait cependant de cacher... Elle essuya rapidement les larmes qui coulaient le long de ses joues. Elle se répétait sans cesse intérieurement que si il arrivait malheur a ses neveux ou a sa soeur elle ne survivrait pas a un tel choc...


Virginie regarda alors Vincent. Elle n'arrivait même pas à savoir s’il fallait lui faire comprendre sa colère ou s'il valait mieux faire un trêve de ce coté là, le temps pour Juliette d'être prise en charge par les secours.
Virginie regarda ensuite Céline. Elle la sentait fragile et complètement bouleversé. Elle l'entendait chuchoter et se doutait bien que Céline se sentait coupable, au vu de la tête qu'elle faisait.
Elle tenta alors de rassurer Céline puis Juliette qui n'avait pas l'air de contrôler la situation non plus.


Virginie prit alors une chaise qu'elle apporta devant Juliette afin que celle-ci y mette ses pieds, pour ne pas être trop mal installé et la soulagée un peu avec une meilleure posture. Elle l'aida donc à lever les jambes pour l'installer un peu plus confortablement.
Virginie se redressa ensuite, faisant face à Juliette et Céline.


Elle était tout aussi paniquée, les choses ne devant pas se passer ainsi au vue de cet accouchement prématuré. Cependant, il fallait que quelqu'un ici tente de rassurer tout le monde.


Vincent était resté là en plant mais visiblement, sa présence avait provoqué un drame. Il n'avait rien contre Juliette et ne voulait en aucun cas qu'elle perde ses bébés... Vincent savait comment réagir face à une femme qui accouche. Lorsque Laurence avait accouché de Ninon, il était tout seul avec elle et donc il en a gardé des souvenirs. Vincent s'approcha de Juliette en attendant les secours et tenta de la rassurer mais surtout de s'excuser de l'avoir mis dans cet état. Vincent était vraiment paniqué.

Vincent regarda Céline et Virginie et prit un air de culpabilité.

Vincent ne trouva pas ses mots mais ce n'était vraiment pas le moment d'en rajouter une couche. Il était bien décidé à tout faire pour que cette situation ne tourne pas au drame. Voyant que l'arrivée des secours tarda, Vincent ne trouva qu'une solution qui était d'appeler Guillaume Leserman.

L'état de Juliette était en train de s'aggraver. Les contractions étaient de plus en plus fortes et de plus en plus rapprochées.


Juliette ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Ceci dit, il était beaucoup trop tôt pour qu'elle accouche et surtout, si Juliette devait accoucher plus tôt que prévu, c'est à l'hôpital que ça devrait se passer.

Juliette était en sueur, tremblante... Elle avait vraiment beaucoup de mal à respirer et sentait pourtant que l'accouchement était imminent. Et surtout Pascal qui n'était pas là... Juliette poussa un cri à cause d’une nouvelle contraction et ne se voyait pas accoucher maintenant. Il était trop tôt et elle refusa d’accoucher sans Pascal. Juliette n'était pas en sécurité. Elle avait peur pour la santé des bébés s'ils venaient à venir au monde maintenant. A 6 mois et demi de grossesse, il était beaucoup trop tôt pour l'accouchement et Juliette avait prévu normalement d'accoucher par césarienne. Quel pourcentage de chances y'avait-il pour que les bébés survivent à l'accouchement et surtout pour que Juliette réussisse à les faire sortir? Le placenta ne risquait-il pas d'être endommagé de même que l'utérus? Il y avait beaucoup trop d'enjeux et le SAMU qui n'arrivait pas... Juliette continuait d'avoir des contractions et hélas, la solution de Vincent était vraiment la seule. Le SAMU était pris dans les bouchons... Il fallait donc au plus vite contacter Guillaume Leserman.


Juliette demanda à Céline d’appeler Pascal.

Virginie voyait bien que Juliette paniquait à l'idée d'accoucher sans son futur mari à ses côtés. Sachant que Céline n'avait plus de batterie à son portable, Virginie lui tendit le sien, sans un mot pour qu'elle puisse appeler le père des jumeaux et ainsi rassurer Juliette.

Vincent pense qu’il faut appeler Guillaume Leserman et demande à Virginie si elle serait prête pour l’aider à faire accoucher Juliette.

Mais Juliette était encore lucide : hors de question que Chaumette s’occupe d’elle !

Virginie n'en croyait pas ses oreilles... : « Vincent, ses bébés sont prématurés ! On a aucun équipement rien ! Sois on trouve un autre moyen de l'emmener à L'hôpital, soit on attend le SAMU, ne serait-ce que pour la sécurité de Juliette. »

Vincent pensa que si elles attendaient, Juliette risquerait de perdre les bébés mais de mettre sa santé en danger. Mais l’accouchement avait lieu maintenant, il y aurait moins de risque. Puis Vincent laissa les filles faire leur choix mais ne se priva pas de se vanter en disant : « j'ai moi-même fait accoucher ma femme à 7 mois de grossesse, dans le noir, sans électricité. »

Céline se moqua de Vincent et lui fait comprendre qu’il n’a pas intérêt de toucher Juliette. Voyant que Céline ne le croyait pas, Vincent lui dit d’appeler Laurence à Paris pour vérifier. Puis il ajouta que Juliette se porterait mieux sans elle. Il devenait cruel mais il ne pouvait pas laisser Céline dire n'importe quoi. Puis il décida de les laisser se débrouiller. Virginie voyait bien que la panique continuait d'envahir tout le monde. Il fallait prendre une décision. Elle retient Vincent pour l'empêcher de partir. Elle lui demanda s’il pouvait emmener Juliette à l’hôpital. Juliette continuait d'avoir des contractions. Malheureusement, c'était trop tard. Vincent constata qu’il était trop tard et promet qu’il n’arriverait rien au bébé. Céline avait dû mal à le croire et préféra s’en occuper.

Vincent avait raison, c'était trop tard pour emmener Juliette à l'hôpital.
Personne dans le restaurant ne semblait vouloir bouger. il fallait donc s'y coller. Lorsque Céline rétorqua à Vincent qu'elle préférait encore se débrouiller seule plutôt que Vincent ne le fasse, Virginie prit un décision
Elle demanda à Vincent de rester en le prenant par le bras. Elle voulut qu’il contacte Guillaume. Céline et Virginie se chargent de faire accoucher Juliette. Vincent prit son téléphone et appela Guillaume.


Un des serveurs arriva enfin .... Céline lui expliqua la situation et ils emmenèrent Juliette dans une pièce vide... Quelques serveurs avaient amené des coussins pour que Juliette puisse s'allonger... Ce n'était pas terrible mais c'était déjà ça. Céline paniquait complètement mais elle tentait de ne pas le montrer... la colère et l'ironie qu'elle affichait envers Vincent lui avait fait oublier quelques seconde le stress qu'elle avait eut... Elle commençait a se maitriser un peut mieux... il ne fallait pas qu'elle soit complètement stresser voir paniqué par la situation... cela n'allait en rien aider sa sœur...
Pendant tout ce temps elle avait tenté d'avoir Pascal au téléphone mais le portable de celui ci était coupé... Elle lui laissa trois messages et tenta une quatrième fois en vain.... Elle rendit le portable à Virginie et expliqua a sa soeur que Pascal allait surement arrivé....
C'était un léger mensonge mais elle préférait lui donner de l'espoir car elle en avait vraiment besoin!


Vincent était au même moment au téléphone avec Guillaume. Vincent expliqua la situation à Guillaume qui se devait de dire à Vincent comment faire accoucher avec Céline...

Vincent écouta attentivement Guillaume et donna les instructions du médecin à Céline et Virginie.


Vincent continua d'écouter les instructions de Guillaume. Le médecin lui demanda de décrire l'état des contractions de Juliette. Il fallait donc procéder au moment crucial. Vincent explique à Céline et Virginie ce qu'elles devaient faire à présent. En effet, il fallait donc que Juliette commencer à pousser mais insista sur les moments importants des soufflements. Entre chaque poussée, Juliette devait respirer calmement...



Virginie avait pris place près de la tête de Juliette, Céline allant s'occupé de l'accouchement. Pour tenter de rassurer Juliette, Virginie lui prit la main pour l'accompagner et allait l'aider à pousser à chaque fois. De temps en temps, elle prenait la serviette humide pour lui tamponner le visage.

Au moment ou Juliette allait se mettre à pousser, cette dernière serrait la main tellement fort que Virginie pensait qu'elle allait lui broyer les os.


Elle re-tamponna le visage et le front de Juliette qui était en plein travail.
De temps en temps Virginie regarda Céline s'affairer à faire sortir le premier bébé. par de simple hochement de tête et un léger sourire, elle l'encourageait, signe que tout allait bien se passer...
Elle regardait également Vincent qui semblait serein et qui expliquait pas à pas les directives donné par Guillaume. Céline soutenait la tête du nourrisson qui était a présent dehors... il ne restait plus que le corps. Elle demanda à sa sœur de pousser.


Juliette était rassurée d'avoir fait sortir son premier bébé. Elle avait décidé que le premier petit boutchou serait Baptiste... Mais voilà, l'accouchement était vraiment risqué et les inquiétudes de Juliette étaient bien fondées. Hélas, Baptiste avait de grandes difficultés à respirer... Que fallait-il faire?

Juliette s'en rendit compte mais pas le temps de réagir. Il fallait faire sortir Théo de l'utérus...

Juliette commença à pousser mais c'était vraiment trop dur physiquement, et émotionnellement. En plus, Juliette était en train d'accoucher sans le père des jumeaux et ça lui faisaient beaucoup de mal.


Virginie continuait d'aider Juliette à pousser....jusqu'à ce que les épaules du bébé soit enfin visibles par Céline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Libourne
~La mère absente~
avatar
Messages : 2233
Popularité : 0
Date d'inscription : 27/07/2008
Tu es où au Mistral ? : Marseille
Humeur : Est contrainte de se strap-teaser dans une boîte de nuit et est en pleine crise de doutes avec Virginie. Celle-ci serait-elle encore amoureuse de Céline Frémont, son ex?

Identité
Amis: Estelle,Rudy,Luna,Florian,Damien
Ennemis: Mirta Céline Frémont
Amour: Virginie [Est contrainte de lui mentir pour protèger Nathan. SOphie est streap-teaseuse]

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Sam 9 Mai 2009 - 19:33

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery


Par chance, le SAMU arriva enfin...

Ils prirent en charge le petit.


Le premier était enfin sorti... Céline se dépêcha de couper le cordon ombilical... Elle n'eut même pas le temps de dire ouf que le deuxième montrait déjà sa tête... Elle tendit le premier nourrisson a Virginie ne voulant absolument pas que Vincent participe a ça... il était très bien la ou il était : Loin de la scène au téléphone....

La samu arriva pendant que Céline s'occupait du deuxième enfant...


Juliette venait de vivre un horrible moment. Elle aurait préféré accoucher à l'hôpital, en sécurité, aux côtés de Pascal et surtout par césarienne... Accoucher naturellement, Juliette n'avait pas compris ce qui lui arrivait. Juliette était vraiment affaiblie. Il fallait au plus vite la transporter à l'hôpital...

Virginie avait le premier enfant dans les bras et lorsque le SAMU arriva, elle leur confia pour qu'il s'occupe de l'assistance respiratoire.
Céline était en train de s'occuper du deuxième enfant et Juliette soufflait. Il fallait maintenant la conduire à l'hôpital. Le Samu commençait à se charger de prendre Juliette avec eux. Quand Vincent partit du restaurant.

Virginie le regarda partir, sans broncher. A vrai dire, même si il avait été plutôt calme pendant l'accouchement, il n'en était pas moins qu'il allait devoir s'excuser pour son comportement. Le coup de "l'idiote", Virginie ne l'avait pas digérer.

Virginie se retrouvait donc seule avec Céline Juliette et le SAMU et ne savait pas trop ou se mettre. Juliette allait être emmené, les bébés aussi et Céline allait sûrement les accompagner. Virginie s'approcha alors de Juliette en la félicitant pour ses deux bébés.


Vincent quitta le restaurant et Juliette et ses jumeaux sont transportés à l’hôpital.

Céline tendis le deuxième bébé a un des médecins. Ça y est c'était passé et tout c'était passé "a peut prêt bien"... Elle n'en revenait du fait d'avoir aidé àmettre au monde les enfants de sa soeur sans y connaitre rien du tout...Céline souria à Virginie, puis elle monta dans l'ambulance avec Juliette...

Virginie regarda alors le Samu partir.
Elle se retrouvait finalement seule au restaurant...malgré que ni Vincent ni elle, n'est vraiment pas touché à leur plat, elle alla quand même payer la note en s'excusant pour le scandale que tout cette histoire a provoqué.
Elle remercia tout le monde pour leur aide.

Elle repensait a ce qu'il s'était passé....Vincent...il avait été trop loin. Tout cette histoire ne regardait pas Virginie, mais là, il avait quand même été jusqu'à l'insulter...et ça elle n'appréciait pas beaucoup

* Tu ne vas pas t'en tirer comme ça Vincent...*

Elle ne voulait pas l'excuser aussi vite de son comportement. Quelque part Virginie avait été blessé. Vincent pensait-il réellement ça d'elle ? Ne se servait-il pas d'elle de puis le début ?

Elle héla un taxi qui passait dans la rue. Elle allait donner au chauffeur l'adresse pour rentrer chez elle..; mais elle avait besoin de savoir que tout allait bien pour Juliette et les bébés....

.....et puis ca lui donnerait peut-être l'occasion de revoir Céline une dernière fois......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Chaumette
~L'homme de pouvoir~
avatar
Messages : 3750
Popularité : 3
Date d'inscription : 27/04/2008
Tu es où au Mistral ? : Mistral-Marseille
Humeur : Est de nouveau heureux avec Charlotte mais doit tenter d'oublier les démons récents du passé... Ce qui n'est pas mince affaire mais restera longtemps fier d'avoir fait accoucher sa femme dans le noir sans électricité.

Identité
Amis: Virginie, Aurélien Deschamps, Agnès, Damien Mara, Guillaume?, François?, Charlotte?
Ennemis: CELINE!!!! Charles, Luna, Benoit, Mirta
Amour: Célibataire. Attiré par Virginie.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 22 Mai 2009 - 13:24

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery

Juliette est transportée à l'hôpital après son accouchement au restaurant. Les jumeaux qui sont sains et sauf, vont devoir passer plusieurs semaines en couveuse. Juliette est placée dans une chambre après plusieurs examens pour s'assurer de sa bonne santé. Tout va bien mais Juliette est très fatiguée et s'en veut d'avoir accouché maintenant et sans Pascal. Céline avait accompagné Juliette jusqu'à l'hôpital. Elle lui dit que le pire est derrière elle. Céline tentait de réconforter sa sœur... le pire n'était pas totalement derrière elle... Il y avait encore le problème de Batiste... Mais il ne fallait pas penser au pire... Pour Juliette c’est le contraire ! Elle refuse de perdre Baptiste et pense qu’elle est une mauvaise femme pour avoir accouché seule. Elle voulait voir son fils Baptiste. Elle tenta de se lever mais dans son état, ce n'était pas recommandable. le Taxi de Virginie arriva devant l'hôpital. Elle paya la course et se rendit à l'accueil. Une femme qui n'avait pas l'air très commode lui demanda le but de sa visite. Virginie expliqua alors qu'elle était venu prendre des nouvelles de Juliette Fremont qui venait d'être admise après un accouchement en urgence...La femme commença à s'exciter en lui expliquant qu'il ne s'agissait pas d'un hôpital de touriste et qu'il avait des mesure à respecter. Virginie tentait tant bien que mal de lui expliqué la situation mais elle avait du mal à garder son calme face à cette femme. La femme perdit patience et lui fit comprendre clairement qu'elle ne pouvait pas la faire entrer alors soit elle rebroussait chemin, soit elle patientait...mais pourquoi patienter, allez savoir !!
Virginie soupira, et regarda la femme d'un œil noir. elle ne voulait pas s'avouer vaincu et décida d'attendre sur une chaise...peut-être qu'elle verrait quelqu'un qui pourrait lui en dire plus sur l'état de Juliette Frémont...plus tard...




Céline conseille à sa sœur de rester couchée. Elle décida d’aller prendre des nouvelles auprès des infirmières. Elle lui souri et sorti de sa chambre. Juliette avait raison tout n'allait pas bien et le calme qu'elle tentait d'afficher commençait s'effacer peut a peut. Elle interpela une infirmière qui lui indiqua un service. Puis, le service en question lui indiqua un autre service... Elle commençait a perdre patience!!
Elle se retrouva assez vite a l'accueil près de la salle d'attente mais n'avait pas vu Virginie. Elle commençait a s'énerver sur la standardiste. Virginie attendait désespérément et allait finir par abandonner son idée. Elle secoua la tète toute seul se rendant compte qu'elle pouvait être ridicule a attendre comme une cruche. Elle se leva pour partir quand elle reconnu la voix de Céline qui s'énervait sur la même femme que Virginie avait eu "la chance" de rencontrer. Virginie dit alors à Céline qu’elle va pouvoir attendre longtemps tandis que Céline continua de s’énerver. Virginie voyait Céline s'énerver et elle était prise entre deux feux. Elle voulait la calmer, mais elle avait aussi envie de rire. Malgré elle, Virginie avait toujours apprécié le coté "Je démarre au quart de tour" de Céline. C’était sa personnalité à fleur de peau qui la rendait toute feu toute flamme.
Virginie tenta de lui parler une nouvelle fois, en espérant que Céline se calme face à cette standardiste. Elle tenta un peu d'humour histoire de la déstresser un peu. Virginie dit à Céline d’appeler le numéro de l’hôpital. Céline trouve que c’est une bonne idée. La standardiste la mit en attente. Virginie commençait à se rendre compte Que Céline allait vraiment péter un câble...et elle ne donnait pas chère de la peau de cette standardiste...Virginie tenta de calmer Céline puis demande à Céline si elle a des nouvelles de Pascal. Céline était vraiment furieuse... Elle n'en revenait pas que des gens pareil puisse bosser dans un endroit ou l'on sensée s'occuper des autres... Elle soupira *Non mais je vais la tuée celle la moi!*.
Avant même qu'elle puisse faire quoi que ce soit, Virginie la pris par les épaules. Céline était tellement remonté contre l'autre standardiste qu'elle ne faisait plus vraiment attention a ce qui l'entourait.. Elle se laissa faire. Puis, se retrouvant face a Virginie elle repris facilement ses esprits. Et le fait d'être comme ça, face à elle, les yeux dans les yeux ... lui fit légèrement oublier ça colère et elle tenta de se reprendre...


Céline apprend à Virginie qu’elle n’a toujours pas réussi à joindre Pascal.



Virginie était rassurer de voir que Céline se calmer un peu. Elle la voyait baisser la tête lorsqu'elle lui avait répondu, et ce n’était pas plus mal : regarder Céline dans les yeux, de ce regard si bleu et si perçant, c'était insoutenable...A ce moment précis, elle aurait voulu la prendre dans ses bras, mais elle se retint de faire la moindre bêtise...Elle avait dit à Céline qu'elle la laisserait tranquille à l'avenir. Et ça commençait par éviter ce genre de gestes d'affection qui aurait pu tuer Virginie sur place, et gêner Céline... Cependant elle n'arrivait pas à retirer ses mains de ses épaules. Elle voulait les garder le plus longtemps possible ainsi, profitant du moindre petit contact qu'il lui était possible d'avoir.

Virginie comprend que Céline avait menti à Juliette au sujet de Pascal. Virginie tenta de rassurer Céline sur ce petit mensonge EN lui disant qu’elle a fait le bon choix. Virginie avait faussement espérer que Céline lui retirerait ses mains de ses épaules....Au moins Virginie n'aurait pas eu à le faire d'elle-même. Mais elle avait beau se dire qu'il fallait la lâcher, elle n'y arrivait pas. Cette situation commençait à être pesante pour Virginie, il fallait qu'elle fasse quelque chose avant de commettre l'irréparable.
Partir.
Il fallait qu'elle parte. Mais certainement pas sans avoir profité une dernière fois de sentir Céline près d'elle. Avec ce qu'il s'était passé au restaurant, Virginie n'était pas dupe. Cette guerre entre Vincent et les Frémont n'allait pas s'arrêter là...si seulement elle pouvait revenir en arrière et s'écarter de toute cette histoire...
Virginie fixa alors Céline, qui elle fixait toujours le sol. Virginie n'y tenait plus...Elle fit ce geste qu'elle s'était interdite quelques secondes plus tôt. Elle profita de l'absence de réaction de Céline pour la prendre dans ses bras....juste une fois...une toute petite et dernière fois.
Elle la serra donc contre elle. Virginie relâcha alors son étreinte et mit une légère distance entre elle et Céline. Ces quelques secondes à l'avoir dans ses bras, l'avait réconforté et en même temps terrasser. Deux sentiments si contradictoires, mais ce genre de sentiments, elle les éprouvait souvent ces derniers temps en présence de Céline.


Céline était mal a l'aise mais en même temps contente d'être avec elle... plutôt bizarre comme mélange, et ça ne lui réussissait pas du tout...
Elle continuait de fixé le sol, n'osant même plus la regarder dans les yeux... Elle savait qu'elle allait finir par s'en aller... Même si au plus profond d'elle même ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait!
Alors qu'elle allait réussir à la regarder dans les yeux sans flancher, Virginie la serra dans ses bras. Céline était on ne peut plus surprise... Elle s'attendait à tout sauf a ça... Son cœur bondit dans sa poitrine, il allait exploser... Elle tenta de la regarder impassible... mais n'y arriva pas et baissa encore une fois les yeux... Elle était pathétique, et se sentait vraiment minable. Mais en face de Virginie, et elle s'en rendait compte, elle perdait tout ces moyens...
Elle continuait a la serrée dans ses bras... Céline avait l'impression de vivre au ralenti et profitait de chaque secondes... mais lorsque cette dernière lâcha son emprise, Céline senti comme un énorme vide s'emparer d'elle... Elle n'arrivait plus a tenir sur ses jambes et commença a s'appuyer légèrement sur le comptoir de la standardiste.
Elle n'eut même pas le temps de lui répondre quoi que ce soit... juste le temps de lever les yeux vers elle et de la regarder dans les yeux pendant une fraction de seconde... puis elle tourna les talons et sorti de la pièce...


Céline remercia alors Virginie d’être passé.

Pendant ce temps, dans sa chambre, Juliette était toujours sur son lit mais elle ne pouvait plus supporter de rester là sans rien faire... Alors elle prit la décision de se lever malgré les risques pour la santé. Elle se rendit dans la salle des couveuses pour voir Théo alors que Baptiste se trouvait dans une autre salle ouverte qu'aux médecins...

Lorsqu'une infirmière arriva, elle vut Juliette et lui demanda de retourner dans sa chambre. Mais Juliette refusa de lui obéir et de lui foutre la paix. Juliette se mit à crier. Plusieurs médecins viennent à la rescousse de l'infirmière. Ils firent une injection à Juliette pour la calmer. Juliette est ainsi ramenée dans sa chambre.


Céline était toujours appuyé sur le comptoir de la standardiste... qui s'en fichait éperdument... elle regardait dans le vague...
Un médecin se posta en face d'elle et posa une main sur épaule, ce qui la fit tressaillir, il la regarda dans les yeux et lui demanda si ça allait. Elle fit un timide sourire et dit d'une voix peut audible que tout allait bien. Alors qu'il était en train de s'en aller, elle l'interpella a nouveaux.


« Vous ne sauriez pas ou je peut trouver le service de maternité? »


Le médecin lui répondit alors qu'il faisait parti du service. Il l'amena alors au service de Maternité. Céline put enfin avoir des informations plus précises sur la santé du bébé... Par contre, il lui était impossible de le voir ni même de l'amener a sa maman pour l'instant. Elle remercia le docteur et retourna dans la chambre de Juliette, ou des médecins venait tout juste de sortir. Elle se précipita à l'intérieur pensant qu'il était arrivé quelque chose a Juliette.
Quand elle la vit assise sur lit elle soupira, elle avait vraiment, pendant une fraction de seconde, eut peur pour sa soeur.

« Baptiste va bien... mais on ne peut pas le voir pour l'instant... »

Elle ne savait plus trop quoi faire face a sa soeur et sentait vraiment impuissante. Vu ce qu'il venait de se passé avec Virginie n'arrangeait pas beaucoup Céline... Elle était dans ses pensées et faisait complètement abstraction de ce qu'il se passait autour...

« Écoute, je vais aller chercher Pascal... »


Lui seul pouvait lui remonter le moral en ce moment, vu qu'elle avait l'impression de n'arriver a rien...




Juliette s'était finalement calmée grâce à l'injection qui lui avait été faite mais que lui arrivait-il? Elle devrait être heureuse d'autant plus que Baptiste était maintenant hors de danger mais ceci ne redonna pas complètement le sourire à Juliette. Elle continuait de culpabiliser d'avoir accouché seulement maintenant...

Juliette demande à sa sœur d’aller voir Pascal. Après le départ de Céline, Juliette décida de se reposer un peu mais n'arrivait pas à penser à autre chose qu'à la culpabilité qu'elle ressentit en elle. Elle avait besoin de parler. Elle dérangea sans cesse les infirmières qui commencèrent à en avoir assez. Alors on lui demanda si elle souhaiterait contacter un proche. Juliette proposa son père. Une fois que celui-ci a été contacté, Juliette attendit l'arrivée du nouveau "papy".

Charles arriva à l'hôpital de la Timone complètement surexcité...Un ancien ami l'avait appelé pour lui dire qu'il avait cru voir ses Filles au restaurant que l'une d'entre elle avait accouché. Connaissant cet ami, et son amusement a vouloir inventer des histoires incroyables, il n'avait pris cela au sérieux...Pour lui sa fille ne pouvait pas accoucher alors qu'elle n'était enceinte que de 6 mois.

Seulement voilà, quand l'hôpital l'a appelé pour lui annoncer la même nouvelle, Charles avait bondit sur place, soudain très inquiet pour sa fille et pour les enfants de celle-ci. Il n'hésita pas une seconde, il cessa toutes ces activité et se rendit en trombe à L'hôpital pour rejoindre au plus vite sa fille.

Arrivé à l'accueil, Charles annonça son arrivée en expliquant qu'il était le père de Melle Juliette Frémont et qu'on l'avait appelé pour venir. On lui indiqua alors la chambre, et s'y rendit à grand pas.
Arrivé sur le couloir, Charles frappa à la chambre et après quelques secondes, entra dans la pièce pour découvrir sa fille Juliette sur son lit. Il s'approcha d'elle, à la fois souriant et inquiet. Il posa sa main sur la tète de sa fille et lui caressait délicatement les cheveux...Ses deux filles étaient ce qu'il avait de plus précieux et voir Juliette sur un lit d'hôpital n'aidait pas.


Juliette était contente de voir son père. Elle avait besoin de parler. Elle ne se sentait pas bien du tout et avait une réelle envie de tout plaquer encore une fois... Mais elle ne pouvait pas faire ça aux jumeaux et à Pascal. Elle craqua dans les bras de son père.

Chloé avait été mise au courant de l'accouchement de sa cousine Juliette et avait pris le chemin de l'hôpital directement. Elle entra dans la chambre.

Juliette continue de s’en vouloir sur ce qui s’est passé ET se demande ce qu’elle a fait pour mériter tout ça :

« Papa, dis-moi pourquoi il a fallu que je mette la santé de mes bébés en danger? Je n'ai pas le droit d'être leur mère. Quand Baptiste est sorti de mon ventre, il avait dû mal à respirer. Heureusement, il va bien maintenant mais je suis déjà une mauvaise mère, incapable d'assurer la sécurité de mes enfants!!

J'ai vraiment honte de moi mais ce n'est pas ça le pire. Quand j'ai pu accoucher sans Pascal? Comment j'ai pu lui faire ça? Je vais le perdre... Pourquoi papa j'ai accouché maintenant? Pourquoi? Pourquoi? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça? Réponds-moi! Réponds-moi! Réponds-moi papa! Tu m'entends? Dis-moi!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Chaumette
~L'homme de pouvoir~
avatar
Messages : 3750
Popularité : 3
Date d'inscription : 27/04/2008
Tu es où au Mistral ? : Mistral-Marseille
Humeur : Est de nouveau heureux avec Charlotte mais doit tenter d'oublier les démons récents du passé... Ce qui n'est pas mince affaire mais restera longtemps fier d'avoir fait accoucher sa femme dans le noir sans électricité.

Identité
Amis: Virginie, Aurélien Deschamps, Agnès, Damien Mara, Guillaume?, François?, Charlotte?
Ennemis: CELINE!!!! Charles, Luna, Benoit, Mirta
Amour: Célibataire. Attiré par Virginie.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 22 Mai 2009 - 13:25

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery


Charles tenta de rassurer sa fille

« - Ma chérie...tu n'es pas une mauvaise mère. Ce genre de choses peut arriver à n'importe qui ! Je t'assure qu'il ne faut pas que tu te remettes en question. C'est par la force des choses que tu as du accoucher prématurément. Et tu ne dois pas te sentir responsable de la santé de Baptiste...et puis ce petit, il a du sang des Frémont dans ses veines, alors il se battra comme il se doit, ne t'inquiète pas ! »

Charles serra un peu plus sa fille dans ses bras et ajouta

« - Je suis heureux que tu n'es rien de grave...je me suis vraiment fait des soucis pour toi ! Et maintenant il va falloir que tu te repose pour accueillir au mieux les jumeaux. On sera là pour t'aider, tu n'as aucune inquiétude à avoir... »


Juliette se sentit encore plus mal car pour elle, Charles ne comprenait pas son problème. Juliette dit à son père qu’elle ne pourra pas toucher ses jumeaux. Elle a peur de leur faire dû mal. Juliette ne savait plus ce qu'elle disait mais cela être une pathologie qui touche de nombreuses femmes après l'accouchement et cette pathologie, c'"tait le baby-blues... Juliette en avait les symptômes. Charles pense qu’elle a simplement besoin de repos et qu’elle finira par s’occuper comme il se doit de ses jumeaux. Il pense qu’elle ne doit pas douter d’elle. Juliette le regarda d'un air outré. Juliette débrancha sa perfusion pour quitter l'hôpital. Elle désira quitter l’hôpital. Charles comprit qu'il ne fallait plus agir en douceur et la raisonner.
Il la retint alors de toute ses forces et la rallongea sur le lit


« - Bon ca suffit maintenant !!! Tu vas m'écouter à la fin ??! Tu restes ici et tu te repose ! Pascal va arriver et il sera plus rassuré à l'idée de te savoir en sécurité ici. ALORS TU RESTE COUCHER !!!! »


Juliette se débâta une fois de plus mais contre son père.

« Personne ne m'empêchera de partir. S'il te plaît, laisse-moi passer. Je ne veux plus rester ici et maintenant, je sais que Pascal et moi c'est fini. Il m'en voudra d'avoir accouché sans lui. »



Charles ne voulait pas s'avouer vaincu face à sa fille.

« - Et avant de dire ce genre de stupidité, tu devrais plutôt attendre son retour !....alors tu as deux possibilité : Soit, tu m'obéis et tu te calme de toi même...Soit, je vais chercher un médecin ou une infirmière qui se fera le plaisir de te calmer par un piqure ! Alors ??? Qu'est-ce que décide ? »




Juliette lui ordonne de la laisser partir. Charles retenait toujours sa fille...

Pendant que celle-ci tentait de se débattre, il avait attrapé la télécommande du lit et appuya sur le bouton d'appel des infirmières...afin que quelqu'un vienne s'occuper de la "détendre".


Les infirmières mirent Juliette sous tranquillisants. A la prochaine crise, Juliette serait mis au service psychiatrique. Un médecin dit à Charles que sa fille a sûrement besoin de voir un psychologue. Il demande à Charles ce qui arrive à sa fille et ce dernier pense qu’il s’agit du baby-blues. Le médecin suggère donc d’entourer le plus possible Juliette.

Pascal avait couru suivit de Céline jusqu'à la chambre de Juliette. Il s'en voulait vraiment de ne pas avoir été la.... Il décida cependant de garder cette remarque pour elle pour ne pas l'accabler d'avantage.

Juliette pleura et dit à Pascal qu’elle n’est pas digne d’etre sa femme, d’élever leurs enfants…Pascal ne comprenait pas sa réaction. Il la prit dans ses bras. Il voulait comprendre pourquoi elle réagissait comme ça... Jusqu'a présent tout avait été toujours pour le mieux... la elle semblait complètement désemparée...

Juliette était vraiment mal. Au fond d'elle, elle espérait que Pascal lui en veuille car elle estimerait devoir le mériter. Elle dit à Pascal : « J'ai failli tuer nos bébés et quelle genre de femme accoucherait sans son mari. Hein, dis-le-moi? Je t'ai privé de voir tes jumeaux naître... Je n'ai pas su les protéger en plus... »

Pascal hésitait... c'est vrai il lui en voulait légèrement ... mais c'était aussi de sa faute! il aurait pu être la... Si quelqu'un l'avait prévenu. Il se souvint a cet instant qu'il avait oublié son portable a l'apart... c'était donc la faute de tout le monde... et qui aurait cru qu'elle accoucherait maintenant?? Surtout qu'elle n'était enceinte que de 6 mois....
En la voyant si désespéré il préféra garder ça pour lui. Juliette fut agacée qu’il ne la comprenne pas. Elle recommença à délirer complètement. Les symptômes du baby blues étaient bien présents. Juliette avait pourtant tout pour être heureuse. Pascal avait raison. Le principal c'était que tout le monde aille bien mais Juliette refusa de raisonner autrement. Pascal sentait que Juliette était mal... lui ne pouvait rien faire, étant donner qu'il était partagé entre plusieurs sentiments il n'arrivait pas a consoler Juliette... il se sentait impuissant. Céline décida d’aller chercher un médecin pendant que Juliette s’endormit.


Médecin : écoutez, il me semble que (il regarde sa fiche)... Juliette ai le syndrome du babyblues... Vous connaissez peut être ce syndrome?

Céline regardait toujours dans le vague et Pascal ne semblait pas répondre, a priori il voyait en gros ce qu'était ce syndrome mais ne connaissait pas bien le sujet.

Pascal : euh.. Non pas vraiment...

Le médecin : C'est très simple, surtout ne affolez pas, le babyblues est une réaction post natal qui arrive fréquemment chez les femmes enceintes... Et il ne dure jamais longtemps... C'est un sentiment de culpabilité qu'elle ressent, elle a l'impression de ne pas être une mère a la hauteur, qu'elle n'aura pas l'instinct maternel... Toutes ses petites sensations s'accumule... et elle peut être légèrement a fleur de peau, changer du tout au tout pour un rien.

Pascal se sentait complètement dépassé par la situation... Il savait qu'il n’arriverait pas gérer et le fait de ne pas avoir été présent pour juliette le faisait culpabilisé cruellement.

Le médecin : Le babublues arrive fréquemment chez les femmes prématurées... c'est du au fait qu'elle n’a pas été jusqu'à terme, elle ne s'attend pas a être maman déjà, c'est une réaction tout a fait normal!

Il pose sa main sur l'épaule de pascal qui était tout à fait perdu.

Le médecin : Vous devriez la laisse se reposer... Je la mettrais en relation avec un de nos psychologue ... mais ne vous affoler pas, dans quelques jours tout cela ne sera qu'une vieille histoire et tout rentrera dans l'ordre

Il leur sourit avant de notre quelques petite information sur la feuille de la patiente de de les quitter enfin.

Pascal et Céline sortirent de l'hôpital. Pascal était légèrement triste pour ce qui arrivait a Juliette, quand a Céline elle était toujours dans ses pensées... elle n'arrivait pas a oublier cette histoire avec Virginie... Elle savait qu'elle avait encore des sentiments pour elle... mais bizarrement elle n'arrivait pas a lui dire...




Après être partie de l'hôpital, Virginie se rendit à Phénicie. Elle se doutait que Vincent allait s'y trouver, mais elle était assez en colère contre lui. Elle entra dans le bureau. Vincent était là. Elle fit comme si de rien n'était, elle passa devant lui et commença a récupérer quelques dossiers qui lui servirait pour examiner certains chantiers, ne faisant toujours pas attention à lui et ne lui adressant pas la parole...

Vincent était tranquillement de fumer un de ces cigares laissés traîner par Charles Frémont. Il n'était pas habitué et ne se rendit pas compte du drôle de goût que ce cigare renferma.

Vincent lui demanda si elle faisait la tête. Vincent savait que cette question n'était pas appropriée. Traiter Virginie d'idiote en public ce n'était vraiment pas agréable pour la victime... Vincent dit à Virginie de ne pas réagir comme ça. Il s’excuse de l’avoir traité d’idiote. Virginie est très remontée contre lui. Vincent la regarde s'exprimer. Visiblement, elle était en colère mais un peu trop susceptible. Vincent explique que l’avoir traité d’idiote n’était qu’un jeu. Il pense qu’en ayant traité Virginie au même niveau que Céline, ça montrera à Céline qu’il n’a pas engagé Virginie pour se venger de Céline. Et il ajoute que si Céline pense qu’ils sont en froid, elle pourrait finalement lui céder ses parts. Vincent se met alors à genoux ce que Virginie trouve ridicule. Vincent lui promet alors de ne plus jamais la décevoir. Chose qu'il risquait de faire en continuant à lui mentir sur les parts de la société.

Vincent lui demande de ne pas laisser gagner Céline et reparle de Céline. Il tente de faire avouer Virginie qu’elle a fourni un alibi à Céline. Il pense alors qu’il faut surveiller Céline. Virginie ne voulait pas revenir sur ses paroles...elle ne voulait pas montrer sa faiblesse à vouloir défendre Céline encore et toujours. Elle ne changerait pas d'avis, elle continuerait de dire qu'elle était avec elle, car pour Virginie, elle était sûre que Céline ne soit pas capable d'une telle chose... Virginie est sidérée qu’il ne lui fasse pas confiance. Elle ajouta : « J'étais avec elle ! Et je m'en suis pris plein la gueule, c'est ça qui te veux entendre ?! Je lui a dit ce que je ressentais !! Je lui ai dit que je n’arrivais pas à l'oublier...et RIEN !!! Pas même une réaction !!! QUE DALLE....alors crois-moi quand je te dis que j'étais avec elle ce soir là, parce que moi j'm'en souviens encore tellement ce genre de chose fait MAL !! »

Virginie remarquait qu'elle avait déborder, qu'elle avait laissé ses émotions l'emporter et maintenant elle se sentait ridicule.. Elle demanda alors à Vincent des explications sur le fait de surveiller Céline.

Vincent refusa de croire à l'innocence de Céline mais pour remettre Virginie en poche, il se devait de prétendre le contraire... Vincent explique à Virginie qu’il veut connaître tous les faits et gestes de Céline. Virginie est surprise qu’il lui demande à elle. Virginie ne savait pas trop si c'était une bonne idée...Devoir la surveiller, savoir ce qu'elle fait...et surtout qui Céline voyait ! Virginie avait soudain peur de ce qu'elle pouvait découvrir si jamais elle devait la surveiller.

Mais d'un autre côté, cette idée pourrait permettre à Virginie de ne pas perdre le contact avec Céline. Non pas qu'elle allait pouvoir prendre tous les jours rendez-vous avec elle, mais en la surveillant, cela lui permettait simplement de la voir, de la contempler dans son quotidien.

Virginie était partagée entre ces deux idées....et puis elle se faisait du souci pour Céline, peut-être qu'en la surveillant, Virginie s'assurerait également que celle-ci n'avait aucun problème, que tout allait bien pour elle. Elle demanda alors à Vincent de lui laisser du temps.


Vincent demande ensuite à Virginie des nouvelles de Juliette. Virginie lui dit qu’il y a des complications pour l’un des bébés mais elle n’en sait pas plus comme elle n’est pas de la famille, on ne l’a pas autorisé à aller dans la chambre.



Virginie repartait alors dans ses pensées et se souvenait encore de ce qu'il s'était passé à l'hôpital comme si cela avait encore lieu maintenant....est-ce qu'elle avait eu raison d'avoir ce geste avec Céline ? ... elle avait sans doute fait une connerie, et si c'était le cas, Céline irait une nouvelle fois mettre de la distance entre elles. Rien que d'y penser, cela lui faisait froid dans le dos. Elle allait alors être à deux doigts de dire à Vincent qu'elle acceptait de surveiller Céline, et de ne pas perdre cette chance. Mais elle se ravisa. il fallait vraiment qu'elle pèse le pour et le contre...dans ce genre de cas, l'avis de Sophie aurait pu compter, mais n'étant pas là...cela posait beaucoup de soucis à Virginie.

Puis Vincent dit à Virginie :

« Même si je ne porte pas les Frémont dans mon cœur, je suis touché par ce qui arrive à Juliette. Tu sais, je n'ai rien contre elle et j'espère qu'à cause de moi, son amitié avec Ninon ne sera pas détruite... Mais bon, j'ai bien peur que son père et Céline aient finies par déteindre sur elle. Elle est devenue dure. Je peux concevoir qu'elle soit en colère contre moi mais l'ancienne Juliette n'aurait pas été aussi violente verbalement et puis, elle était enceinte. Je ne comprends pas pourquoi elle s'est énervée de cette façon. »



Puis Vincent lui parle du licenciement d’Aurélien Deschamps. A ce moment-là, Vincent reçoit la visite de Jin Khan.

La belle Jin Khan avait du fortuitement quitter Marseille pour rejoindre son mari gravement malade. Il avait décidé de divorcer. A peine de retour elle décida de se rendre au Cabinet de Phénicie SA pour postuler une place d'avocate. Renseignée sur le PDG Vincent Chaumette, elle misa tout sur son physique et avait mis un joli décolleté, puis toqua à la porte de ce même PDG. Elle explique à Vincent qu’elle est venue pour le poste d’avocat. Vincent la présente à Virginie qui décide de s’en aller. Vincent engage alors Jin et lui explique les affaires en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Chaumette
~L'homme de pouvoir~
avatar
Messages : 3750
Popularité : 3
Date d'inscription : 27/04/2008
Tu es où au Mistral ? : Mistral-Marseille
Humeur : Est de nouveau heureux avec Charlotte mais doit tenter d'oublier les démons récents du passé... Ce qui n'est pas mince affaire mais restera longtemps fier d'avoir fait accoucher sa femme dans le noir sans électricité.

Identité
Amis: Virginie, Aurélien Deschamps, Agnès, Damien Mara, Guillaume?, François?, Charlotte?
Ennemis: CELINE!!!! Charles, Luna, Benoit, Mirta
Amour: Célibataire. Attiré par Virginie.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 22 Mai 2009 - 13:26

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery


Après l’hôpital, Céline et Pascal marchaient cote à cote. Ils sortaient tout juste de l'hôpital et chacun de leurs coté, pour des raisons différente, étaient chamboulés par ce qu’il se passait... Céline ne savait plus quoi penser vis a vis de Virginie...
Ils marchaient cote a cote sans dire un mot... un silence pesant c'était installer... Alors qu'ils s'éloignaient de l'Hôpital, Céline regarda Pascal toujours dans ses pensées...


Céline dit à Pascal qu’elle préfère dormir à l’hôtel. Elle pense qu’elle a été un poids ces derniers temps et se sent responsable de l’accouchement prématuré de Juliette. En y repensant elle se demandait même comment elle pouvait être encore debout. Avec tout ce qu'il venait de se passé elle se demandait comment elle n'était pas encore épuiser ou même en train de lutter contre la fatigue. Elle s'en voulait. tout ça c'était quand même de sa faute... si il n'y avait pas eut cette tensions avec Chaumette.. tout ça ne serais jamais arrivée..
Elle laissa échapper une larme qu'elle essuya aussi vite.
Puis elle tourna la tête pour que pascal ne puisse pas voir qu'elle pleurait. Son regard se figea sur un bar pas loin... Elle en avait besoin même si elle savait que c'était la cause de tout : il fallait qu'elle boive encre une fois... Pour oublier... ne serais ce que quelques minutes...
Elle en avait besoin, après tout c'était dur de passer de trois jours de "beuverie" a rien du tout en l'espace de quelques jours. Oubliant Pascal elle se dirigea instinctivement vers le bar... il fallait qu'elle décompresse, et elle n'avait trouvé que ça... Ce n’était pas le meilleur remède certes, mais quoi d'autre? Elle n'avait pas d'autre idées et c'était le seul truc qui lui venait a l'esprit a ce moment même...


Pascal ne comprenait toujours pas la réaction de Juliette. Il se sentait vraiment très mal. Il pensait que l'accouchement serait un événement heureux mais en ce moment c'était le contraire. Pascal était vraiment malheureux et ne savait plus quoi faire. Il se sentit complètement désarmé face au problème de Juliette. Comment pouvait-elle croire qu'elle ferait dû mal à ses propres enfants? Pascal voulait des réponses, savoir ce qui s'était vraiment passé au restaurant... Et Céline allait lui répondre!! Pascal était en colère. En plus, Céline était venue le déranger en plein cours et tout ça pour quoi? Pascal n'avait pas vu ses enfants... C'était du vrai gâchi!

Pascal veut savoir exactement ce qui s’est passé au restaurant et Céline lui explique toute la situation et Pascal répond à Céline : « Alors c'est en parti de ta faute si Juliette a accouché prématurément car si je comprends bien, elle a pris ta défense? Ce n’est pas vrai!! Vous vous rendez compte comment toi et ton amie Virginie, vous avez failli tuer Juliette et les jumeaux??? Juliette aurait dû rester en dehors de cette histoire et à partir du moment où vous avez Vincent, vous auriez dû partir. »

Céline avait aussi abordé l’incendie. Pascal dit à Céline : « Attends, de quel incendie tu parles? Si tu as failli mettre le feu chez toi, en quoi ça regarde Ce Vincent Chaumette? Je ne comprends pas! Et en plus si Juliette l'a menacé. Je n'imagine pas la scène... Vous êtes complètement inconsciente. A l'avenir, je ne laisserais plus personne approcher de Juliette. Ne t'approche plus d'elle Céline et crois-moi Vincent Chaumette va payer pour avoir entraîné ma femme dans ses histoires!! »

Mais lorsque Céline ajouta que Vincent avait plus ou moins voulu aider pour l'accouchement, il se calma.

« Tu as fait accoucher Juliette? Quelle inconscience! Il fallait attendre les secours. Je comprends mieux maintenant! Tu es venue me chercher parce que tu te sentais coupable? C'est dégueulasse d'avoir entraîné Juliette dans vos affaires de société... Je suis écœuré. Avec Juliette, on aurait pu avoir un accouchement qui se serait bien passé. J'ai l'air de quoi maintenant? Je n'ai pas vu mes enfants naître... Je sais que je n'avais pas mon portable mais à présent, je ne veux plus me sentir coupable. «


« Dès que Juliette sortira de l'hôpital, nous quitterons cette ville et cette famille de dingues! »


Il s'apprêta à partir et revient vers Céline, jugeant avoir été injuste.


« Excuse-moi, je ne sais pas ce qui m'a pris. »

Pascal prit Céline dans ses bras et ses lèvres finirent par dévier. Il embrassa Céline.




Céline le laissa parler.. Après tout il avait complètement raison, un père qui ne voyait pas ses enfants naitre... ça valait tout a fait sa colère...Elle comprenait. Elle se contenta de baisser les yeux légèrement au bord des larmes. Oui elle avait fait des conneries, oui elle était coupable de tout... Elle respira un grand coup *Ne pas flancher, Ne pas flancher* Céline se demandait jusqu'à quel point elle pouvait se retenir... Apres tout ce qu'elle avait vécu, elle s'en prenait plein la tête et commençait sérieusement a avoir envie de tout plaquer. Elle avait besoin de réconfort, d'amour et tout ce que les autres lui donnaient c'était de la haine et des reproches... Elle n'allait pas tenir longtemps, elle se connaissait trop. Elle allait encore faire des crises et se retrouver en HP... Après tout n'étais ce pas ce qu'elle méritait? Elle faisait du mal autour d'elle même a la femme qu'elle aimait...

Alors qu'elle regardait Pascal partir, quelques larmes s'échappèrent de ses yeux... Elle ne tenait presque plus... ça n'était qu'a un fil.
Mais Pascal rebroussa chemin, ce qui l'étonna légèrement. Elle respira un grand coup et tenta de cacher ses larmes. il s'approcha de son visage tout en s'excusant. il l'enlaça et Céline fit de même.. Elle avait besoin d'être entourer.. Elle ne comprenait ce retournement de situation mais avait juste envie d'être avec quelqu'un.. Elle savait que sinon ça allait mal aller... Elle se laissa faire. Pascal la regarda, elle plongea les yeux dans les siens ... elle se sentait en dehors du monde en dehors de tout... elle continuait de regarder Pascal quand celui ci s'approcha lentement, frôlant ses lèvres.. Elle se laissa faire, et avança un peut plus la tête vers lui pour l'embrasser enfin...



Pascal avait besoin de réconfort mais il profita de ce moment nostalgique pour essayer de penser à autre chose. Sa vie sexuelle était aussi un désert depuis plus d'un mois. Lui et Juliette ne faisaient plus l'amour en raison de la grossesse. C'était extrêmement difficile. Il pensait vivre en ce moment un horrible cauchemar et pensait qu'il allait se réveiller mais c'était bel et bien la réalité. Pascal se sentit alors confiance, étant plus ou moins sur la même longueur d'onde que Céline mais il faut dire que tous les deux se laissèrent emporter par leurs émotions. Ils ne savaient plus vraiment ce qu'ils faisaient. Mais pour l'instant, les conséquences de leur geste ne semblaient pas les inquiéter surtout si ça allait plus loin.

Hélas, Pascal réserva une chambre à l'accueil et ils montèrent tous les deux. Arrivés dans la chambre, Pascal sauta sur Céline et l'enlaça avant de la pousser sur le lit et la déshabiller... Que leur arrivait-il? Céline et son beau-frère!! Ils risqueraient de faire dû mal autour d'eux. Et Pascal n'aurait jamais cru pouvoir coucher avec une homosexuelle. Pour l'instant, Pascal se contenta des préliminaires mais voulait vraiment lui faire l'amour. C'était plus qu'une pulsion sexuelle mais visiblement, ils n'étaient pas dans leur état normal tous les deux. Que fallait-il faire pour les ramener à la réalité.




Céline se laissait totalement allée... ça faisait bien longtemps que personne ne l'avait embrassé et elle avait envie ne serais ce qu'un court instant de tout oublier... Elle ne faisait plus attention au convenance... C'était son beau frère, elle pouvait quand même se contrôler... mais non... Elle se laissa aller et elle en avait besoin.
Il était devant un hôtel et pascal l'amena a l'intérieur et pris une chambre. Elle se contenta de le le suivre sans rien dire. Ils montèrent l'escalier et se retrouvèrent rapidement dans la chambre.
Elle n'était pas vraiment dans son état normal, elle avait juste envie d'être avec quelqu'un de se sentir aimée... Et il se trouvait que Pascal était la...
Elle s'allongea sur le lit et Pascal fit de même. Elle commença alors a le déshabiller... Elle ne se rendait pas vraiment compte de ce qu'elle faisait, elle avait juste envie... juste envie d'amour...


Pascal avait le sentiment de se comporter comme un adolescent faisant l'amour pour la première fois mais il oublia complètement qu'il le faisait avec la sœur de sa propre femme. Comment pouvait-il tromper la femme qu'il aime le jour de la naissance de ses enfants? Pascal était "père" dans tous les sens du terme.


Ils firent l'amour passionnément et dormirent une heure voire deux heures.


Pascal se réveilla le premier et aperçut Céline à ses côtés. Il se leva doucement afin de ne pas réveiller Céline et commença à se rhabiller pensant pouvoir quitter la chambre comme un voleur.


Céline aurait du se sentir bien... mais elle était partagé entre plusieurs sentiments. Comment pouvait elle faire ça a Juliette?? Évidement elle se posait cette question bien après ce qu'elle avait fait... Elle se sentait vraiment mal... Elle n'aurait jamais du... pourtant ce qu'il s'était passé lui avait peut etre sauvé la vie... Si elle s'était écouter elle aurait surement flanché jusqu'à faire une bêtise qui ne lui aurais jamais permis de revenir en arrière... Enfin... la aussi elle avait une bêtise et une de taille!!
Elle se maudissait mais il était déjà trop tard... Elle senti Pascal bouger mais n'ouvrit pas les yeux... Un classique : elle faisait semblant de dormir. Elle n'avait pas vraiment la force de le regarder en face... de devoir lui parler. Elle se sentait trop coupable et préférait comme d'habitude contourner le problème...


Pascal était bien trop perturber pour pouvoir partir sans faire du bruit. Hélas, il fit tomber un vase parterre ce qui fit pas mal de bruit dans la chambre.

Pascal regarda le lit et espéra que cela n'ait pas réveillé Céline, pensant qu'elle dormait toujours. Il se précipita d'enfiler ses chaussures et fut sur le point de partir, comme un lâche.


Céline ne pouvait pas jouer le coup bien longtemps... un énorme bruit se fit entendre dans la chambre... et ça aurait été louche qu'elle ne se réveille pas... elle ouvrit lentement les yeux et vit Pascal sur le point de partir... ne sachant t pas trop quoi dire elle se contenta d'un simple bonjour puis, légèrement mal a l'aise, mais déçut aussi elle lui demanda s’il part. Elle se demandai pourquoi elle lui avait poser cette petite question.. elle aurait du se contenter de le regarder partir sans rien dire.. mais après ce qu'il avait vécu elle sentait une légère pointe de tristesse en le voyant partir comme un voleur... Donc elle s'était décidé a lui parler... Pascal dit à Céline : « Je n'ai plus rien à faire ici, Céline! Tu te rends compte de ce qu'on a fait? Quel genre d'homme je suis! »

Il s'en voulait, se dégoûtait au plus haut point...

Céline répond à Pascal : « Bien sur que je m'en rends compte! Tu crois quoi?? Que je suis une sang cœur? »

Elle se rhabilla tout en disant ses mots, elle était au bord des larmes... oui elle avait fait une connerie et une belle... il fallait toujours qu'elle se mette dans des histoires pas possible...
Elle ne savait pas trop quoi répondre... Elle n'allait pas lui dire que c'était du passé qu'il fallait oublier vu qu'elle même n'arrivait pas non plus a effacer cette nuit aussi vite qu'elle aurait voulu. Elle se contenta de remonter la fermeture éclair de ses chaussures a talon et de se diriger elle aussi vers la sorti. Elle n'osait pas regarder Pascal et fixait le sol tout en marchant...


Pascal répliqua : « Ce n'est pas ce que j'ai dit mais ce qu'on a fait c'est dégueulasse envers Juliette. Et moi qui lui faisais des reproches avec Jean-Baptiste. Et ton père avait raison de se poser des questions sur moi... Je mérite de finir seul. J'ai trompé la femme que j'aime alors qu'on vient d'avoir des jumeaux. Au lieu de l'aider à surmonter son problème, je la trompe avec sa propre sœur! »

Pascal pense qu’il va tout dire à Juliette mais Céline pense qu’il va commettre une terrible erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Frémont
~L'indépendante~
avatar
Messages : 5688
Popularité : 12
Date d'inscription : 03/06/2008

Identité
Amis: Estelle, Rudy, Ninon , Djawad
Ennemis: Céline et Vincent
Amour: Ninon ♥

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 22 Mai 2009 - 13:41

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery




Pendant ce temps, Virginie avait pris une décision.

Lorsqu'elle était rentrée chez elle après l'incroyable journée au restaurant puis les explications avec Vincent à Phénicie, Virginie avait pris un peu de son temps pour discuter sur msn avec Elodie la fille de Florian.
Lors de cette discussion, Virginie s'était laisser aller à parler de ses sentiments envers Céline, et la jeune fille lui avait fait comprendre certaines choses. Quand on aime une personne à ce point, cela vaut-il le coup de la laisser s'en aller ? Ne faut-il pas au contraire tout faire pour la reconquérir ? Virginie avait toujours choisis la première option : Pour elle, laisser la personne qu'on aime être heureuse ailleurs, était une preuve d'amour. Peu importe si on souffre de la situation, le bonheur de l'autre étant le principal. Seulement voilà, à cause de ce genre de principe, Virginie passait toujours à côté de son bonheur à elle. Et ce bonheur, elle pensait qu'il était possible de l'avoir qu'avec une seule et unique personne : Celle qui occupe ses pensées jours et nuits, qui la tourmente, qui l'empêche d'être claire avec même...Céline.
Seulement voilà, Céline de son côté était-elle heureuse ? Se sacrifier pour le bonheur de l'autre c'est bien, mais le bonheur est-il bien au rendez-vous ?
C'est le genre de question auquel Virginie n'avait pas de réelle réponse. bien sur, elle savait que Céline vivait des moments pas très glorieux ces dernier temps, mais il ne s'agissait là que de sa vie professionnelle. Pour le reste Virginie n'avait aucune connaissance de la situation.

Vincent avait demandé un service à Virginie lorsqu'ils s'étaient tout deux expliquer à Phénicie. Il avait besoin de faire surveiller Céline afin de couvrir ses arrières en cas de réactions un peu trop impulsives de la part de Céline. Virginie pensait toujours que Céline n'avait pas donné ses parts, et qu'elle en avait demandé une certaine somme d'argent à Vincent pour enfin le laisser diriger l'entreprise. Vincent ne lui avait jamais dit que Céline avait céder trop facilement et qu'elle lui avait tout demander sans rien en échange, à part peut-être de lui foutre la paix. Lorsque Vincent avait pensé à Virginie pour la faire surveiller, Celle-ci avait été hésitante...ne voulant pas donner de réponse tout de suite, elle s'était rendu chez elle sans grande conviction pour sa réponse.
Surveiller Céline lui donnerait effectivement certaines réponses à toutes les questions qu'elle se posait...mais voulait-elle vraiment les connaitre ?
Elodie lui avait fait changer d'avis...Peu importe les réponses que Virginie trouverait, du moment qu'elle la voyait ! Et ça c'était la seule chose que pouvait maintenant s'accorder Virginie.
Elle ne souhaitait pas vivre une seconde de plus sans avoir de nouvelle de Céline, sans pouvoir la contempler ne serait-ce qu'un instant. La surveiller, c'était la solution à ce genre d'obsession...

C'est donc suite à sa conversation avec Elodie que Virginie avait décidé d'accepter la proposition de Chaumette. Et il n'y avait pas une seconde à perdre. Elle avait pris son manteau, son casque et ses clés. Elle avait pris son scooter et partait en direction de Phénicie. Dans sa tête tout se mélangeait : l'enthousiasme à l'idée qu'elle pouvait peut-être reconquérir Céline en tentant de l'approcher, et le malaise par rapport à cette surveillance...Et si jamais Virginie découvrait des choses qui lui seraient fatales ?
La réponse à cette question ne se fit pas attendre....

Sur la route à un feu rouge, Virginie avait cru reconnaitre Céline dans un bar du coin de la rue...le bar contigu à l'hôtel du Nord. De là ou elle se trouvait, Virginie voyait un homme, mais n'avait pas assez de visibilité. Le feu été passé au vert, mais Virginie ne voulait plus continuer sa route. Elle se gara sur la rue suivante retira son casque et se posa au coin de rue, à l'abri des regards et voulu attendre que Céline ressorte de ce bar....Il y avait bien un homme avec elle, mais elle avait du mal à l'identifier. Peut-être qu'elle ne le connaissait pas.
Quelques minutes plus tard, Céline et l'homme ressortirent du bar pour se rendre directement à l'hôtel du nord....dont il n'était toujours pas ressortis.....Pour Virginie c'était la fin, elle s'était déjà imaginer tout un tas de choses, et pas des plus agréable. Cependant elle avait besoin de se rassurer ou contraire de confirmer ce qu'elle pensait...elle attendit. Une heure..Deux heures. Elle allait repartir d'ici quelques minutes, ayant indirectement les réponses à ce qu'elle imaginait...


Pascal et Céline étaient a présent devant l'hôtel. Pascal partit vers la gauche et Céline le regarda s'éloigner... Puis, elle prit le chemin inverse... celui qui menait au bar ou ils étaient allé avant de venir a l'hôtel... Il fallait qu'elle décompresse un peut... quoique décompresser n'était pas le mot exact, Oublier plutôt... Mais même avec de l'alcool cela était tout simplement impossible... Elle soupira et fini par rentrer dans le bar.

Virginie allait partir lorsqu'elle vit enfin Céline ressortir avec l'homme en question...et après ce qu'elle ait pu voir, Virginie ne savait plus trop quoi penser.

Elle avait reconnu, l'homme. Il s'agissait de Pascal, le futur mari de Juliette et le nouveau papa de ses jumeaux...Mais que faisait-il avec Céline à l'hôtel et pourquoi y étaient-ils restés pendant deux heures et demie ?
Selon ce qu'elle pouvait apercevoir, Pascal et Céline prirent leur chemin, chacun de leur côté. Pas même un au revoir rien. Seule Céline était restée sur place à le regarder s'éloigner quelques instants, avant de finalement retourner au bar ou elle était quelques heures plutôt.

Virginie resta quelques instant sur place, sans bouger d'un millimètre. Elle s'interrogeait sur cet évènement. Pourquoi l'hôtel, pourquoi tous les deux ? qu'avaient-ils fait. Elle secoua alors la tête comme pour chasser les mauvais pensées de son esprit et se mit à parler toute seule


- Non mais tu délire complètement ma pauv' fille...Céline et son beau-frère...Une véritable dingue.

Elle se trouvait ridicule d'avoir pensé cela pendant ce long moment d'attente devant l'hôtel. Avant de vouloir repartir, Virginie voulait s'assurer que Céline allait bien mais elle se voyait mal aller à sa rencontre, et lui expliquer ce qu'elle faisait là....Alors Virginie prit son portable et envoya un texto à Céline. Elle le voulait neutre et expressif à la fois. Il ne fallait pas précipiter les choses donc il ne valait mieux pas s'attarder sur des mots trop précis qui pourraient justifier des sentiments de Virginie. Elle opta donc pour un texto banal, mais qui prouvait quand même qu'elle pensait à elle et qu'elle s'inquiétait


Elle envoya donc ceci :


Bonjour Céline. UN ptit message pour prendre de tes nouvelles. J'espère que ta sœur va bien...Que TU vas bien. Je t'embrasse. Virginie

Elle avait hésité sur le "je t'embrasse" mais elle n'avait finalement pas pu résister. Elle valida son envoi


Céline était assise près du comptoir et venait de commander un vodka. Elle regardait le serveur lui verser ce liquide transparent dans son petit verre. A ce moment la, elle sentit son portable vibrer... Elle le sorti de son sac et regarda l'écran. C'était un message de Virginie. Son cœur bondit dans sa poitrine. Pourquoi lui avait elle envoyer un message? De nombreuses réponse pouvait être envisageable : soit elle regrettait son geste a l'hôpital... ou soit... en fait elle ne voyait pas vraiment d'autre possibilités...
Elle regarda enfin son message et fut assez soulagé. Elle avait pensé un instant que... mais il n'en était rien. Elle ne savait plus quoi penser... Virginie avait l'air de se préoccupé d'elle de plus en plus... mais n'était ce pas elle qui lui avait dit qu'elle la laisserait tranquille. Même si elle était tout a fait ravie que celle ci pense a elle son sourire s'effaça... Elle repensa a ce qu'il venait de se passé avec Pascal... Elle avait mis ce souvenir de coté mais il ne tarda pas a refaire surface...
Elle s'en voulait terriblement.. Comment avait elle pu faire ça! Elle même n'arrivait même pas a comprendre...
Puis, elle regarda encore le message de Virginie : "je t'embrasse..." ses mots qu'elle lisait et relisait encore lui donnait vraiment de l'espoir... Cela voulait il dire que...
Elle ne comprenait plus rien, ses sentiments s’embrouillaient. Elle rangea son portable. Elle ne savait pas quoi faire, elle décida de ne pas répondre ...
Elle remercia le serveur qui lui tendit son verre et le bu d'une traite. Elle regarda les personnes autour d'elle.. Il n'y avait pas beaucoup de monde sauf quelques vieillard devant une bière a moitié vide qui chuchotaient.
Elle ressorti son portable. Il fallait qu'elle répondre... Elle n'allait pas la aussi contourner le problème en la laissant sans réponse... Elle préféra mentir sur sa situation... Elle préférait lui laisser croire que tout allait bien... il ne fallait pas qu'elle s'inquiète. Il fallait que personne ne soit au courant de rien.


"Pour moi tout va bien... mais pour Juliette c'est autre choses mais on essaye tous de la soutenir pour que ça aille mieux...
Je t'embrasse aussi. Céline"


Céline avait longuement hésité avec de répondre, elle avait effacé puis recommencer... Puis s'était décider a lui mettre "je t'embrasse" , après tout elle le lui avait bien mis...

Quelques minutes plus tard elle reçut un accuser qui lui disait que Virginie avait bien reçut son message. Puis, elle rangea son portable dans son sac et commanda une coupe de champagne... En souvenir du bon vieux temps...


Virginie avait attendu un moment que Céline lui réponde. Cette attente lui avait fait croire que finalement, elle ne recevrait jamais de réponse. Que les choses pour Céline étaient évidentes et que le "je t'embrasse" avait été de trop. Elle se résigna donc à ne pas attendre plus. Elle enfila son casque, s'installa sur son scooter prêt à répartir quand son téléphone se mit à vibrer.

Virginie n'attendit pas une seule seconde. Elle retira son casque, sortit son portable de sa poche, les mains tremblante. Lorsqu’elle lut le message, Elle était à la fois ravie et déçue. Pourquoi déçue ? ...parce qu'elle lui disait que tout allait bien pour elle. Pas de raison de s'inquiéter donc, Céline vivait très bien de son côté...sans elle. Cependant elle ne pouvait s'empêcher de relire ses mots...son "Je t'embrasse aussi" qui rassurait Virginie sur son initiative de départ. Mais est-ce que Céline avait utilisé ces mots juste pour lui répondre dans le même sens, ou voulait-elle vraiment lui dire ?

Encore une fois, Virginie interprétait le moindre soubresaut des réactions de Céline. et elle ne savait jamais sur quel pied danser. Elle se souvint alors des paroles d'Elodie qui lui avait conseillé de ne pas se poser de question et de tenter ce qui était en son pouvoir pour lui faire comprendre ce qu'elle ressentait.
Virginie envoya alors un autre texto moins vague mais avec plus de sous-entendu.


"Le soutien C important. D'ailleurs, si jamais tu as besoin... sache que je suis à l'écoute. Ne crois jamais qu'un jour mon cœur puisse t'oublier : il peut s'arrêter de battre, mais jamais cesser de t'.... . V"


Virginie fit exprès ne pas rajouter le dernier mot à son texto. Le message était pour elle assez explicite. si elle avait mis "aimer" a la fin, elle aurait pu tout gâcher, et trop précipiter les choses. Elle préféra laisser les choses en suspend. Elle valida l'envoi et reçu l'accusé de réception du message. Elle jeta un dernier regard à la vitrine du bar avant de remettre son casque et partit tout droit en direction de Phénicie....Si Céline répondait à ce message, Virginie pourrait garder espoir, si elle ne répondait pas, elle aurait la réponse à sa question et sur l'arrêt définitif de leur relation.




Céline ne s'attendait pas vraiment à avoir une réponse... Elle s'était décider a rentrer a l'hôtel et se reposer un peut.. Même si elle avait dormit deux heure a l'hôtel avec Pascal ce n'était pas suffisant... la fatigue commençait enfin a pointer et Céline avait du mal a garder les yeux ouvert. Elle paya sa conso et sorti du bar en direction de l'hôtel. Alors qu'elle était sur le chemin elle senti son portable vibrée. Elle était persuadé que c'était Pascal, voir même son père mais en aucun cas Virginie...
Quand elle regarda son écran elle s'arrêta d'un seul coup... Elle se demandait bien ce quel celle ci pouvait lui écrire... Elle ouvrit immédiatement son portable pour connaitre la réponse.
Elle mit un temps avant de réaliser... Avait-elle bien vu?? Même si elle ne l'avait pas clairement marqué c'était facile à deviner... Un sourire se dessina sur son visage... Mais son sourire s'effaça.. Qu’allait-elle pouvoir bien répondre??
Elle tenta un message, puis l'effaça.. Un autre... mais elle l'effaça de nouveaux ... Elle tenta une dernière fois avant de laisser tomber.. Mais celui ci était passable... Elle le relu une dernière fois.


"Merci pour ton soutien...
Je t'aime.
Céline"


Oui, elle l'avait mis... c'était simple mais c'était dit.. Même si elle avait longuement hésiter, elle se disait qu'après tout c'était la réalité.. Et Virginie lui avait tendu une perche énorme, et elle ne pouvait pas passé a coté. Jusqu'à présent c'était toujours Virginie qui avait fait le premier pas... Alors pourquoi pas elle.
Après avoir envoyé son message elle avait le sourire aux lèvres, elle rangea son portable et se dirigea vers l'hôtel.




Virginie était sur la route qui la menait à Phénicie lorsqu'elle sentit son portable vibrer une nouvelle fois dans sa poche. Virginie sentait l'excitation monté en elle et également la peur....si c'était Céline qui lui avait répondu ? Que lui avait-elle répondu ?
Malheureusement Virginie ne pouvait pas se permettre de s'arrêter net pour lire le texto. Il ne lui restait que quelques minutes avant d'arriver à Phénicie. Elle tenta donc d'attendre jusque là ...d'ici peu de temps elle pourrait enfin lire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Marci
~Le père de famille~
avatar
Messages : 2918
Popularité : 3
Date d'inscription : 24/01/2008
Humeur : Marié à nouveau , je t'aime Wanda

Identité
Amis: + ou - Guillaume, +ou - Vincent
Ennemis: Wanda (pour tout le monde) mais ce n'est pas mon ennemi hi hi
Amour: Wanda Legendre (amour secret)

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 22 Mai 2009 - 16:46

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery


Virginie arriva à Phénicie. Elle se gara devant les locaux. Descendit rapidement de son scooter. On ne pouvait pas être plus rapide dans les gestes. Elle retira son casque et s'énerva sur la poche de son jean pour en faire sortir son portable qui avait vibré sur la route. L'écran annonçait bel et bien un message de Céline. Elle hésita un instant avant de vouloir lire le message et quand elle se mit à le lire, son cœur avait loupé un battement.

"Merci pour ton soutien...
Je t'aime.
Céline"


Virginie n'en revenait pas. Elle souriait maintenant bêtement en regardant son portable. Céline avait écrit de simples mots, mais ceux-ci avaient eu un véritable impact sur Virginie. Elle continuait de sourire et laissait son esprit vagabondé. Elle était déconnectée, coupée du monde, seul ce message comptait maintenant. Tout n'était donc pas perdu !! La joie s'emparait maintenant du corps de Virginie qui ne put réprimer son excitation plus longtemps. Elle serra son portable très fort

- YES !!!! Yes ! Oh je n’en reviens pas...je rêve, ce n’est pas vrai !

Elle relit et relit ces mots. Elle ne pouvait s'en détacher. Elle regardait autour d'elle, pas un passant, personne à l'horizon. Seulement la grande façade de Phénicie derrière elle. Si elle s'écoutait, elle serait déjà en train de danser sur place...mais il ne fallait pas trop s'avancer, tout est trop beau pour qu'il n'y pas une ombre à l'horizon. Elle se re-concentra sur son portable pour relire une dernière fois ces mots. Elle ferma ensuite l'appareil, mit son casque dans le coffre de son scooter.

Une fois fait, elle se dirigea d'un pas décidé pour entrer dans les bureaux et dire à Vincent qu'elle acceptait sa proposition, signe d'espoir pour Virginie.

Arrivée à l'intérieur, elle vit la porte entrouverte du bureau de Vincent, Elle frappa et entra en même temps.


Vincent était étonné de la voir ici. Il lui avait pourtant donné son après midi... Il fronça légèrement les sourcils. Avait-elle pris sa décision? Il n'osa cependant pas s'avancer. Et puis il n'avait pas été très correct avec elle la dernière fois. Et comme il fallait qu'elle soit absolument de son coté... Il décida de lui parler sans arrière pensée. Virginie dit à Vincent qu’elle a réfléchi sur sa proposition. Vincent tentait de caché son sourire de victoire qui commençait à se dessiner sur ses lèvres. Vu que c'était elle qui parlait du sujet, et vu la manière dont elle se comportait, Vincent senti qu'elle allait accepter sa proposition ... mais il préféra rester stoïque ou du moins ne pas montrer qu'il jubilait.

Virginie répond à Vincent :

« - Oui j'ai pris ma décision...Je t'avoue que, sur le coup, je me suis dit que ton idée n'était peut-être pas la bonne. Surtout me la demander à moi ne s'avérait pas être idée des plus brillantes. Seulement tu as raison sur un point : Céline n'a pas confiance en toi...donc il ne vaut mieux pas que ce soit toi qui t'en charge ou que tu fasses intervenir quelqu'un d'autre pour ce genre de boulot. »

Virginie n'osait pas dire à Vincent qu'elle y allait de ses propres intérêt à vouloir surveiller Céline, mais elle voulait s'expliquer sur ce changement d'avis sans que cela paraisse bizarre.

«
- Et puis je me suis dit que...si jamais il y avait des chances que Céline est à nouveau confiance en moi, et que comme tu le penses elle tente un jour de te discréditer ou de s'en prendre à la société...je serais peut-être plus à même de l'en dissuader ! Je ne dis pas que je ferais plus que la surveiller. On est d'accord là dessus : je la surveille de loin et je n'interviens pas !..Mais parfois le hasard fait bien les choses et donc...si jamais j'ai l'occasion de lui parler je ne m'en priverais pas ! D’ailleurs je ne m'en suis pas privé... »




Vincent jubilait.. Elle avait accepté sa proposition, après pour peut importait sa motivation du moment qu'il était sur que Virginie la suive dans son plan tout le reste il s'en fichait pas mal.

Il se retint de dire que Céline avait faillit faire brulé la société juste par vengeance, vu que, Virginie l'avait défendue sur ce coup la. Et ils s'étaient engueulés même sur le sujet.

Vincent fut suspicieux de savoir qu’elle a vu Céline et Virginie précisa à l’hôtel du nord.

En y repensant, Virginie se souvint du coup de stress qu'elle s'était fait en imaginant que Céline ait à nouveau une relation avec un homme, et qu'elle faisait à nouveau sa vie.

Virginie dit à Vincent que Céline était avec un homme et Vincent s’imagine tout de suite des choses et veut savoir si Virginie connait cet homme. Virginie fixait son portable quand Vincent ne cessait de lui dire que Céline allait lui faire du mal, qu'elle devait l'oublier etc...mais à ce moment précis elle s'en fichait elle avait la preuve que c'était faux...Quand il lui demanda si elle connaissait l'homme en question, virginie daigna enfin se préoccupé des paroles de Vincent. Elle répondit à Vincent en lui disant que cet homme était Pascal.

Virginie ouvrit le clapet de son téléphone pour relire le texto de Céline, juste parce qu'elle en avait envie, parce que ça lui faisait du bien. Elle était dans son monde tout en discutant avec Vincent.
Il est vrai que Vincent avait des arguments assez plausible : une femme, un homme, un hôtel, en pleine après midi...ca pouvait sembler louche. D’ailleurs ça lui avait traversé l'esprit. C'est d'ailleurs pour cela que maintenant, Virginie voulait relire ce texto, pour ne pas tomber dans le doute avec les propos de Vincent. C’est la seule chose qui la rassurait en ce moment...


Vincent n’est pas étonné qu’elle couche avec son beau-frère et ressort l’histoire avec Louis Barrel. Virginie ne pense pas Céline capable de faire une chose pareille, mais Vincent insiste tellement pour dire que si, que Virginie finit par douter.

Virginie se rendit compte que Vincent n'avait pas tort sur un point...si elle doutait de cette relation avec Pascal, c'est en suivant Céline qu'elle aurait ses réponses. Cependant en la surveillant comme aujourd'hui, elle n'aurait peut-être pas l'intime conviction que Vincent dise vrai...Cela ne prouverait rien.

Vincent dit à Virginie qu’elle peut compter sur lui en cas de besoin.

Virginie le remercia. Puis Vincent part en disant : « Mais de rien... et puis je comprends ... C'est assez dur d'oublier Céline Frémont!! »

Il l'avait dit sur un ton assez neutre voir humoristique, mais au fond de lui il ironisait... Lui n'oubliait pas Céline a cause de tout le mal qu'elle lui avait fait... Quand il pensait à Céline il pensait seulement a sa vengeance... Il y était presque, il le sentait. il préférait alors continuer sur un ton moins amer espérant ne pas la faire douter.. Si il n'avait pas démordu de sa position en expliquant pas A ou par B que cette dernière ne méritait que sa haine il aurait eut encore doit a une longue discussion avec Virginie.
Il préféra tenter une autre méthode. Juste lui faire croire qu'il la comprenait qu'il était de son coté tout en montrant quand même qu'il ne portait pas Céline dans son cœur... Sinon ça n'aurait pas été vraiment crédible...




Virginie rentra chez elle, plus désemparée...elle ne savait plus quoi penser. Vincent lui avait perdre tout espoir et Virginie avait de plus en plus à y voir claire.

Sophie avait décidé de faire une surprise à Virginie, en ne lui annonçant pas son retour. Elle était arrivée en fin d'après midi et avait remarqué que Virginie avait sûrement du passer sa journée à l'appartement à en juger par l'ordinateur portable encore allumé et les dossiers qui traînaient un peu partout.

Sophie avait scruter tout l'appartement en arrivant afin de voir si Virginie était encore présente à ce moment là ... apparemment elle avait du s'absenter, laissant donc à Sophie le loisir de s'installer tranquillement. D'ailleurs, elle ne perdit pas de temps et partit ranger ses affaires pour le weekend end.

Quelques heures plus tard Virginie rentra à l'appartement, et avait l'air soucieux...au point de n'avoir pas vu que Sophie était rentrée.
Sophie était là dans le fond de la pièce accoudée au chambranle de la porte de chambre à regarder Virginie affalée sur le salon.
Son attitude était bizarre, elle semblait vraiment désemparée...elle la laissa deux minutes sans rien dire avant de finalement prévenir de sa présence.


Virginie est surprise que Sophie soit là. Virginie mit un long moment avant de réaliser...et il faut dire qu'elle ne s'attendait vraiment, mais alors vraiment pas à ça. Elle avait laissé Sophie parler, puis s'approcher, puis l'embrasser...sans réagir. Elle était complètement déconnectée, se demandant comment elle allait pouvoir faire pour ne rien laisser paraître. Virginie tenta de cacher son humeur et remarqua alors qu'elle avait laissé son portable allumé..Or elle ne souvenait plus si elle avait fermé la fenêtre de conversation avec Elodie...Si jamais ce n'était pas le cas et que Sophie l'avait vu, cela n'annonçait rien de bon. Virginie s'approcha alors de son ordinateur portable et ferma rapidement le claquet sans vérifier si les programmes étaient fermés.

Sophie était plus qu'étonnée du détachement de Virginie, mais l'ayant vu complètement préoccupé en arrivant, elle voulut mettre ça sur le coup de cet état. Cependant, quand elle vit Virginie fermer son portable aussi rapidement, Sophie eut l'impression qu'il se passait quelque chose de différent. et ca question ne sonnait pas très ..."ton voyage c'est bien passé ?"...non c'était plutôt "t'as fait quoi pendant que j'étais pas là...dans mon appartement". Sophie fronça les sourcils, et s'avança vers Virginie pour lui répondre. Sophie cherchait le contact alors que Virginie semblait l'éviter.

Sophie demanda alors à Virginie ce qui se passa. Virginie ne savait pas comment s'en sortir. Soit elle parlait à Sophie et risquait d'attirer les foudres, soit elle ne disait rien, mais devrait passer son temps à mentir...et elle avait plutôt horreur de ça. Elle dit à Sophie qu’elle s’imagine des choses. Sophie devait donc se contenter de cette réponse ? Pourtant tout semblait dire le contraire. Sophie était d'un naturel patient, mais là elle commençait a se poser des questions. Virginie n'avait pas l'air heureux de la voir. Soit elle lui faisait encore la gueule suite à leur conversation téléphonique, soit il s'était passé autre chose, de plus grave... Instinctivement, Sophie pensa à Céline, l'ex de Virginie. Ce serait-il passé quelque chose entres elles ?
Non Sophie connaissait Virginie, il était impossible qu'elle puisse avoir deux femmes en même temps...seulement, elle ne pouvait s'empêcher de croire que Céline était la cause de ce changement de comportement. Sophie insiste en disant : «
Virginie, je vois bien que quelque chose se passe. T’es bizarre ! Tu rentres, t'es complètement perdue, à croire que t'allais te mettre à pleurer avant que je n'intervienne. Ensuite tu es distante, tu m'évites...Qu'est-ce qu'il se passe ? c'est à cause de la dernière fois, au téléphone ?..;ou alors c'est plus profond que ça... »

Il était clair que Virginie ne s'en sortait pas dans son mensonge, il fallait donc qu'elle parle à Sophie....cependant, il fallait qu'elle mette de côté ses histoire avec Céline et ce qu'elle ressentait à nouveau pour elle. Elle ne pouvait pas faire ça...surtout que depuis sa conversation avec Vincent, Virginie n'était plus sûre de rien. Céline l'avait sans doute embrouillé avec ce texto et elle ne pouvait pas se permettre de tout gâché avec Sophie maintenant. Elle tenta alors une explication. En effet, elle explique à Virginie que c’est à cause de son boulot et notamment de Vincent. Sophie se mit alors à paniquer et dit à Virginie qu’elle peut lui parler. Virginie demanda alors à Sophie : « Qu'est-ce que tu ferais si jamais on te demandais de prendre part à "un projet" qui devait apporté beaucoup de bénéfice à un ami mais...que pour ce faire tu es obligé d'agir en étant pas tout le temps d'accord avec le principe, et que ce genre d'agissement puisse porter préjudice à une autre personne que tu connais ? »

Sophie tenta de comprendre ce que lui disait Virginie, mais avait un peu de mal. Il faut dire que cette dernière restait très vague. Elle répondit que ça dépend si la personne dont elle parle est juste une connaissance ou vraiment une amie.

Sophie ne comprend rien à ce que raconte Virginie et lui demande de lui dire clairement le problème.

Virginie avait conscience que Sophie n’apprécia pas Vincent mais avec Vincent lui a été recevable puisqu’il lui a offert un poste à Phénicie et donc elle a confiance en lui. Sophie ne pensait pas que Vincent soit le genre de personne à qui l'on puisse faire confiance aussi facilement et que l'on pouvait considérer comme un ami. Mais dire ceci à Virginie, adviendra à laisser penser à une certaine jalousie : Lui est présent pour Virginie, pas elle. Seulement Sophie voulait en savoir plus concernant cette autre personne. Sophie sait à présent que Virginie veut rendre service à Vincent mais dans quel but et contre quelle autre personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Marci
~Le père de famille~
avatar
Messages : 2918
Popularité : 3
Date d'inscription : 24/01/2008
Humeur : Marié à nouveau , je t'aime Wanda

Identité
Amis: + ou - Guillaume, +ou - Vincent
Ennemis: Wanda (pour tout le monde) mais ce n'est pas mon ennemi hi hi
Amour: Wanda Legendre (amour secret)

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 22 Mai 2009 - 16:47

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery

Virginie ne pouvait plus reculer dans son explication...et puis après tout, dire qu'il s'agissait de Céline n'était pas un drame. Sophie savait qu'elle avait été une ex, donc peut-être qu'elle comprendrait que cette ancienne relation la mettait dans une mauvaise posture. Ceci ne fit pas du tout plaisir à Sophie. Elle pense que Virginie est mal uniquement parce que Céline est son ex. Sophie demande à Virginie de cesser de nier qu’elle éprouve encore quelque chose pour Céline. Virginie est déçue, elle n’imaginait pas leur weekend de cette manière. Elle préféra partir. Sophie se rendit compte que Virginie allait partir, à la voir prendre son manteau. Quand Virginie lui posa sa question, Sophie se défendit, n'acceptant pas d'endosser l'entière responsabilité de cette dispute. EN effet, elle admet à Virginie qu’elle ne lui laisse pas le choix. Sophie avait peut-être été trop loin sur le sujet Céline, mais elle voyait cette dernière comme une rivale de taille, et savoir que Virginie était encore prête à l'aider malgré que celle-ci ait souffert du mépris de Céline, de leur séparation, et de sa nouvelle position a Phénicie...Tout ceci était incompréhensible. Cependant, Sophie ne voulait pas que Virginie parte et qu'elles passent un week-end entier à s'engueuler alors que Sophie allait repartir...enfin continuer de lui mentir sur son job imaginaire à Nîmes.

Sophie demande à Virginie de rester pour qu’elles discutent. Elle pense qu’elles doivent être sincère l’une envers l’autre une bonne fois pour toute. Ce genre de réflexion, Sophie aurait mieux fait de la garder pour elle. Parler de sincérité alors qu'elle ne cesse de mentir à Virginie en ce qui concerne son travail, n'était pas très judicieux.

Virginie commençait à craquer. Autant lorsque Sophie se mit à lui dire qu'elle ne lui laissait pas le choix à se disputer ainsi, l'avait refroidi et mise en colère...autant lui parler de sincérité, l'avait complètement retournée. Effectivement, Virginie n'était pas réellement sincère en disant qu'elle souhaitait protéger Céline simplement parce qu'il s'agissait d'une ex et qu'elle lui devait au moins cela.
Mais en même temps, si virginie disait à Sophie qu'elle avait du mal à voir les choses clairement ses derniers temps, parce qu'effectivement, elle éprouvait toujours des sentiments pour Céline, cela ferait alors souffrir Sophie. et ça, Virginie ne se le permettrait pas

D'ailleurs, valait-il vraiment le coup qu'elle lui disent étant donné qu'au dernière remarque de Vincent, Virginie se faisait une nouvelle fois avoir et devait cesser d'espérer avec Céline. Virginie devait sans doute aimer Céline, mais tout ceci était à sens unique. Alors pourquoi aller parler de ça à Sophie, alors que la seule chose qu'il était plus judicieux de faire pour Virginie était simplement d'oublier Céline et de passer à autre chose ?

Virginie se mit alors à pleurer. Elle pense que ça ne sert à rien de discuter. Elle ajouta à Sophie :


« Finalement, tu aurais mieux fait de rester à Nîmes...au moins tu n'auras pas eu devant toi une...menteuse et une lâche qui préfère se préoccupé de son ex plutôt que de jouer la gentille femme docile heureuse de te voir rentrer à la maison après une longue absence....puisque je suis sûre que c'est ce que tu pense dans le fond ! »

Virginie s’en alla alors en claquant la porte.

Sophie resta là, sans rien dire. Elle laissa partir Virginie en se disant qu'au fond elle était effectivement allé trop loin. Elle ne chercha pas non plus à aller la rejoindre, vu l'état de colère de Virginie, ce n'était pas la bonne solution.

Après tout, il s'agissait de l'appartement de Virginie ici, elle rentrerait sans doute plus tard. A ce moment, elles pourront peut-être reparler ensemble et s'expliquer.
Sophie s'en voulut alors d'avoir agressé Virginie et de lui avoir sortie le couplet de l'honnêteté alors que Sophie n'était pas non plus honnête avec elle.

Sophie soupira alors, puis reprit de le chemin de la chambre, en essayant de remettre toute cette conversation au clair dans sa tête..
.

*Plus tard...Virginie reviendra plus tard*.


Virginie avait descendu l'immeuble et avait démarré son scooter. Elle ne savait pas où aller. Son père était partie en mer et devait descendre chez des amis pour le week-end, et Virginie avait besoin de parler. Elle surtout besoin de se libérer de toute cette souffrance qu'elle avait. Elle ne pouvait parler qu'à une seule personne finalement...Vincent.

Elle ne tergiversa pas plus longtemps, elle prit la direction du Mistral pour se rendre chez Vincent : Le seul qui était capable d'écouter ce qu'elle avait à dire et qui se montrait apparemment honnête avec elle....du moins c'est ce qu'elle croyait.


Virginie arriva à l'endroit souhaitée. Elle ne pouvait pas se rendre à l'appartement de Vincent au mistral suite à la quarantaine, il fallait donc le rejoindre dans son appartement provisoire. Elle avait eu vent de son adresse lorsqu'elle s'était préoccupée de certains papiers à Phénicie, elle était tombé sur la location de Vincent.

Virginie gara son scooter, retira son casque et le rangea dans son coffre. Elle prit ensuite une grande inspiration, voulant se donner du courage. Finalement elle se demandait si c'était une bonne idée de venir voir Vincent. il avait sans doute mieux à faire que d'écouter ses plaintes, et il était peut-être accompagné. Elle se rendit d'ailleurs compte que Vincent ne parlait pas beaucoup de sa vie privée, mis à part avec sa fille, virginie n'avait jamais entendu parler d'une femme avec qui il construisait quelque chose. Elle se souvint qu'un jour il avait abordé le sujet et Vincent lui avait confié qu'il avait du mal à trouver une femme qui lui correspondait.

Elle se rendit devant l'appartement et après une longue hésitation, se décida à sonner.


Dans le salon, Vincent, qui était en boxer, était tranquillement devant la télé. Il commençait à s'endormir devant Thalassa... Soudainement, il sursauta en entendant la sonnette. Il renversa son plateau de repas parterre...

Ses habits étant dans la chambre, il n'eut pas le temps d'aller se rhabiller. Il se rendit vers la porte d'entrée, en boxer... Il n'avait pas honte d'ouvrir.

En effet, il ouvrit la porte mais à moitié pour pas qu'on le voit à moitié nu. Il remarqua la présence de Virginie et ne se priva pas pour ouvrir la porte entièrement...


Virginie fut surprise de voir Vincent dans une telle situation. Elle pense alors qu’il n’est pas opérationnel et préfère partir. Pour faire de l’humour, Vincent dit à Virginie qu’il peut mettre un peignoir. Vincent ne veut pas la laisser partir car elle n’a pas l’air bien. Virginie apprend à Vincent qu’elle s’est disputée avec Sophie.

Vincent avait un peu honte de s'amuser avec sa tenue. Il alla chercher rapidement un peignoir. Il ne pouvait pas rester comme ça.

Il retourna auprès de Virginie et lui demanda ce qui s’est passé réellement. Après les explications de Virginie, Vincent pense que Virginie devrait tout dire à Sophie à propos de leur collaboration et de leur plan pour « évincer » Céline de la société. Mais Virginie ne souhaite pas mêler Sophie à cette histoire. Elle pense qu’elle et Sophie ont dû mal à se comprendre depuis quelques temps et c’est sûrement au départ de Sophie à Nîmes. Elle pense que si Sophie n’était pas partie, elle ne se prendrait pas autant la tête. Elle se met alors à boire du champagne.


Vincent tenta de la réconforter en lui disant de ne pas laisser Céline détruire sa relation avec Sophie. Il lui suggère de laisser passer quelques jours. Il n'aimait pas voir Virginie se mettre dans de tels états et surtout à cause de Céline. Vincent lui demanda alors si elle est vraiment amoureuse de Sophie. Virginie n'avait toujours pas réfléchit à cette question...Mais en étant amoureuse de Céline, pouvait-elle également l'être de Sophie ? Virginie avait un défaut. Lorsqu'elle aimait vraiment quelqu'un, elle était capable de tout... Peu importe si elle souffrait, du moment qu'elle se savait amoureuse.

Une chose était certaine, elle était capable de souffrir en silence de la situation avec Céline,...mais elle ne le supportait pas de la situation avec Sophie.


Virginie pense qu’elle n’est pas assez amoureuse de Sophie c'est-à-dire que si elle était vraiment amoureuse de Sophie, elle ne penserait plus à Céline. Même si elle sait qu’avec Céline c’est fini, elle n’arrive pas à être heureuse avec Sophie. Vincent, lui, est certain qu’elle n’aime plus Céline. Verrait-il dans les boules de cristal ?

Il pense que Virginie se laisse envahir par le passé et ce qu’elle a vécu avec Céline mais il insiste en disant qu’elle ne doit pas détruire sa relation avec Sophie.

Pour Virginie, un amour à distance, elle ne peut pas le supporter car elle a besoin de quelqu’un de présent et donc ça ne peut pas marcher avec Sophie. Elle a besoin de se sentir aimée. Vincent ne savait plus où se mettre. Il ne voulait pas faire celui qui profiterait de la situation pourtant il se sentait très attiré sexuellement par Virginie. Il décida de jouer les hommes doux et tenta de la réconforter du mieux qu'il put. Virginie venait de boire énormément et Vincent lui fit la remarque. Vincent serra Virginie dans ses bras et cela prit un léger dérapage. Vincent embrassa ouvertement Virginie sans savoir ce qu'elle allait dire ou faire... Virginie s'était laisser aller à pleurer dans les bras de Vincent, sans imaginer ce qu'il allait se passer la minute suivante. Lorsque Vincent l'embrassa, Virginie n'avait pas protesté.
Non pas qu'elle avait voulu que Vincent et elle en arrive là, mais cela faisait un moment qu'elle n'avait pas été embrassé de la sorte. Et se sentir soudain "Intéressante", désirable dans les bras de quelqu'un lui faisait du bien.

Cependant, elle se rendait bien compte que la situation allait poser quelque problème plus tard, mais elle n'avait plus envie de réfléchir.
Elle prolongea alors le baiser, et se permit d'enlacer Vincent, lui autorisant à aller plus loin.


Vincent sentit l'envie sexuelle monter en lui. Il avait uns soudaine envie de faire l'amour à Virginie et lorsque celle-ci se demanda ce qu'ils étaient en train de faire, Vincent lui mit délicatement le doit devant la bouche en lui faisant "chut". Pour Vincent, ils ne devaient pas se poser de questions, ils étaient sur le point de faire l'amour et donc si ceci était arrivé, c'est qu'ils le voulaient vraiment. Mais Vincent devrait savoir qu'au fond de lui que Virginie était simplement vulnérable mais ce n'était pas le cas. Il pensait vraiment que Virginie en avait envie bien qu'elle se pose des questions. Vincent n'avait jamais cru pouvoir coucher avec une homosexuelle. Ca serait une nouveauté dans sa vie. Vincent aurait voulu parier avec quelqu'un. Faire l'amour avec une homosexuelle, jamais il n'aurait pu y croire que ça lui arriverait. Il pourrait à présent s'en vanter, ça changerait de son fameux "j'ai fait accoucher ma femme dans le noir sans électricité". Vincent pourrait à présent se vanter en disant "j'ai couché avec une homosexuelle".
Vincent se sentait parfaitement bien avec Virginie. Même si elle était homo, Vincent était très attiré. Elle avait un charme particulier et c'est ça que Vincent admirait chez elle. Il la caressa sur la poitrine, les seins, les fesses... Vincent avait l'impression d'être un ado qui faisait l'amour pour la première fois. Il fallait avouer que Vincent n'était quand même pas à l'aise de se retrouver dans une telle situation avec une homosexuelle. Il avait peur de mal faire, de faire mal à Virginie... Ils passèrent à l’acte. Ensuite, Vincent commença à s'endormir bien qu'il voulait résister corps et âme à son endormissement. Il serra Virginie contre lui pour qu'elle s'endorme à ses côtés, ne voulant pas qu'elle s'en aille. Vincent voulait passer la nuit avec elle.


Alors qu'elle sentit Vincent se relâcher et s'installer a ses cotés, Virginie se tut, ne voulant pas parler de ce qu'il s'était passé. Elle tenta alors de chasser les mauvaises pensées de son esprit quand elle sentit Vincent qui la serrait contre lui comme pour l'empêcher de partir. Virginie regarda Vincent et sans un mot elle retira ses bras qui l’enlaçaient pour se lever...Vincent était en plein sommeil, il rêvait mais son sommeil n'était pas assez profond pour qu'il ne sente pas Virginie bouger. Il se réveilla et se retrouva sans comprendre à ce qui se passe. Pourquoi se leva? Pourquoi Vincent avait-il le sentiment qu'elle voulait partir? Mais Virginie alla juste chercher une couverture ce qui rassura Vincent. Virginie lui propose alors d’aller dormir dans la chambre. Vincent dit à Virginie : « Je veux dormir à tes côtés, sentir ta peau, toucher ta peau, sentir ton odeur, toucher tes cheveux, t'embrasser... » Virginie avait été touché des paroles prononce par Vincent. Mais cela ne faisait qu'augmenter la culpabilité que ressentait Virginie : Elle n'aurait jamais du faire cela avec Vincent....Elle allait encore faire souffrir quelqu'un. Elle préféra ne pas répondre à ça remarque, se contentant de sourire pour le rassurer.

Ils entrèrent alors dans la chambre et s'installèrent dans le lit. Après ses exploits sexuels, Vincent était très fatigué. Il ne tenait plus et ses yeux se fermèrent progressivement. Il essayait de lutter mais il ne réussit pas à rester éveillé et s'endormit, tout en étant blotti contre Virginie. Il sentit la peau de Virginie accolée à la sienne et étant en pleine sérénité... Tous deux venaient de passer un moment très intense. Voilà deux ans que Vincent n'avait pas fait l'amour avec une femme. Il s'était particulièrement bien rattrapé. C'est pourquoi, ce moment-là, ne quitterait plus sa mémoire jusqu'à sa mort. C'était le moment à ne pas oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Lun 25 Mai 2009 - 11:02

Intrigue Luna-Benoit-Sybille-Raphael-Nathan-Richard-Agnès :

Benoit rentra au sélect qui venait de rouvrir suite à la fuite de gaz. Ce fut une journée très difficile pour Benoit. Il repensa à sa tentative de suicide et à cette quarantaine mise en place le matin même. Il espéra que ça ne durerait pas trop longtemps. Raphael rejoint son père et celui-ci lui apprend qu’il a eu la preuve que Luna est sa sœur et qu’il a tenté de mettre fin à ses jours… Raphael a dû mal à le croire mais c’est la vérité. Benoit apprend à son fils qu’il a décidé de porter le nom de sa mère : « Keller ». Raphael a dû mal à l’accepter et pense que son père est égoïste. Finalement Raphael change d’avis. Ils reparlent de la grossesse de Clara mais Benoit reste sur ses positions. Sybille est d’accord pour changer de nom. Raphael reçoit alors un SMS de Clara disant qu’elle le quitte et qu’elle avorte. Sybille et Benoit sont désolés mais Raphael sait très bien que Benoit est content. Benoit ne souhaite pas que son fils soit malheureux. Ensuite, le père, le fils et la fille se mirent à une bataille de polochons.

Le lendemain matin, très tôt, Sybille donna rendez-vous à son père devant la boutique. Benoit fait part à sa fille de son projet pour le sélect. Sybille veut savoir si elle a pensé aux locataires et à Mirta. Benoit a une solution et dit à Sybille qu’il va s’associer avec Charles Frémont. Sybille qui connaît la réputation de cet homme, demande à son père de ne pas faire ça. Benoit souhaite lui faire confiance ce qui inquiéte Sybille. Elle lui conseille d’être prudent. Benoit pense que tout le monde peur changer et c’est aussi le cas de Charles.

Ensuite Sybille lui demande s’il s’est remis de son choc d’avoir appris que Luna est sa demi-sœur. Benoit a encore dû mal à l’accepter et Sybille pense que le temps est son allié. Benoit est touché et pense qu’il a de la chance d’avoir deux merveilleux enfants. D’ailleurs, il est ravi de s’être réconcilié avec Raphael. Après cette merveilleuse discussion, Benoit se rend à son rendez-vous avec Charles Frémont. Charles avait réussi à passer outre les mesures de sécurité mise en place pour la quarantaine. Comme à ses habitudes, il avait joué de sa réputation et de bonne relation pour trouver le moyen de s'introduire sans que personne ne le remarque.

Il arriva donc à son point de rendez-vous, pour s'entretenir avec Benoît. Celui-ci l'attendait. Benoit se souvenait vaguement du visage de Monsieur Frémont. En effet, ils s'étaient croisés au bar d’un mistral lors d'une petite dispute qui avait réuni pas mal de personne. Ils avaient un ennemi en commun et celui-ci c'était Vincent Chaumette. Mais à présent, ce n'était plus la question. Benoit avait contacté Charles pour parler du sélect. Lorsque Benoit entendit un homme l'appeler par son nom de famille, il reconnut Monsieur Frémont, l'homme de pouvoir de Marseille qui a une réputation pas très recommandable apparemment mais Benoit avait choisi de lui faire confiance. Benoit comptait cependant suivre les conseils de sa fille qui était de rester sur ses gardes. Frémont dit à Benoit qu’il est intrigué par l’appel qu’il a reçu de lui. Benoit expliqua à Charles pourquoi il a besoin de lui : «
En fait étant donné que vous avez essayé d'avoir cet hôtel, j'aurais besoin de votre aide pour pouvoir récupérer l'hôtel. Hier, j'ai provoqué une fuite de gaz. C'était uniquement pour pouvoir fouiller la chambre de Mirta mais évidemment, je n'ai pas pu comme les pompiers ont fermé l'hôtel toute l'après-midi par précaution. Il faut que je trouve une faille qui obligerait Mirta à me donner le sélect. Je souhaite y acquérir des parts. Elles m'appartiennent. Certes, je pourrais acheter l'hôtel mais je n'en ai pas les moyens... Et puis, pourquoi devrais-je l'acheter? C'est celui de ma mère. Mirta m'a pris mon héritage en quelque sorte. »

Au fond de lui, Benoit ne voyait pas du tout comment faire pour avoir l'hôtel.


Pour Charles, soit Benoit trouve des papiers prouvant que Mirta a eu l’hôtel en héritage et donc stipulant que lui-même est normalement le seul héritier, soit il pousse Mirta à la vente. Mais Charles veut savoir en quoi il peut l’aider vraiment. Benoit écouta attentivement les conseils de Charles qui semblaient être tout à fait pertinents. La première proposition plaisait bien à Benoit mais la deuxième était aussi intéressante. Alors quand Charles lui demanda s'il aurait besoin d'argent ou d'associé... Benoit ne savait pas trop quoi répondre.

Il dit à Charles qu’il compte faire du sélect un centre pour jeunes en difficulté. Charles comprenait Benoît pour ce projet. Après tout, il était passionné par son travail, cela semblait logique qu'il décide de réaliser ce genre de projet. Charles conseille à Benoit de surveiller ses arrières. Au cas où Benoit ne trouverait aucun papier, il faut mettre en place un plan B. Il demande à Benoit s’il a assez d’argent au cas où, où il devrait racheter l’hôtel. Mais hélas ce n’est pas le cas. Benoit fait alors une proposition à Charles : « Si jamais je vous propose de nous associer, accepteriez-vous de me prêter cet argent? »

Le temps était donc venu pour Charles de trouver enfin un projet intéressant. Benoit est ravi mais il lui faudra des années pour le rembourser. Avait-il raison de lui faire confiance? N'était-il pas en train de creuser sa tombe? Collaborer avec Frémont était une bombe à retardement et Guillaume Leserman avait fait les frais.

Charles lui expliqua alors que l'argent n'était pas un souci pour le moment et qu'il ne devait pas s'en inquiéter.

Charles avait une idée précise dans la tête...En aidant Benoît, Charles aurait à l'avenir un peu plus de considération de la part de Luna. il connaissait le lien qui les unissait tous les deux, et en aidant Benoît, Charles pourrait se rapprocher de Luna, son amour interdit. Seulement, Charles ne devait sûrement pas se dévoiler, ou dévoiler ses véritables intentions. C'est alors qu'il pensa à un ami, dont le projet de rénovation de l'hôtel en foyer pour jeunes, pouvait intéresser. Il se servit alors de cette excuse pour convaincre Benoît de sa bonne foie. « J'accepte de vous aider pour l'hôtel, si de votre côté vous accepter que je charge un ami à moi de rénover l'hôtel en foyer pour jeunes. ce genre de projet pourrait lui être utile et lui apporter un certain bénéfice au niveau de sa reconnaissance professionnelle. Voici donc ma seule condition. Je vous avance cet argent, vous laissant libre choix sur votre projet, à la condition que mon ami participe au projet de rénovation....Il s'agira là d'un échange de loyaux services ! »

Benoit était effectivement très intéressé par la proposition de Charles. Comment pouvait-il hésiter? C'était un bon moyen pour pouvoir avoir l'hôtel et construire ce centre de jeunes en difficultés. Les semaines à venir risqueraient d'être particulièrement difficiles mais Benoit comptait accepter l'offre de Charles. Benoit se demande alors comment il pourrait convaincre Mirta de vendre l’hôtel.

Charles bien heureux que Benoît ait accepté sa proposition se décida à lui parler du plan B :

« Pour la rachat du Sélect, rien de plus simple. Comme je vous l'ai dit, Mirta a une faiblesse : Les jeux d'argent. Il suffirait de la retenter sur ce genre de vices, elle perdrait alors tout ce qu'elle a, au point d'hypothéquer ou même de revendre l'hôtel n'ayant plus de quoi l'assurer. La pousser à jouer, c'est la victoire assurée...Quant à la colère des locataires, pas de faire un panique...avec cette histoire de quarantaine, il faudra juste leur faire un peu peur en leur disant qu'il est bien plus sécurisant de trouver un autre lieux un peu plus reculer pour vivre... L'hôtel du Nord est un très bon choix. Il appartient à Phénicie, et si on arrive a convaincre ce cher Chaumette du bénéfice qu'il gagnerait à recupérer plusieurs client dans son hotel, malgré un prix un peu moins cher que d'haditude, les locataires du Sélect y verront peut-etre également leur avantage. Un hotel moins médiocre, pour le même prix en attendant de se retourner ».




Pour calmer les locataires, Benoit trouvait l'idée de Charles très excellente. En effet, se servir de la quarantaine était le meilleur moyen pour parvenir à leurs fins. Par contre, Benoit n'était pas aussi monstre qu'il en avait l'air. Mettre des gens à la rue n'était pas son désir alors si les locataires pouvaient être relogés, il sera vraiment soulagé mais avait de sérieux doutes concernant Vincent Chaumette :

« Concernant Chaumette, j'ai bien peur qu'il refuse s'il sait que je souhaite récupérer l'hôtel car il sera forcément au courant si Ninon en parle à son père. Il faudra trouver un autre hôtel si Chaumette refuse. Mais je pourrais peut-être en parler à Ninon c'est à dire qu'elle demande à son père de nous aider? On s'est réconcilié et je lui ai fait part de mon projet. La colère qu'éprouvait Ninon à mon égard fait parti du passé ».


Charles n\\'avait pas peur de Chaumette et se dit qu'il pouvait toujours trouvé un terrain d\\'entente à partir du moment ou chacun y trouvait son compte. Il ajouta au sujet de Mirta :

« Et pour ce qu'y est de Mirta : Il suffira juste de la relancer sur les jeux. Pourquoi ne pas laisser une petite publicité "mensongère" sur un jeu...Quelque chose qui pourrait lui faire espérer ramasser un bon paquet d'argent si elle jouait. Il faudrait faire en sorte qu'elle gagne les première fois, ainsi elle se sentirait en confiance...puis ensuite, l'achever. Son acharnement à vouloir rejouer sera tel qu'elle n'hésitera pas à retenter sa chance...Pourquoi pas des jeux de pari ? on lui trouverait les bon tuyaux des le départ pour qu'elle gagne un peu d'argent puis ensuite on la trompe en lui donnant les fausses infos... »

Ils mettent fin au rendez-vous et promettent de se recontacter au plus vite.



Comme chaque journée, Richard travaille dans son agence immobilière "mistral immobilier", à l'entrée du quartier du mistral. Richard avait beaucoup de chances car il pouvait rentrer par une porte de service qui se trouvait de l'autre côté; comme la quarantaine bloquait le quartier.
En rentrant chez lui, il se posa comme une loque devant la télé et regarda une photo de ses deux filles. Elles lui manquaient.


Richard reçut un appel téléphonique d'une certaine Victoire Lissajoux. Elle l'appela au sujet de Véra Madigan, une de ses ex. D'ailleurs, c'était en parti à cause de Véra que la femme de Richard lui avait demandé le divorce.

Le lendemain, il se rendit au mistral pas pour son job mais à l'endroit où il est demandé c'est à dire à la salle de soin de fortune. Richard arriva très tôt à l'aube. Le jour était à peine levé. Richard demande à Victoire pourquoi elle voulait le voir et quel était le rapport avec Véra ? Véra était une ex de Richard. La femme de Richard avait demandé le divorce en parti à cause de Véra. Et Richard s'était juré de ne plus jamais revoir Véra qui plus est, était plus âgée que lui. Victoire dit à Richard que s’il ne couche pas avec Véra, elle moura. Richard refuse de coucher avec celle qui a détruit son mariage et a peur d’attraper le mariage. Victoire le rassure et Richard veut 15 000 euros en échange. Finalement ça une interview et 8000 euros. Il va alors voir Véra. commença à faire ce qu'on lui a demandé. Il ne le fit pas avec plaisir mais une vie devait être sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit Keller
~ L'homme maudit ~
avatar
Messages : 15467
Popularité : 14
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 21
Tu es où au Mistral ? : Hôtel
Humeur : Les démons du passé sont enfin derrière moi

Identité
Amis: Guillaume, Florian, Charles, Nathan, Mirta, Renaud, Marie?
Ennemis: Agnès
Amour: Ses enfants, et sa soeur.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Lun 25 Mai 2009 - 11:03

Intrigue Luna-Benoit-Sybille-Raphael-Nathan-Richard-Agnès :



Le lendemain, Richard arriva à la dépêche Marseillaise. Il avait un rendez-vous avec une journaliste pour un interview. Grâce à Richard, la quarantaine était en partie terminée... Le quartier du mistral était à présent réouvert après trois à quatre jours de blocage. Agnès l’attendit dans son bureau. Agnès commence l’interview et lui demande ce qu’il a ressenti en refaisant l’amour avec Véra et depuis quand la connait-il ? Voilà une question que Richard n'apprécia pas. Il refusa de parler à la presse de ce qu'il a fait concrètement pour sauver Véra. Richard voulait protèger ses filles et s'il parlait de ça à la presse, son ex femme lui tomberait dessus. Richard connait Véra depuis 5 ans mais ils ne sont plus ensemble depuis 3 ans. Agnès lui demande ensuite s’il est fier d’avoir sauvé une vie. Richard en est fier mais a quand même eu peur d’approcher Véra car elle était atteinte du virus. Après cette interview, Richard fut ravi car il risquerait d'être bien médiatisé.

Ensuite, ils prennent l’ascensceur ensemble mais ils se retrouvent bloqués. Hélas, Richard était clostrophobe et Agnès est paniquée. Richard a dû mal à respirer. Richard prit son mal en patience et tenta de calmer ses angoisses... Ils finissent par s’embrasser. Richard n'avait jamais imaginé pouvoir coucher avec une inconnue dans un ascenseur. Il donna du vrai plaisir à Agnès. Ils firent l'amour avec passion quand soudainement la porte de l'ascenseur s'ouvrit et on les vut nus au sol. Richard fut gêné. Il se leva et se rhabilla aussitôt. Il sortit de l'ascenseur et regarda les autres personnes comme si de rien n'était. Agnès lui demanda ce qu’il compte faire avec elle. Richard ne sait pas même s’il a passé un bon moment avec elle. Il lui propose qu’ils dînent ensemble le soir chez lui. Richard part à son agence. Il a un rendez-vous avec Charlotte Le Bihac.

Le soir, Richard rentra plus tôt que prévu du boulot après avoir fait les courses. Il devait aussi faire le ménage pour accueillir Agnès dans un loft propre car c'était vraiment le bazar, avec du linge sale partout...

Agnès arrive et Richard dit à Agnès qu’il a fait l’amour avec elle car il s’est senti attiré par elle. Richard n’est pas du genre à coucher avec une femme et la larguer ensuite. Richard se sent prêt à construire quelque chose avec elle. Richard a deux filles mais ne sait pas si Agnès aime les enfants. De toute façon, ils ne les voient qu’un weekend sur deux. Agnès lui répond qu’elle a deux enfants adolescents. Richard préférait qu’ils soient discrets car si son ex femme apprend qu’il a une nouvelle relation, elle ne pourra plus voir ses filles. Puis tout d’un coup, Richard change d’avis et dit qu’il n’est pas prêt. Richard savait à quel point il faisait dû mal à Agnès mais ses filles étaient sa priorité. Les choses seraient tellement si simples si sa femme ne lui avait pas lancé un ultimatum. Richard la raccompagna à la porte mais ne put la laisser partir. Il l'enlaca. Ils refont l’amour et Richard avoue à Agnès qu’il est en train de tomber amoureux d’elle.

Richard demande à Agnès de parler de sa vie. Elle lui parle donc de Benoit, Raphael et Sybille. Et puis Richard lui parle de son ex femme Marie-France et de ses deux filles Christèle et Emilie. Sa femme a demandé le divorce quand elle a découvert qu’il avait une liaison avec Véra Madigan. Richard dit à Agnès qu’il a lui un article dans le journal concernant un certain Benoit Cassagne et Agnès lui confirme qu’il s’agit bien de son ex mari. Il a couché avec sa demi-sœur ce qui surprend Richard. Ils passent la nuit ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Chaumette
~L'homme de pouvoir~
avatar
Messages : 3750
Popularité : 3
Date d'inscription : 27/04/2008
Tu es où au Mistral ? : Mistral-Marseille
Humeur : Est de nouveau heureux avec Charlotte mais doit tenter d'oublier les démons récents du passé... Ce qui n'est pas mince affaire mais restera longtemps fier d'avoir fait accoucher sa femme dans le noir sans électricité.

Identité
Amis: Virginie, Aurélien Deschamps, Agnès, Damien Mara, Guillaume?, François?, Charlotte?
Ennemis: CELINE!!!! Charles, Luna, Benoit, Mirta
Amour: Célibataire. Attiré par Virginie.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Mar 26 Mai 2009 - 9:45

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery

Complètement endormi, Vincent se mit à faire de très beaux rêves de lui et Virginie. Il rêva que lui et Virginie avaient fondé une famille et qu'ils se mariaient. Ce rêve deviendrait-il prémonitoire un jour? Il n'y avait aucune chance que ça arrive surtout que Virginie était en pleins regrets au même moment. Vincent, lui, pensait le contraire mais pour l'instant, c'était le dodo. Une nuit que Vincent ne voudrait jamais voir s'arrêter.

Sophie attendit Virginie jusqu'à très tard, celle-ci n'était toujours pas rentrée et Sophie commençait à perdre Patience. Elle se fit une raison que Virginie ne rentrerait pas pour la nuit. Elle devait bouder. Sophie ne voyait pas son weekend comme ça. Elle regrettait d'être rentrée et ne supportait plus la situation dans laquelle, elle se trouvait. Elle avait honte de faire du streap-tease dans une boîte de nuit et ne savait pas comment faire pour s'en sortir. Elle ne voulait en aucun cas mettre la vie de son fils en danger et était obligée de continuer mais elle n'avait pas le choix. Vis à vis de Virginie, Sophie s'en voulait. Elle se demandait comment elle avait pu lui faire une crise au sujet de Céline?

Sophie s'endormit seule dans le lit.
Virginie avait eu du mal à fermer l'œil. Elle ne cessait de repenser à ce qu'il s'était passé. A l'heure qu'il est Sophie devait peut-être s'inquiéter, mais Virginie ne voulait pas rentrer pour l'affronter. Il fallait d'abord qu'elle se calme elle même pour oser parler à Sophie.

Mais ce qui l'empêchait de dormir, c'était aussi ce qu'il s'était passé pendant que Vincent et elle avait fait l'amour. Cette image persistante de Céline qui l'avait envahi jusqu'à la fin de leurs ébats....et cette culpabilité qu'elle ressentait maintenant à l'idée d'avoir trahie tout le monde autour d'elle : Sophie pour l'avoir trompé avec Vincent ; Vincent pour l'avoir induit en erreur sur cette nuit passé ensemble : Virginie espérait d'ailleurs qu'au fond, Vincent comprenne aussi qu'il s'agissait d'une erreur, mais son comportement et les mots qu'il avait prononcé avant d'aller dormir, ne ressemblait en rien à une personne qui souhaitait une histoire d'un soir...

...Et enfin la culpabilité face à Céline. Virginie lui avait comprendre qu'elle l'aimait, et malgré cela, elle s'abandonne au plaisir avec Vincent, le pire ennemi de Céline. De son coté, Céline n'avait peut-être pas été très claire avec Virginie. Vincent était persuadé que Céline avait une aventure avec Pascal et qu'elle se moquait de Virginie à lui faire croire qu'elle l'aimait et qu'il y avait encore un espoir.

Virginie était vraiment perdue, comment allait-elle s'en sortir maintenant ? Il fallait qu'elle soit franche avec tout le monde. Elle ne pouvait pas mentir plus longtemps. Elle expliquerait tout à Sophie, puis s'expliquerait avec Vincent, et avouerait plus tard ce qu'il s'est passé avec celui-ci à Céline. Virginie ne supportait pas le mensonge, et cela devait commencer par ne pas mentir elle même

elle regarda le plafond de la chambre tentant de ne plus penser à rien. Elle sentait le corps de Vincent sur le sien. Il dormait à point fermer et semblait serein. Si Virginie lui disait ce qu'elle pensait, Il lui en voudrait sans doute...Elle s'en voulait de lui faire du mal, elle le considérait comme un ami et ne voulait rien gâcher. Mais il fallait être honnête.
Elle regarda alors Vincent dormir ne sachant pas comment se comporter
Quelques minutes plus tard, elle se força à fermer les yeux et trouva enfin le sommeil, entrainé par l'épuisement subit par toutes les émotions de la journée.

Tout au long de la nuit, Vincent fit des rêves merveilleux. Il ne savait même plus dans quel monde il se situait mais la nuit qu'il passait avec Virginie était quelque chose de magique... Il se réveille à plusieurs reprises dans la nuit et Virginie était toujours à ses côtés. Vincent l'avait même admiré pendant plus d'une heure et demie. Elle était extrêmement jolie en train de dormir. Vincent admirait Virginie. Au lit, c'était une vraie bombe sexuelle. Vincent enviait Céline qui avait eu la chance de connaître ça. Et Vincent pouvait même envier Sophie...
Les heures passèrent, les minutes, les secondes quand le jour se leva. Vincent se leva le premier vers 09H30 pour faire le café et préparer le petit déjeuner. A 10h pétante, il arriva dans la chambre avec le petit déjeuner; "Petit Déjeuner spécial Vincent Chaumette". Vincent réveilla Virginie.
Virginie se réveilla difficilement. L'espace d'un instant, elle avait oublié ou elle se trouvait. Lorsqu’elle sentit Vincent s'approcher d'elle pour l'embrasser, Virginie s'était laissé faire.
Elle le regarda, il avait l'air heureux...ce qui ne faisait qu'empirer l'état de culpabilité de Virginie. Elle se demanda s’il était judicieux de lui parler maintenant ou d'attendre. L'achever des le matin n'était peut-être pas une bonne idée. Il fallait en parler, mais plus délicatement. Elle ne voulait pas blesser Vincent et lui gâcher son plaisir.

Virginie ne préféra donc rien dire, ne privant pas Vincent de sa bonne humeur matinale. De toute façon, il fallait qu'elle parle a Sophie avant tout le monde.

Virginie se redressa alors un peu sur le lit afin de se mettre en position assise. Elle vit que Vincent avait préparé le ptit déjeuner et avait trouvé le geste vraiment adorable. Vincent n'était pas dupe, il voyait bien que quelque chose tracassait Virginie et ne voulait pas faire celui qui ne voulait rien voir. Il voulait savoir ce qui se passait. Vincent lui demanda si elle regrette ce qui s’est passé entre eux. Virginie lui explique qu’elle ne regrette pas mais elle ne sait pas si c’était une bonne idée. Virginie ne voulait pas vraiment pas dire à Vincent maintenant qu'il fallait oublier ce qu'il venait de se passer et faire comme si de rien n'était. C’était impossible. Et puis Vincent avait l'air heureux de ce qu'il s'était passé, il ne fallait pas tout gâcher. Elle tenta de lui poser une question, afin de savoir dans quel état il se trouvait lui, après cette nuit passée ensemble. Elle lui demanda : « Comment tu te sens par rapport à tout ça toi ?...tu le regrette ? J'ai peut-être été à la hauteur il faut dire. Te retrouver avec un homo, c'était peut-être pas ton meilleur choix pour cette nuit. »
Vincent était plus que ravi de ce qui venait de se passer entre eux. Même si sa vie sexuelle était un désert depuis deux ans, il n'avait en aucun cas profité de Virginie. Il avait fait l'amour avec elle parce qu'il en avait envie... Vincent décida de répondre à Virginie avec la plus grande sincérité qu'il pouvait montrer :

« En fait, j'ai été particulièrement surpris que tu viennes te confier à moi hier soir. En sachant ce que je pensais de Céline, je n'attendais pas à ce que tu viennes me voir après ta dispute avec Sophie. Si l'origine de cette dispute n'avait pas été Céline, je n'aurais pas été surpris. Mais j'ai été ravi que tu viennes car on a pu discuter et j'ai eu le sentiment de t'avoir remonté le moral.

Sache que je n'ai en aucun cas profité de ta vulnérabilité. Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais imaginé ce qui se passerait entre nous mais voilà je ne peux pas nier, je ne regrette rien. C'était merveilleux. Je n'ai jamais ressenti une telle chose et je ne veux pas oublier ce qui s'est passé. L'avenir nous dira ce qui se passera. »

Par les paroles de Vincent, Virginie comprit que celui-ci n'avait pas voulu profiter de la situation et qu'il semblait sincère.
Pour lui, la nuit qu'il avait passé avait un sens, et il ne s'agissait sans doute pas d'une erreur.
Que devait faire Virginie maintenant ? Elle appréciait Vincent qui s'était toujours montré présent pour elle, attentif. C'est vrai que celui-ci lui avait toujours parlé négativement de Céline, mais elle ne lui en tenait pas rigueur. Elle pouvait comprendre que celui-ci avait mal vécu ses précédents mariages avec elle, et qu'il sentait une certaine colère envers elle.

Alors que Vincent se montrait sincère avec Virginie, Cette dernière se sentait mal à l'idée que dans quelques jours, sans doute, elle le ferait souffrir. Elle expliqua cependant à Vincent qu'elle avait besoin de temps pour réaliser ce qu'il s'était passé. Elle ne voulait pas lui faire tomber tout ces espoirs. Elle demande à Vincent de la comprendre. Elle n’est pas dans une situation évidente. Elle est avec Sophie. Les mots de Virginie étaient clairs et nets : elle regrettait! Vincent avait finalement compris qu'ils n'étaient pas sur la même longueur d'onde. Virginie culpabilisait. Cela avait le mérite d'être clair. Vincent était en colère mais uniquement parce qu'à ses yeux, Virginie regrettait uniquement par rapport à Céline. Virginie comprenait que Vincent était en colère et elle ne savait pas quoi faire pour lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas lui faire de mal.
Comme Vincent lui faisait comprendre, devait-elle oublier Céline et Sophie, et se laisser aimer par quelqu'un qui le voulait vraiment ? Ou devait-elle rester dans cette situation et souffrir à aimer des personnes qui ne l’aimaient pas...
Elle tenta de calmer Vincent. Elle lui prit les mains et essaya de lui faire comprendre que la situation n'était vraiment pas évidente pour elle : « Essaye de me comprendre Vincent je t'en prie...T'es la seule personne en qui je puisse compter en ce moment. Ne m'en veux pas, j'essaye au mieux de gérer ce qu'il se passe en moi. »

Virginie savait bien qu'elle l'avait fait souffrir Vincent en lui disant ces précédentes paroles et elle s'en voulait. Aurait-elle du lui mentir en lui disant qu'elle se fichait de Sophie et de Céline ?
Vincent savait qu'il venait d'être dur et injuste envers Virginie, surtout après tout ce qu'elle avait fait pour lui. Depuis le début de son plan, Virginie le soutenait et comment Vincent pouvait-il lui en vouloir à ce point alors qu'il lui mentait toujours et encore? En effet, Vincent n'avait toujours pas dit à Virginie qu'il avait réussi à obtenir toutes les parts. Vincent était en train de trahir Virginie et lui en vouloir parce qu'elle regrettait qu'ils aient fait l'amour, était vraiment déplacé de sa part. Vincent prit conscience qu'il pourrait faire des efforts :
« Excuse-moi j'ai peut-être été dur avec toi mais c'est juste que je ne vois pas pourquoi tu te mets dans des états pareils. Si toi et Céline avaient une chance de vous remettre ensemble, ta réaction serait normale mais aujourd'hui, vous êtes séparés toutes les deux et tu te fais plus de mal qu'autre chose en t'accrochant à elle. Comme je te l'ai dit, par rapport à Sophie, tu n'as aucun reproche à te faire. Si tu l'avais trompé avec une femme, ça serait normal que tu regrettes mais là ce n'est que moi et personne n'en saura rien. Ca restera notre secret. Tu as peur que Charles Frémont aille dire à Sophie qu'on sort ensemble car il doit toujours le croire à moins que Céline lui ait dit que je lui avais menti?

Sache que je ne t'en veux pas. Je peux comprendre ton ressenti même si je pense que tu as tort de t'en vouloir à ce point-là. Ca te mal malheureuse. Mais si au contraire tu es plus sereine, tu te sentiras beaucoup mieux. »

Vincent avait sans doute raison en lui disant qu'elle se faisait trop de mal et qu'elle ferait mieux de passer à autres choses. Quant à Sophie, il était vrai qu'elle ne l'avait pas réellement trompé. Virginie étant homosexuelle, couché avec un homme n'avais pas le même impact que si elle avait couché avec une femme et donc réellement trahi Sophie. Cependant elle ne pouvait pas garder cela pour elle. C'était trop important. Il fallait qu'elle comprenne ce qu'il en était de la détresse de Virginie, au point d'aller coucher avec un homme qui lui était capable de lui offrir honnêteté, amitié, amour, tendresse, compréhension.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Chaumette
~L'homme de pouvoir~
avatar
Messages : 3750
Popularité : 3
Date d'inscription : 27/04/2008
Tu es où au Mistral ? : Mistral-Marseille
Humeur : Est de nouveau heureux avec Charlotte mais doit tenter d'oublier les démons récents du passé... Ce qui n'est pas mince affaire mais restera longtemps fier d'avoir fait accoucher sa femme dans le noir sans électricité.

Identité
Amis: Virginie, Aurélien Deschamps, Agnès, Damien Mara, Guillaume?, François?, Charlotte?
Ennemis: CELINE!!!! Charles, Luna, Benoit, Mirta
Amour: Célibataire. Attiré par Virginie.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Mar 26 Mai 2009 - 9:48

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery

Lorsque Vincent lui parla de Charles Frémont et du fait que celui-ci pouvait aller raconter la vérité à Sophie sur le pseudo relation que Virginie entretenait avec Vincent, Virginie comprit : Céline n'avait pas menti, Vincent avait bien fait passer la rumeur de cette relation...mais il ne l'avait pas dit à Céline, mais à Charles.
En d'autres circonstances, Virginie se serait mis en colère d'apprendre ce genre de choses maintenant, mais elle n'en fit rien. Elle connaissait la relation conflictuelle qui existait entre Vincent et Charles, et il était donc possible que Vincent lui ai dit ça pour le faire enrager et le narguer en lui montrant que tout allait bien pour lui... Vincent venait de se piéger lui-même mais il ne décida pas d'essayer de se justifier. Et puis, Virginie ne semblait pas lui en vouloir et donc Vincent se sentit soulagé que ça ne soit pas le cas. Vincent comprenait à présent Virginie et était d'accord avec elle. Elle se sentirait beaucoup mieux une fois qu'elle serait en paix avec elle-même. Virginie se faisait dû mal pour rien et Vincent espérait avoir réussi à la convaincre. Visiblement, il pensait que c'était le cas puisque Virginie l'embrassa. Vincent était alors bien plus que ravi. Ce geste signifiait-il que Virginie avait changé d'avis? C'est-à-dire qu'elle ne regrettait plus leur vie d'amour?
Vincent fut aussi touché qu'elle porta attention au petit déjeuner qu'il avait préparé sauf que maintenant le café devait être froid mais cela n'avait vraiment mais vraiment aucune importance! et puis le micro-onde ça existait?! Vincent se laissa donc embrassa par Virginie. Il trouvait ses lèvres toujours aussi sensuelles qu'elles étaient...
Virginie n'était pas en paix avec elle même. C’était sûr ! Mais pourquoi ne pouvait-elle pas profiter de ce que Vincent lui offrait, sans culpabiliser ?
Virginie était sure d'une chose. Malgré tout ce qu'on lui disait, elle ne pouvait s'enlever cette idée de la tête : Céline.
Elle voulait Céline, et ça, ça ne changerait pas.

Mais ceci étant impossible, pourquoi Virginie ne pouvait donc pas profiter de ce qui se présentait à elle, et attendre patiemment (peut-être pour rien) que la roue tourne pour elle et Céline.
C'est donc ce qu'elle fit, peut importe les conséquences...
Ils partagèrent alors un autre moment intime et passionnel.
Ensuite Virginie préfère rentrer car Sophie a dû l’attendre. Vincent lui demanda où ils en sont tous les deux mais Virginie a besoin de temps. Virginie alla prendre une douche. Vincent profita que Virginie soit dans la douche pour lui voler sa petite culotte et la remplaça par une qui était restée malencontreusement dans le placard mais à qui appartenait-elle? En effet, Vincent voulait garder en souvenir une petite culotte de Virginie... Mais pourrait-il la siroter? La sentir? Sentir l'odeur de Virginie? Ce n'était pas dit!

Après le retour de Virginie, Vincent fit comme si de rien n'était. Virginie rentra alors chez elle.
Vincent resta une bonne partie de la journée chez lui et alla acheter une caméra. Il essaya de la faire fonctionner chez lui et partit ensuite à l'hôtel du Nord pour l'y installer en espérant que Céline et Pascal s'y retrouvent une fois de plus.
Virginie arriva enfin à son appartement. Elle se demandait ce qu'il allait se passer lorsqu'elle rentrerait. Aurait-elle à faire à une Sophie toujours en colère ?
ou alors inquiète ?

Virginie prit une grande inspiration avant de passer la porte de son appartement tranquillement..
Sophie dit à Virginie qu’elle sait qu’elle était avec Céline mais Virginie lui dit qu’elle se trompe et est désolée de l’avoir inquiété. Sophie pense qu’elle ne compte pas assez aux yeux de Virginie sinon elle l’aurait au moins appelé. Elle se sentit particulièrement vexée. Elle avait dû mal à croire Virginie. Virginie ne voulait pas se prendre la tête une nouvelle fois avec Sophie. Elle avait simplement besoin de prendre l’air. Sophie pense que Virginie lui en veut d’être partie à Nîmes. C’est le cas mais Virginie s’en veut à elle-même également. Virginie dit à Sophie qu’elle commence à déraper. Sophie commençait sérieusement à se poser des questions et à croire que Virginie avait recouché avec Céline. Virginie lui promet qu’elle se trompe. Virginie explique à Sophie que Vincent lui a demandé de faire certaines choses comme surveiller Céline. Sophie ne la comprend pas et pense que si ça la dérange vraiment, elle n’a qu’à démissionner. Sophie propose alors à Virginie de quitter la ville avec elle. Elle voulait trouver un moyen d'échapper à Aruna. Sa situation commençait à lui peser. Virginie n'en revenait pas de la proposition de Sophie. Pourquoi ce changement de comportement ? Virginie ne peut pas quitter Marseille car elle a son boulot et puis elle a de bons projets. Sophie considère que surveiller Céline ce n’est pas un projet. Sophie tente de la convaincre qu’elle a besoin de partir même si elle a son fils ici. Sophie se mettait dans une posture compliquée. Si elle disait la vérité, ça risquerait de la soulager mais elle risquerait quand même de perdre Virginie, la dernière chose qu'elle voulait. Elle ajouta à Virginie que si elles s’éloignent de Céline, elles pourront être heureuses.
C'est à ce moment là que Sophie eut une nouvelle fois la phrase de trop, ce qui laissait entendre à Virginie que la raison sous entendu de ce départ était afin de l'éloigner de Céline. Virginie se leva d'un bond du canapé. Virginie souffla d'exaspération et se rendit dans la cuisine, pour se servir un verre de vin ou autres chose qui pouvaient lui permettre de se calmer un peu. Tout en se servant un verre, Virginie haussa le ton de manière à ce que Sophie l'entende, et aussi parce que la colère se faisait à nouveau ressentir. Elle fait comprendre à Sophie qu’elle se trompe de rivale. Céline ne veut plus d’elle et Virginie ajoute qu’elle est elle-même minable car elle s’accroche au passé. Puis elle ajouta qu’elle a couché avec un homme la nuit précédente.
Sophie écouta tranquillement le monologue de sa compagne. Sophie comprenait néanmoins pourquoi Virginie ne voulait pas quitter Marseille. C'est vrai que professionnellement, Virginie avait de la chance d'avoir une bonne place et d'être la chef de chantier de nombreux projets. Donc Sophie pouvait comprendre mais elle restait persuadée qu'à Bordeaux, Virginie trouverait aussi du travail. Le bâtiment c'était un secteur assez développé avec beaucoup d'emplois. Sophie est excédée que Virginie pense qu’elle veut partir uniquement pour l’éloigner de Céline. Cet éloignement n'avait pas la même signification pour les deux femmes. Virginie avait raison mais Sophie voulait faire comprendre à sa compagne que c'était pour le bien de Virginie et non pas qu'elle n'avait pas confiance en elle.

Soudainement, Virginie lui dit que Céline se moquait d'elle... Sophie était à présent convaincue par les arguments de Virginie. Mais quand elle se mit à lui dire qu'elle avait couché avec un homme, Sophie tomba des nues. Virginie lui dit que l’homme en question est Vincent Chaumette ! Mais ceci fait rire Sophie car elle n’y croit pas une seconde. Virginie ne s'attendait pas à ce genre de réaction de la part de Sophie. Comme si elle ne croyait pas ce que venait de lui dire Virginie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Chaumette
~L'homme de pouvoir~
avatar
Messages : 3750
Popularité : 3
Date d'inscription : 27/04/2008
Tu es où au Mistral ? : Mistral-Marseille
Humeur : Est de nouveau heureux avec Charlotte mais doit tenter d'oublier les démons récents du passé... Ce qui n'est pas mince affaire mais restera longtemps fier d'avoir fait accoucher sa femme dans le noir sans électricité.

Identité
Amis: Virginie, Aurélien Deschamps, Agnès, Damien Mara, Guillaume?, François?, Charlotte?
Ennemis: CELINE!!!! Charles, Luna, Benoit, Mirta
Amour: Célibataire. Attiré par Virginie.

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Mar 26 Mai 2009 - 9:50

Intrigue Frémont-Chaumette-Mirbeau-Farbery

Virginie avait bien enchaîné niveau alcool et elle ne se contrôlait plus vraiment.
Lorsque Sophie l'embrassa, Virginie se laissa faire. Elle alla même plus loin en agrippant fermement Sophie par la taille avec sa main libre (bah oui elle y tient à ca bouteille, elle la lâche pas !), et approfondit le baiser. Virginie dit à Sophie d’aller vérifier auprès de Vincent. Pour Sophie, Virginie était vraiment en train de blaguer. Déjà que Virginie se mettait à coucher avec un homme en sachant qu'elle était purement homosexuelle, Sophie ne pouvait pas y croire mais en plus avec Vincent Chaumette, encore moins...
Sophie décida de se rendre chez Vincent pour savoir si c’est vraiment la vérité.
Après 8h de galère, Sophie arriva enfin chez Vincent Chaumette. A croire que ce n'était pas sa journée. Après avoir crevé à deux reprises, Sophie a eu un petit accrochage en voiture. Elle arriva enfin à destination. Elle sonna à la porte mais Vincent n'était pas encore là; celui-ci n'étant pas rentré de l'hôtel du nord.
Vincent fut surpris de trouver Sophie devant chez lui. Sophie avait attendu quelques minutes quand Vincent arriva enfin. Elle n'avait pas réfléchi à la manière dont elle allait lui exposé la chose, si Virginie avait plaisanté ou non. Vincent allait peut-être la prendre pour une dingue ou au contraire confirmer les faits. Elle tenta alors de prêcher le faux pour avoir le vrai. Sophie dit à Vincent qu’elle veut parler de Virginie. Sophie commençait de plus en plus à croire que Virginie s'était moquée d'elle et qu'il ne s'était rien passé avec Vincent. Seulement, il était trop tard pour reculer et elle aurait été plus que ridicule de venir pour rien.. Sophie dit à Vincent que Virginie lui a tout dit. Vincent se montra assez odieux en disant qu’il ne savait pas que Virginie faisait si bien l’amour… Sophie n'en revenait pas. Elle reçut cette remarque comme un coup de poignard en pleine poitrine. Virginie avait donc dit vrai, elle avait bien couché avec Vincent...Sophie ne savait plus trop comment réagir, elle avait en face de lui un homme qu'elle se mit encore plus à détester.
Elle laissa alors partir son geste, celui qu'elle mourrait d'envie de faire.
Elle Gifla Vincent ET lui demanda comment il avait pu dire une chose pareille. Vincent apprend à Sophie que Virginie a déjà aimé un homme dans son passé. Mais comment Virginie avait-elle pu faire l'amour avec un homme pareil !! Il ne s'agissait que d'un monstre aux yeux de Sophie.
Sophie répond à Vincent que les femmes sont douées pour simuler avec les hommes et pense que ce fut le cas de Virginie. Vincent ne prenait pas Sophie au sérieux. Elle était sûrement vexée alors il prit ses réflexions comme de la rigolade. Vincent lui dit qu’avec Virginie, ils n’avaient pas prévu ça. Mais ils ont un ennemi en commun : Céline ! Sophie écoutait Vincent et elle se rendait compte à qu'elle point il pouvait être odieux...Cependant il avait touché la corde sensible en parlant de Céline. Sophie ajouta : « Ah je vois...parce que Virginie a couché avec vous, il n'y a plus de souci à se faire pour Céline Frémont ? C'est ce que vous sous-entendez ?! »
Vincent demanda alors à Sophie si elle aurait préféré que Virginie recouche plutôt avec Céline. Vincent avoue qu’il ne regrette pas ce qui s’est passé et qu’il est en train de tomber amoureux de Stéphanie. Vincent marquait un point. Il était préférable qu'il ne s'agisse pas de Céline avec qui Virginie avait couché. Mais elle l'avait quand même trompé...Et cerise sur le gâteau, Vincent tombait maintenant amoureux de Virginie. Sophie dit à Vincent qu’il va droit dans le mur. Vincent pense qu’il a une chance avec Virginie mais Sophie tente de lui faire comprendre que ce n’était qu’un moment de faiblesse de la part de Virginie. Virginie est homosexuelle donc elle ne sera jamais avec lui. Vincent ajoute que le meilleur gagnera : ca sera lui ou Sophie ! Sophie en avait assez entendu...Il était clair que Vincent n'allait pas s'avouer vaincu par rapport à Virginie et pour Sophie, il était hors de question de lui faire le plaisir de laisse le champ libre. De toute façon Sophie était persuadé que Virginie avait eu un moment d'égarement et que Vincent n'était rien pour elle. De plus elle avait beaucoup de chose à se reprocher alors en vouloir à Virginie pour une histoire de cul sans lendemain, qui plus est avec un homme, n'était pas très raisonnable.
Vincent va jusqu’à proposer un pari à Sophie. Sophie lui conseille de mettre son fric là où il le pense. Vincent n'apprécia guère qu'on l'insulte de cette manière. Il lui demanda de partir. Sophie lui conseilla de ne plus s’approcher de Virginie. En même temps, c'était difficile car ils travaillaient ensemble. Elle claqua tellement la porte, que ça raisonna dans tout l'immeuble et la voisine sortit de chez elle.
Vincent pensa à Céline et Pascal qui étaient sûrement en plein exploit au même moment.

Vincent fit le repas, regarda la télé et alla se coucher.
Sophie rentra chez Virginie. Virginie avait profité de l'absence de Sophie pour retourner sous la douche...Elle sentait encore le gel douche pour homme, et ce genre de chose ne l'aidait pas à oublier ce qu'elle avait fait. Et ça lui permettait de se remettre les idées en place, surtout suite à son léger abus de bouteille quelques heures plus tôt.
Virginie s'inquiéta un moment de ne pas voir revenir Sophie, mais il aurait été très malvenu de sa part de lui faire la réflexion au moment ou elle rentrerait. Virginie décida alors de vaquer à ses occupations, et pourquoi ne pas préparer le dîner...c'est d'ailleurs à ce moment là que Sophie arriva.
Sophie en veut à Virginie d’avoir couché deux fois avec Vincent. Virginie lui explique que ce n’était pas prémédité. Leur dispute lui avait fait mal. Sophie avait de la chance d'être tombée sur quelqu'un comme Virginie. Sophie décida de lui pardonner l'infidélité de Virginie. Sophie préféra qu’elle ait couché avec un homme plutôt qu’avec une femme. Virginie est surprise que Sophie lui pardonne si facilement. Virginie avait du mal à réaliser. Sophie se montrait compréhensive alors qu'elle aurait mieux fait de lui balancer tout un tas de chose à la figure
Elle se mit à rire légèrement quand elle l'entendit parler de Vinent qui avait vanter leurs exploits..Elle aurait voulu lui répondre en lui disant que sa réaction était normal après deux ans d'abstinence, mais Virginie ne souhaitait pas étaler la vie privée de Vincent par simple respect et pudeur.
Sophie dit à Virginie qu’elle lui pardonne parce qu’elle l’aime. Virginie ne pouvait que se sentir chanceuse d'avoir une petite amie aussi compréhensive. Mais arriverait-elle à se pardonner elle même de ce qu'elle avait fait ?
Virginie sourit alors à Sophie. Il ne fallait plus parler de ça et tenter de retirer tout doute à Sophie concernant Céline. Sophie demande à Virginie de ne plus s’inquiéter pour Céline et de la rayer de sa vie une bonne fois pour toute. Virginie se sentit soudain gênée...Sophie lui avait demandé une chose dont elle savait qu'elle en serait incapable. Céline comptait trop aux yeux de Virginie pour que celle-ci puisse tirer un trait définitif sur elle.
Cependant elle ne pouvait pas lui dire la vérité à ce propos et pour faire plaisir à Sophie, et surtout afin que celle-ci ne relance pas le sujet Céline Frémont. Virginie veut bien essayer de ne plus s’inquiéter pour Céline mais la rayer de sa vie c’est impossible car elle va devoir la surveiller.
irginie posa alors ses mains de chaque coté du Visage de Sophie et l'embrassa. Dans sa tête revenait les mots de Vincent. "Ne pas culpabiliser", "prendre les choses comme elles viennent" "pour être en paix avec soi même".
Virginie aurait du refuser la proposition de Sophie, lui expliquant qu'elle n'avait pas la tête à cela...mais elle ne pouvait lui infliger cela.
Sophie se montrait tellement gentille avec elle, et depuis qu'elle était rentré, elle ne cessait de lui dire qu'elle l'aimait. Virginie n'avait donc pas le droit de lui faire du mal en la repoussant. Sophie ne méritait pas cela....d'ailleurs Virginie ne méritait sans doute pas Sophie à l'heure actuelle. Sophie se montrait honnête alors que Virginie enchainait les conneries jusqu'a la tromper avec un homme.

Elle se souvint également de ce que lui avait dit Vincent, sur le fait qu'elle ne serait jamais heureuse si elle ne faisait que penser à Céline. elle devait prendre ce qui lui était donné plutôt que de regarder toujours en arrière.

Sophie se présentait aujourd'hui' à elle, et lui montrait qu'elle l'aimait. Virginie devait donc lui en être reconnaissante...l'aimer comme elle le méritait.
Sophie, quant à elle, se devait de se montrer compréhensive. Que dirait Virginie si elle découvrirait que celle qu'elle aime se donne en spectacle dans des boîtes de nuit? Devant des hommes ou des femmes! Tous les soirs de la semaine, Sophie se retrouver à moitié des nues devant de nombreuses personnes, surtout que le lundi soir suivant ce weekend-là, Aruna avait organisé une soirée réserver aux hommes de 20 à 30 ans et Sophie risquerait d'attiser les fantasmes de nombreux hommes... Surtout que pour la plupart des hommes qui viennent la voir, sont célibataires! Sophie avait honte d'elle mais la vie de son fils en dépendait. Peut-être que Virginie pourrait comprendre ça mais Sophie refusa de prendre le risque de la perdre. Alors il fallait absolument sauver les apparences et ne pas en vouloir à Virginie.

Sophie embrassa son amoureuse. Avait-elle aimé aussi fort? C'était certain malgré ses mensonges. Même Guillaume, elle ne l'avait pas tant aimé.
Virginie sentit dans le baiser de Sophie toute la tendresse qu'elle lui portait. Alors que Sophie s'était absenter pendant deux semaines, Virginie avait eu des doutes quant à la solidité de leur relation, mais à en voir la réaction de Sophie maintenant, Virginie se rendit compte que Sophie était effectivement amoureuse d'elle. Virginie se sentit alors apaisée dans les bras de Sophie.
Ce dont elle s'était plainte à Vincent la veille, le manque de tendresse, d'amour, de compréhension, Sophie lui offrait maintenant.
Virginie se rendait compte que Vincent avait sans doute raison : a quoi bon rechercher un amour passé alors que ce qui est présent peut tout à fait convenir.

Alors qu’elles s’embrassaient toutes les deux, Virginie dut prendre une décision. Il fallait qu'elle passe à autre chose avec Céline, ou qu'elle arrête tout avec Sophie. Le choix était dur ! Oublier Céline s'était avéré impossible depuis tout ce temps, et tout arrêter avec Sophie, alors qu'au contraire tout s'annonçait bien, aurait été incompréhensible, ridicule, pas raisonnable.
De toute façon, elle ne pouvait se résoudre à prendre une décision maintenant, tout est encore trop confus en elle.

Elle se contenta de profiter de l'instant présent et oublier tout ce qui la tracassait dans les bras de Sophie.
Sophie se sentait à présent en confiance. Elle était certaine d'avoir réussi à convaincre Virginie d'aller dans son sens. A présent, elle se détendit dans les bras de Virginie, sans penser à autre chose. Les deux femmes s'endormirent dans les bras l'une de l'autre.
Le lendemain matin, le radio réveil les réveilla et elles apprennent que la quarantaine est terminée au mistral. Sophie décida alors de présenter Virginie à Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Jeu 28 Mai 2009 - 9:24

Intrigue : François/Alice jouvenin Maxime/Barbara/Francis/Johanna/Blanche/Franck


Après l’incident du sélect avec François, Johanna et Francis se rendirent à la résidence des fleurs. A ce moment-là, une lumière blanche apparut dans le ciel qui éclaira fortement la chambre. C'était Nadine, la sœur d'Alice Jouvenin, qui entra en contact avec Johanna avant de contacter Lucas. Francis se demande de quoi il s’agit. Johanna se demanda d’où vient cette voix. La voix dit à Johanna qu’elle est Nadine, la sœur d’Alice Jouvenin. Francis entendit aussi quelque chose. Il alla vers la voix et lui demanda ce qu’elle voulait. La voix s'en alla, ne voulant parler qu'avec Johanna.

A distance, Nadine hypnotisa Francis pour qu'il s'en aille. Francis sortit de la chambre, sous l'effet de l'hypnose. Nadine retourne vers Johanna et lui demande de l’aider. Johanna veut savoir ce qu’elle souhaite et Nadine demande à Johanna ce qu’elle pense exactement de sa sœur. Nadine s'approcha de plus en plus de Johanna mais celle-ci lui ordonna de rester où elle est. Pour Johanna, Alice ne méritait pas de sortir de prison. Nadine en a conscience mais Alice veut se faire pardonner. Elle demande à Johanna de laisser une chance à Alice. Mais Johanna refuse catégoriquement ! François arriva du mistral et ne vut pas Nadine. Il souhaite parler à Francis. François fait comprendre à Francis que même si Johanna est majeure, il ne la laisserait vivre son histoire avec lui. François demanda à Francis s’il aime son fils parce qu’il sort avec celle qu’il aime. Pour Francis, Johanna est avec lui parce qu’elle le souhaite, il ne la force pas. Il fait allusion à Lucas qui a connu le même genre de situation mais pour François ce n’est pas comparable. Johanna, elle, était toujours dans la demeure, avec Nadine. Elle ne savait pas que, en bas, il y avait son père qui discutait avec Francis.


François pense qu’il peut obtenir des informations sur le passé de Francis et pense qu’Agathe pourra lui donner des informations. François fait comprendre à Francis que s’il ne quitte pas Johanna sur le champ, ça ira mal pour lui. François lui proposa de l’argent mais Francis retourna la proposition. En effet, il proposa à Francis de l’argent pour qu’il le laisse lui et Johanna vivre leur histoire.
L'homme poussa à bout François. Sans aucun regret, François mit un coup de point au visage de son ennemi. Francis ne se laissa pas faire. Il cria au secours. Bonnant fut réveillé par les cris. Il prit sa fidèle matraque, vit par la fenêtre un homme s'en aller. Il sortit de la Résidence des Fleurs en pyjama et courra après François. Il parvint à le rattraper et le frappa sur la tête avec sa matraque. Francis profita de ce moment de discorde pour rentrer à nouveau dans la Résidence. Il se cacha dans un sous-sol. Francis sortit de sa cachette au sous-sol. Il ne savait pas quand Johanna aurait fini de discuter avec cet esprit. Il eut envie de la retrouver mais hésita. Il n'avait aucun moyen de savoir quand elle aurait fini sa discussion.




François se retrouve avec Victoire dans une chambre au sélect. Blanche avait laissé Noé marcher un peut dans le couloir... a priori il n'y avait rien a craindre... il partait souvent en courant et comme Blanche était souvent surchargée elle préférait le laissait dans la poussette... mais la, ils étaient a l'intérieur, elle n'avait rien de lourd a porté ni de sac, ni de carton, Rien. Elle posa le petit Noé par terre et le laissa vagabonder.
Comme à son habitude il commença à accélérer en se dirigeant ci et la... Mais a priori rien à craindre... au bout c'était un cul de sac et les chambres étaient fermées... Enfin... pas toutes... Noé profita d'un court moment d'inattention de la part de sa mère pour pousser une porte qui n'était pas totalement fermée. Blanche eut a peine le temps de voir ce qu'il se passait. Trop tard il était entré... Elle accéléra le pas et entra dans la chambre pour prendre Noé, ne se doutant en aucun cas de ce qu'elle allait trouver. Elle était persuader que l'hôtel était désert... Beaucoup de personne était encore sur la place...
Elle attrapa Noé sans regarder ce qu'il y avait dans la pièce. Puis, ayant enfin rattrapé le petit elle s'attarda sur quelques endroits de la pièce... Il y avait quelqu'un... Elle entendait des respirations haletantes... Elle se retourna doucement, honteuse de s'être introduit ici sans frappé, étant prête a se fondre en excuses. Blanche s’excusa en apercevant les deux personnes allongées sur le lit... Elle failli même faire tombé Noé tellement la scène qu'elle était en train de voir semblait d'un irréalisme total :
Son ex mari dans les bras d'une jeune de 25 ans tout au plus... Non elle ne rêvait pas... Non, elle avait beau se frotter les yeux c'était bien lui... Pourtant Johanna avait été formelle, son frère le lui avaient dit, son ex mari était censé être avec Mirta... Se pouvait il qu’il lui avait fait une blague? Une blague de trop mauvais gout... Elle en doutait... Alors François était tout bonnement en train de tromper Mirta et sans le vouloir elle les avait surpris... François s'était laissé emporter par ses pulsions sexuelles. Il faut dire que faire l'amour avec Victoire était un cadeau du ciel. Au fond, François savait qu'avec Mirta, il ne serait jamais satisfait mais bon, il l'aimait et jusque-là, le sexe ne lui avait pas manqué mais ça commençait à devenir extrêmement difficile. François n’espérait qu'une seule chose : que Mirta ne découvre sa trahison. Pourtant, il était en train de jouer avec le feu. François et Victoire étaient dans l'hôtel et en plus, dans la chambre où François avait dormi la veille, sans Mirta.


François commença à enlacer Victoire sur le lit, comme quand il avait 20 ans. En effet, François était un vrai tombeur. Ce n''était pas pour rien que Nadine avait cédé à ses avances. Mais cette histoire s'était malencontreusement terminée. Bref, François voulait juste calmer ses envies sexuelles et ressentir du plaisir. Il avait quand même peur d'être ridicule et que Victoire se moque de lui. François n'était plus tout jeune. Pour l'instant, il n'avait aucune impuissance et n'espéra pas que ça arrive.

Soudain, François entendit une porte s'ouvrir. Il fut aussitôt gêné en voyant le petit Noé suivi de Blanche. Il se sentit très mal et se rhabilla en vitesse. Qu'est-ce que Blanche pouvait penser de lui? Ils n'étaient plus mariés mais François ne voulait pas paraître comme infidèle aux yeux de Blanche. François aimait Mirta mais la sexualité commençait à lui manquer sérieusement et il n'avait pas osé en parler à Mirta. François ne savait pas quoi dire devant Blanche. Il était tout rage. Après s'être rhabillé, il regarda Victoire qui ne semblait pas être gêné comme lui. François approcha Noé et fit comme si de rien n'était. Il prit Noé dans ses bras. François aimait beaucoup le petit garçon qui était adorable comme deux gouttes d'eau.

Puis il se tourna vers Blanche.


Blanche avait fini par poser son fils à terre... Elle n'en revenait pas... Elle était gênée face à cette situation... La jeune fille par contre ne semblait pas du tout gênée...
Elle tenta d'ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais se ravisa. Elle hésita avant de lui répondre... Elle se vanta de le surprendre en flagrant délit de tromperie et tout ce qu'il trouvait a répondre c'était un simple "bonjour"... Elle ne savait pas trop comment réagir... Il fallait qu'elle s'excuse, mais s'excuser face a François n'était pas vraiment possible... Il n'avait vraiment fait trop souffrir... Elle se tourna ver la jeune femme aussi gêné que François.


François dit à Blanche que ce n’est pas ce qu’elle croit. Il ne savait pas quoi dire et comment se justifier. Il lui demanda de ne rien dire à Mirta. Après le départ de Blanche, Victoire veut savoir de qui il s’agit. Ils firent alors l’amour. François venait de passer un très bon moment; depuis longtemps il n'avait pas ressenti un tel plaisir puisqu'il faut dire qu'avec Mirta, sa vie sexuelle n'existe plus... François comptait en parler avec elle mais avait peur qu'elle le prenne mal. François devait à présent surveiller ses arrières pour que personne à part Blanche, ne sache ce qui venait de se passer entre lui et Victoire...
Et surtout si on se servait de ça pour le faire chanter. François demande à Victoire de ne rien dire à personne sur ce qui s’est passé entre eux et François se demande comment il pourra dire la vérité à Mirta. Il pense alors que lui et Victoire doivent oublier ce qui s’est passé entre eux. Victoire fut énervée ! Comment a t elle pu faire ca ? Avec un homme si répugnant ! Se dit-elle. Elle se rhabilla, se coiffa et descendit.




Alice arrive au mistral après sa sortie de prison mais est stoppée par Guillaume Leserman à cause de la quarantaine. Guillaume lui explique réellement ce qui se passe et lui demande si elle tient toujours à aider les gens en difficulté. Il aurait un cas à lui suggérer. Alice est d’accord et explique à Guillaume qu’elle veut se faire pardonner par Blanche et François.

Alice explique à Guillaume qu’à l’époque, elle ne savait plus ce qu’elle faisait. C’est comme si quelqu’un l’avait contrôlé et c’est quand elle a croisé Lucas avant d’être transféré aux Baumettes, qu’elle a pris conscience de ce qu’elle avait fait. Elle sait que pour Blanche et François ça sera difficile mais pour Lucas, elle a confiance. Alice pensa alors à une idée pour s'excuser dû mal qu'elle a faite. Ca serait de tout faire pour que François et Blanche se remettent ensemble. Wanda arrive et dit à Guillaume qu’il les lui faut toutes. Elle dit à Guillaume qu’elle n’aime pas les médecins qui profitent de leur métier.

Ensuite, Alice s’achète des lunettes de soleil et une casquette pour ne pas qu’on la reconnaisse pour l’instant et se rend sur la place du mistral. Elle y rencontre Barbara Cassagne. Elle lui demanda un peu d’argent pour qu’elle s’offre un café. Barbara ne refusa point et donna 5 euros à Alice. Alice voit Nadine et lui demande de la laisser. Barbara croit qu’Alice est folle car elle parle toute seule. Alice dit à la jeune fille qu’elle voit sa sœur même si c’est surnaturel. Alice pensa alors à sa fille qu’elle a abandonnée quand elle avait 16 ans. Sa fille aurait 17/18 ans aujourd’hui. En apprenant que la jeune fille s’appelle Barbara, Alice se demanda si la jeune fille ne serait pas sa fille car elle vient de Paris et Alice a accouché à Paris et avait appelé sa fille Barbara.

Mais pour que Alice sois sûre et que Barbara sache une vérité caché, Alice va tout faire pour retrouver sa soi disant fille perdu.

Ensuite, Alice se rend au bar et Wanda finit par arriver. Alice apprend qu’elle est la mère de Blanche. Elle se sentit mal à l'aise. Etait-elle au courant de ce qu'elle a fait à sa fille, à son ex beau-fils et petits enfants? Alice demande à Blanche si elle sait qui a contribué au mariage de Blanche et François. Wanda comprend que c’est Alice. Alice lui jure qu’elle regrette et décide de cacher aussi à Wanda, une partie de la vérité… Alice apprend que Wanda détestait le couple que Blanche formait avec François. Elle lui demande comment est le nouveau compagnon. Wanda dit à Alice que Lucas et Johanna ne veulent pas lui parler et qu’elle ne connaît pas le compagnon de Blanche.

Blanche avait décidé de sortir un peut... Elle passait pas mal de temps a l'hôtel et s'était enfin motivée pour aller au bar voir du monde... Arrivée la bas elle vit sa mère et... ALICE??
Elle préféra faire comme si de rien était le temps de reprendre ses esprits et s'avança vers le bar ou Roland était en train d'essuyer des verres. Elle lui commanda un café et lui demanda si tout ce passait bien...
Elle regardait du coin de l'œil sa mère et Alice discuter...


Alice espère que Blanche et François se remettront ensemble. Blanche entendis ses derniers mots et ne pu s'empêcher de réagir. Elle dit à Alice que ça n’arrivera pas. Alice tourna la tête et aperçut Blanche. Elle garda son calme et réalisa que sa remarque fut un peu déplacée. Alice ne se sentit pas à l'aise du tout. Mais elle ne pouvait pas en vouloir à Blanche d'éprouver de la rancœur envers elle. Mais elle montre à Blanche qu’elle est désolée pour le mal qu’elle a fait… Mais Blanche s’en moque de ses regrets. Alice regrettait? Encore heureux! Mais a cause d'elle son mariage qui avait tenu la route s'était effrité petit a petit et tout ça... A cause d'elle...
Blanche ne regrettait pas sa vie surtout qu'avec Franck c'était... différent mais en mieux... Enfin elle lui en voulait quand même vu que pour ses enfants ça a avait été dur, pour elle aussi... mais la n'était pas la question elle avait toujours voulu un foyer stable et ses enfants avait eut droit grâce a elle a tous ce qu'elle voulait éviter.


Alice répond à Blanche que le temps a passé mais Blanche estime qu’elle et François l’ont fait chacun de leur côté. Alice qui a appris par Guillaume pour François et Mirta, demande à Blanche ce qu’elle en pense. Blanche n’en a rien à faire. Elle commençait a en avoir marre que cette dernier veuille a tout pris s'immiscer dans sa vie. Wanda qui écouta Alice et Blanche sans intervenir prit soudain la parole pour soutenir Blanche et lui montrer qu'elle était de son côté. Elle dit à Alice qu’elle pousse le bouchon trop loin. Alice comprend que Blanche soutient sa mère mais lui dit : « Préfériez-vous voir votre fille malheureuse plutôt qu'heureuse ou l'inverse? Car je sais que si elle se remet avec François, elle sera heureuse... »


Dernière édition par Alice Jouvenin le Jeu 28 Mai 2009 - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Jeu 28 Mai 2009 - 9:25

Intrigue Maxime/Barbara/Francis/Johanna/François/Alice Jouvenin/Blanche/Franck :

Wanda dit à Alice que Blanche est heureuse mais Alice pense que c’est ce que Blanche veut faire croire. Blanche entendait vaguement la conversation... Elle était trop énervée par leurs comportements pour vraiment écouter. Elle se contenta de discuter un peut avec Roland avant d'intervenir encore une fois. Elle fait comprendre à Alice de cesser de jouer les entremetteuses. Alice voyait bien que Blanche était en colère mais Alice n'avait pas dit son dernier mot. Elle se retira alors du bar. Blanche espérait vraiment ne plus a croiser cette folle mais elle savait que ça allait être impossible...
Elle termina son café et sorti du bar tout en continuant d'ignorer sa mère. Elle se rendit directement au sélect, pour aller voir Noé qui était avec Franck. Alice regarda Blanche partir. Elle ne comptait pas lâcher prise et espérait pouvoir reparler à sa sœur pour lui demander de nouveaux conseils. Alice essaya d'entrer en contact avec sa sœur.
Mais c'était un échec. Alice aperçut une nouvelle d'emploi: l'épicerie du mistral chercha quelqu'un pour s'en occuper. Elle décida d'aller voir.

Alice s'en alla et salua Wanda.


François vient voir Blanche et toqua à sa porte. Mais Blanche était dans sa douche et Noé se trouvait seul dans la chambre. François l'entendit et entra. Noé était en train de jouer par terre avec ses petites voitures. Son papa était parti travailler, sa maman était sous la douche, et sa grande sœur était partie avec des copines. Le petit Noé était donc seul dans la chambre. Il entendit quelqu'un taper, puis entrer. Il aperçut François, il ne savait pas vraiment qui c'était mais lorsqu'il le vit entré il se lev.

François décida d’emmener Noé avec lui à l’épicerie. Il laissa un mot à Blanche.

Pendant que François emmena Noé se promenait et que Blanche était dans sa douche, Nadine apparut dans la salle de bain et attendit que sa destinataire sorte de sa douche.

Blanche sorti enfin de sa douche. Apres avoir mis quelques minutes, voir une bonne demie heure pour se changer et sécher ses cheveux, elle sortie enfin de la salle de bain.
Elle regarda les jouets éparpillé au sol...Elle chercha Noé du regard mais il ne semblait pas être la... Elle eut comme un coup de panique...
Elle chercha partout même sous le lit rien... Puis, elle s'asseyait sur le lit complètement déboussolée... Elle était complètement perdu *Comment se fait il...? Noé..!.*
Son regard se posa sur une petite feuille de papier. Elle se leva et la pris de suite. En la lisant elle compris. François avait pris Noé pour l'emmener faire un tour... Elle avait eut la peur de sa vie! Elle s'était fait un million de films en quelques secondes, imaginant le pire. Même si elle n'était pas vraiment ravit que son ex mari prenne des décision sur Noé sans son accord elle était soulagée.. Elle savait ou il était et avec qui...
Elle soupira de soulagement tout en s'appuyant sur la commode.
Elle n'avait pas vraiment fait attention a Nadine qui était dans un coin de la pièce... a vrai dire elle s'était tellement angoisser pour Noé que rien n'aurait pu attirer son attention a ce moment la... Sauf peut être le fait de voir Noé. Nadine s'approcha alors de Blanche. Elle comprenait pourquoi François était tombé amoureux de Blanche. Blanche était une femme remarquable et extrêmement belle. Nadine se sentait ridicule à côté d'elle... Mais ceci ne la pousserait pas à renoncer à discuter avec Blanche. Nadine avait promis d'aider sa sœur et comptait tout faire pour tenir sa promesse. Nadine se trouva à présent derrière Blanche et avec un grand bol d'air, elle dit à Blanche qu’elle est Nadine, la sœur d’Alice. Nadine portait toujours la même robe, la blanche qu'elle avait quand elle entrait en contact avec Lucas il y a 4 ans
.

Blanche se retourna vers la voix. Elle ouvrit de grand yeux... *Mais qu'est ce que...*. Elle secoua légèrement la tête pour voir si elle ne rêvait pas.
Elle commença reculer légèrement. Elle était lucide, complètement lucide, alors pourquoi une morte était en train de lui parler. Il fallait qu'elle se calme, elle était complètement paniquée. *Je suis en train de rêver je vais me réveiller...* Elle se répétait ça sans cesse histoire de ne pas tomber dans la folie, tout ça était tout simplement irréel. Elle continuait de reculer petit à petit. *Faite que Frank renter, que quelqu'un tape à la porte, n'importe quoi mais faites qu'elle parte!*


Nadine sentait que Blanche était perturbée. Elle se devait de la rassurer pour que Blanche se sente en sécurité et accepte de l'écouter. Elle dit à Blanche qu’elle veut simplement discuter avec elle. Nadine sait que Blanche a vu Alice et veut savoir comment ça s’est passé. Blanche dit à Nadine qu’elle ne pardonnera pas à Alice, que les regrets ne servent à rien. Nadine pense que Blanche devrait être reconnaissante envers Alice car sans Alice, Noé n’existerait pas. Pour Blanche, cela n’a rien à voir. Blanche croit qu’elle est folle. Elle se met à parler avec un fantôme. Nadine tente de lui dire le contraire et laisse sortir sa culpabilité si Alice s’est vengée. Nadine savait que les choses allaient être complexes mais connaissant Alice, Celle-ci tenterait le tout pour le tout. Elle dit à Blanche qu’Alice veut devenir son amie. Blanche s'était levée d'un bond. Puis, comprenant que cette dernière ne partirait pas sans avoir ne serais-ce qu'un peut d'espoir elle décida de mentir légèrement. En effet, elle fait croire à Nadine qu’elle essayera de faire des efforts. Elle mentait puisque de toute évidence elle n'avait vraiment pas envie de faire "amie amie" avec celle qui avait ruiner sa vie de couple. Nadine remercie Blanche. Nadine s’en va alors. Blanche la regarda partir sans vraiment comprendre la fin de sa phrase... Que faisait elle avait son fils?
Elle n'avait pas vraiment envie de continuer cette discussion on ne peut plus irréel... Elle irait voir Lucas pour en savoir plus... mais la... Elle voulait juste être tranquille 5 minutes, le fait d'avoir discuter avec un fantôme l'avait vraiment chamboulée... Elle avait l'impression de devenir folle. Quelques minutes plus tard, un expert frappa à la porte de Blanche. Il avait une bonne nouvelle à lui annoncer. Blanche avait eut le temps de s'habiller en vitesse, elle voulait passer a l'épicerie pour voir François et Noé. Elle était furieuse que ce dernier soit partit sans son accord.
Lorsqu'elle entendit frapper a la porte elle pensa que c'était lui, elle ouvrit d'un geste brusque et regarda l'homme sur le pas de la porte avec un œil noir. Elle se confondit en excuse en voyant que cette personne n'était pas François. L’expert apprend à Blanche que le lendemain, elle pourrait retourner vivre chez elle.


Alice qui avait lu une annonce de job pour l’épicerie, s’y rendit également. Là-bas, elle tomba sur François qui était accompagné d’un petit garçon. Alice se douta qu’il s’agissait de Noé, le fils de Blanche et son nouveau compagnon. François était tranquillement en train de choisir les bonbons pour le petit Noé, quand soudain, il entendit une voix de femme sillonnant derrière lui. Il reconnut la voix mais pensa qu'il était en train de rêver. Ca ne pouvait pas être Alice. Elle était censée être en prison. François n'avait pas lu l'article dans la presse qui parlait de la libération conditionnelle d'Alice. François se demanda s'il ne devait pas ignorer la femme qui s'adressait à lui et prit Noé à côté de lui, par peur que ça soit vraiment Alice... Au bout de quelques secondes, François se décida à se retourner, tout en gardant Noé bien à côté de lui. Noé n'était pas son fils. Déjà que Blanche risquerait de mal réagir, il ne voudrait pas qu'il arrive quelque chose à Noé. Il pourrait très bien être accusé d'enlèvement pour avoir emmené Noé alors qu'il n'est pas son fils... François se trouvait à présent face à la femme. Elle ressemblait extrêmement à Alice. François refusa de croire que c'était Alice.
François était complètement choqué car il croyait qu'elle était un sosie d'Alice. Il affirma à la femme qu’elle ressembla à quelqu’un. Alice dit à François qu’elle est vraiment Alice. Elle a eu une tenue exemplaire aux Baumettes. C’est pourquoi elle a obtenu une libération conditionnelle. François est choqué et lui conseille de ne pas s’approcher de lui. Il lui fait comprendre qu’elle a gâché sa vie, détruit sa famille… Noé ne comprenais pas se qui se passai, le petit garçon ne bougeais pas, il était collé contre François, et il n’osa même pas bouger. François dit à Alice qu’elle terrorise Noé. Il lui fit croire que Noé était son fils et cria dans le magasin. Alice se doutait bien que François lui racontait des mensonges mais elle décida de jouer à son jeu et de faire semblant de le croire... Elle pouvait comprendre la colère de François mais n'était pas un danger pour Noé. Elle n'était pas un danger pour l'enfant. Jamais, Alice ne s'en prendrait à un être aussi innocent et qui démarre sa vie. Ce qu'Alice désirait c'était reformer la "vraie" famille Marci et non la famille recomposée que Blanche avait avec son nouveau compagnon. Alice savait qu'il y aurait un moyen pour séparer cet homme de Blanche. La solution serait de le séduire mais ça Alice ne voulait pas car signifierait que Johanna, Blanche et Lucas la haïraient encore plus!! Alice regarda François dans les yeux, elle se devait de le rassurer et d'essayer de le convaincre qu'elle n'est plus une menace.


Alice supplia François de se calmer car tout le monde les regarde. Alice a conscience qu’elle lui a faite dû mal mais elle souhaite qu’on lui pardonne. Elle sait que François peut le faire, qu’il en a la force. Mais François lui fait comprendre que ça n’arrive pas et pense qu’elle est folle. Il ajoute que si elle fait dû mal à ses enfants, il la tuera. Alice qui joue toujours son jeu concernant Noé, lui demande ce qu’il deviendra s’il va en prison. François s’énerve et lui rétorque qu’elle le dégoûte. Noé se mit alors à pleurer et François réussit à le calmer. Alice s’approcha du petit et lui demande s’il veut venir dans ses bras. Pour François, Alice dépasse alors les bornes ! Alice lui dit qu’elle veut faire la paix avec lui et sa famille. Elle avoue ne pas avoir été au bout de sa vengeance car elle a appris qu’il n’avait rien fait et qu’en plus Nadine l’aime encore. François lui ordonne de cesser de parler de Nadine comme si elle était vivante. Il veut qu’elle sorte de sa vie. Blanche arriva alors dans l’épicerie. Blanche était vraiment en colère, elle avait été au bar, puis sur la place et avait fini par voir François dans l'épicerie. Elle se rua sur lui. Elle prit Noé dans ses bras tout en fusillant François du regard. François dit à Blanche qu’il lui a laissée un mot dans sa chambre à l’hôtel. Il ne veut pas qu’elle se mette en colère et lui rappelle qu’il a déjà été père. Blanche dit bonjour à Alice.

Pour Blanche, François est inconscient. Elle n'avait même pas vu qu'Alice était la, la peur qu'elle avait eut, la colère qu'elle avait maintenant lui faisait oublier tout ce qui se passait autour d'elle. Quand celle ci lui adressa la parole elle se tourna vers elle soupirant d'exaspération.

François demanda à Blanche si elle savait qu’Alice était sortie et si elle l’a revu.
Il ne savait pas qu'elles s'étaient au bar quelques heures auparavant. Alice dit qu’elle est là pour se faire pardonner même si elle sait que ça ne sera pas facile d’y parvenir. Elle dit à Blanche qu’elles étaient amies avant et qu’elle souhaiterait qu’elles aient à nouveau de bons rapports.


Blanche tomba des nues. François comprend Blanche et se demande encore comment ils ont pu la laisser sortir. François fit un bisou sur la joue de Blanche pour s'excuse D’avoir emmené Noé. François dit à Alice de ne plus approcher un membre de sa famille et Alice lui rappelle que lui et Blanche sont divorcés. Blanche met les points sur les i : elle ne sera jamais pardonnée ! François suggère même que lui et Blanche demande une injonction de mise à distance. François se sentit même capable de tuer Alice. Blanche était aussi excédé que François, elle était même capable de la tuer aussi! Alice continue en disant qu’elle est navrée pour tout ce qu’elle a fait et que Nadine peut le confirmer. Blanche pâli lorsque cette dernière parla de sa sœur... Elle l'avait vu quelques minutes plus tôt et ne se remet toujours pas de l'avoir vu... Blanche dit alors à François qu’ils feraient mieux de partir. Alice ne comptait pas rester là sans rien faire. Elle tentera quelque chose pour essayer de les remettre ensemble.

Le lendemain, alors qu'elle venait de récupérer une lettre écrit par François et une lettre écrit par Mirta, et alors que Blanche et Franck n'étaient pas encore réinstallés dans leur appartement rénové, Alice pénétra dans leur chambre et se procura d'un papier écrit par Blanche et d'un papier écrit par Franck pour avoir leur écriture. Elle fit ensuite appel à un ami afin qu'il écrive une lettre de Mirta pour François et une lettre de Franck pour Blanche. En effet, le but d'Alice était de faire croire à Blanche que Franck l'attendit dans un sauna (dans une salle de sport) et de même pour François mais avec Mirta. Ainsi, Blanche et François se retrouveraient dans un sauna. Et par la suite, Alice s'arrangerait avec une lettre pour y envoyer Franck les surprendre!! Un plan très compliqué mais Alice était certaine que ça marcherait... Une fois les lettres en main, Alice déposa la lettre pour Blanche dans la chambre et demanda à son ami de déposer celle pour François dans la chambre de Mirta. François lut la lettre et fut surpris que Mirta l'attende au sauna de la salle de sport. Il y alla. Blanche lu la lettre de Franck et parue assez étonnée que ce dernier lui envoie une lettre et qu'il lui donne rendez vous dans ce genre d'endroit....
Ne se souciant pas de la réelle motivation de cette lettre elle se rendit à l’ endroit indiqué.
Revenir en haut Aller en bas
Abdel Fedala
~Le sportif~
avatar
Messages : 1663
Popularité : 14
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 40
Tu es où au Mistral ? : dans mon appart
Humeur : Content que Nirina soit là et content d'étre père

Identité
Amis: Sybille,Barbara
Ennemis: Son passé
Amour: Nirina, Karim son père

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 24 Juil 2009 - 15:12

Abde Fedala arriva à Marseille et fit la connaissance de Barbara .Ce fut le coup de foudre dans un gymnase.Puis ils allèrent dans l'appartement branché du jeune et là il se confie à sa belle:il est paniqué à l'idée de passer à l'acte.Donc ils font toutes sortes d'activités et s'amusent autrement^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agathe Castelli
~La rancunière~
avatar
Messages : 939
Popularité : 0
Date d'inscription : 01/06/2008
Tu es où au Mistral ? : dans les bras de son mari
Humeur : Inquiète pour son fils ..

Identité
Amis: Mirta,Jean-Paul, Roland,Rachel,Johanna Luna, Rudy,Guillaume,Sunny ...
Ennemis: Francis
Amour: Léo ♥ ses fils Maxime et Adrien

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 24 Juil 2009 - 15:17

Agathe est déterminée à se venger de Francis et a trouvé un témoin de choix pour le gruger:la petite Sybille qui a confié avoir été agressée par lui ,mais elle n'a pas voulu déposer la plainte,alors elle a demandé à Barbara,sa cousine de lui parler pour la convaincre de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 123
Popularité : 0
Date d'inscription : 31/03/2009
Humeur : Ouarda me manque toujours autant .

Identité
Amis: Mélanie,Roland
Ennemis: Richard Toreille
Amour: Même morte:Ouarda, Malik et Samia(ses enfants)

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 24 Juil 2009 - 15:21

Ahmed veut avoir des réponses sur la mort de sa femme,il est en train de devenir enragé .Seuls ses enfants et Mélanie parviennent à le soulager en l'hébergeant dans le studio de Malik et Mélanie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Mara
~Le sage~
avatar
Messages : 601
Popularité : 0
Date d'inscription : 24/03/2008
Humeur : Rencontre houleuse avec son beau-père.

Identité
Amis: Mirta,Rachel,Charlotte,Vincent, Benoît 16
Ennemis: Frémont,Guillaume,Luna,Benoît
Amour: Laurence?

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement] Ven 24 Juil 2009 - 15:27

Damien retrouve Laurence à la gare Saint-Charles,personne ne se doute qu'ils ont eu une liaison à Paris.Cette liaison reprendra t-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]

Revenir en haut Aller en bas

Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]
» nouveau supplement-non officiel?
» Résumé de l'intrigue
» Résumé progressif
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~#PlusBelleLaVie#~Le RPG :: Administration & Gestion :: Entre vous & nous :: Informations-